Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eteindre le feu par le son

7 Avril 2015, 20:14pm

Publié par Grégory SANT

Seth Robertson et Viet Tran sont deux étudiants de l’université George Mason en Virginie. Dans le cadre de leur projet de fin d’études, ils ont mis au point un extincteur particulièrement original.

Un concept d’extincteur simple, mais efficace

Le principe de leur extincteur est assez basique, mais révolutionnaire. En envoyant des ondes basses fréquences entre 30 et 60 hertz, la fréquence exerce une pression sur l’air et donc sur l’oxygène qu’il contient et qui est indispensable pour nourrir le feu. La pression et la fréquence exercée permettent de séparer l’oxygène du feu, éteignant ainsi rapidement les flammes.

La démonstration de leur prototype sur un feu de casserole est très convaincante et l’incendie s’éteint de lui même en quelques secondes à peine. Le prototype, qui fait penser à un appareil tout droit sorti du film Ghostbuster, n’a coûté que 600 dollars et pèse près de dix kilos.

Un prototype qui pourrait être amélioré pour d’autres applications

Bien que particulièrement efficace pour éteindre un feu de casserole, leur appareil souffre cependant d’un certain nombre d’inconvénients. Il ne permet pas notamment de refroidir l’origine du feu, qui a donc de grandes chances de repartir. Éteindre un incendie de grande ampleur reste aussi un défi majeur que leur appareil ne permet pas pour le moment.

Cependant, le fait de ne pas utiliser d’eau ou de produit chimique peut être particulièrement intéressant pour certaines situations, comme par exemple lors d’un incendie dans une navette spatiale ou la station orbitale, où l’apesanteur rend la dispersion d’eau ou de neige carbonique risquée. Les deux étudiants ont obtenu un brevet provisoire d’une année pour développer et améliorer leur invention. Leur objectif s’attaquer aux feux de grande envergure. Ils pourront compter sur les pompiers de Washington qui proposent de les aider dans leurs tests.

Source : presse-citron.net

Commenter cet article