Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Google se lance dans les batteries de petite dimension

15 Avril 2015, 17:57pm

Publié par Grégory SANT

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables, mais également appareils photo, caméras, drones, et même véhicules électriques : le nerf de la guerre, c'est l'autonomie. Et donc la batterie. Même si les progrès sont rapides dans le domaine des semi conducteurs, les technologies actuelles (notamment lithium ion) ne permettent pas de faire des miracles.

Depuis le début des années 2000, différentes voies sont explorées, comme la technologie des micropiles à combustible (hydrogène via méthanol par exemple), ou encore la technologie des batteries dites "solides", utilisant un électrolyte solide plutôt que liquide, comme un polymère. Mais, commercialement parlant, rien n'est encore au point.

On est jamais si bien servi que par soi-même

Conscient de l'enjeu pour le développement de son business, Google a décidé d'être proactif, et possède son propre laboratoire de recherches sur les technologies de batteries et de couches minces (ces microscopiques feuilles métalliques qui permettent à un procédé chimique de générer de l'électricité dans une batterie).

A la tête de ce laboratoire, un ancien employé d'Apple spécialisé dans le domaine des batteries : Ramesh Bhardwaj. Avec à la clé des retombées intéressantes pour tout le monde, mais en premier lieu pour les projets internes de Google, comme les Google Glass qui nécessitent des batteries performantes de très petites tailles.

Ou encore pour les ballons Loon, envoyé dans la stratosphère par Google pour amener Internet dans les zones reculées du globe. Et dans la stratosphère, les températures sont très inférieures à zéro degré, et les batteries actuelles au lithium ion n'apprécient pas du tout.

Source : metronews.fr

Commenter cet article