Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un bouclier magnétique pour les vaisseaux spatiaux

15 Juin 2015, 17:52pm

Publié par Grégory SANT

Une collaboration européenne, emmenée par l'INFN (Instituto Nazionale di Fisica Nucleare, Italie) et impliquant le CEA, étudie les solutions technologiques pour concevoir des aimants supraconducteurs susceptibles d'équiper les futurs vaisseaux spatiaux.

Son but est de parvenir à déterminer les pistes existantes et développements à mener pour fabriquer un « bouclier magnétique » protégeant les astronautes des rayonnements cosmiques lors de voyages spatiaux de longue durée. Baptisé Space Radiation Superconducting Shield (SR2S), et financé par l'Union Européenne, ce projet fera l'objet d'une réunion d'experts au centre CEA de Saclay le 17 juin.


Réunissant les partenaires du projet SR2S et des spécialistes du domaine de l'espace, de la santé, des rayonnements ou du magnétisme, cet atelier sera l'occasion pour la collaboration de présenter les progrès réalisés dans le cadre de leurs travaux, débutés en janvier 2013. Les participants bénéficieront également des contributions de scientifiques et d'entreprises travaillant dans le domaine de la supraconductivité appliquée au domaine spatial, avec un accent particulier sur les aimants supraconducteurs.

L'enjeu : permettre les vols spatiaux de longue durée

L'objectif du projet SR2S consiste, dans un premier temps, à évaluer les différentes technologies nécessaires pour protéger les spationautes des rayons cosmiques au cours des prochains vols spatiaux. L'investigation technique et scientifique est axée sur la faisabilité d'un blindage magnétique supraconducteur, et compare les différentes configurations magnétiques possibles. Les chercheurs analysent les avantages et les défis – en termes de développement, de fabrication, de coûts – posés par chacune de ces configurations. Le projet comprend également le développement de nouvelles « technologies clés génériques », qui pourraient servir à d'autres secteurs industriels.

Le succès de ce projet ouvrirait la voie au développement d'un « bouclier » magnétique, dont le lancement est envisagé dans les deux prochaines décennies.

Roberto Battiston, président de l'Agence spatiale italienne et coordinateur du projet, présidera l'événement du 17 juin au centre CEA de Saclay. Pour lui, « cet atelier est une excellente occasion de présenter les résultats en recherche et développement du projet SR2S à d'éminents universitaires et scientifiques. SR2S a fourni des prototypes de technologies innovantes pour la protection des astronautes pour des missions spatiales de longue durée et ceux-ci seront mis en évidence lors du workshop ».

« Je suis convaincu que l'événement SR2S de Saclay sera très fructueux. Nous animerons une discussion sur les défis de la supraconductivité pour les applications spatiales par les meilleurs experts mondiaux dans ce domaine. Il sera également l'occasion pour les partenaires de SR2S de présenter leurs progrès dans la conception de cet aimant supraconducteur révolutionnaire pour la protection active des astronautes » a déclaré l'organisateur de l'atelier, le docteur Bertrand Baudouy (CEA).

Organisée à Neurospin (centre CEA de Saclay, Essonne), bâtiment abritant l'un des plus puissants aimants pour la recherche en neuroscience, le thème de la journée de travail des scientifiques sera : « Superconducting Magnet Technology for Space ».

Le défi des voyages spatiaux de longue durée : la protection des spationautes

Voyager sur une longue durée dans l'espace profond ou sur la surface de planètes non protégées par une atmosphère et / ou magnétosphère épaisse représente un défi qui reste, aujourd'hui, non résolu. L'exposition à long terme aux rayons cosmiques galactiques et à des particules énergétiques solaires augmente significativement le risque d'apparition de différents types de cancers. Des moyens de protection sont donc nécessaires pour planifier de façon réaliste des missions d'exploration vers Mars, les astéroïdes proches de la Terre ou pour coloniser la surface lunaire. Basé sur la fourniture d'un « écran magnétique » déviant les particules des rayonnements cosmiques, le bouclier en conception dans le cadre du projet SR2S nécessite des aimants supraconducteurs pour la protection contre les rayonnements dans l'espace ; des technologies supraconductrices pour protéger les aimants, et cryogéniques pour les refroidir, ceci sans affecter le reste du vaisseau (équipements et équipages), et productibles à échelle industrielle ; une étude détaillée de la simulation de dose de rayonnement lors de missions dans l'espace profond.

Source : enerzine.com

Commenter cet article