Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A quoi resembleront nos voitures dans le futur ?

27 Janvier 2016, 19:02pm

Publié par Grégory SANT

Les Français ne seraient pas très high-tech ? Un poncif qu'il va falloir vite réviser. Pour rester dans le coup, l'automobile de demain sera pourvue d'options de personnalisation hallucinantes et de systèmes de sécurité ultraperfectionnés... Faurecia le prouve avec maestria. Voyez plutôt le poste de conduite imaginé par l'équipementier sur son dernier démonstrateur nommé Intuition. Il concentre à lui tout seul plusieurs petites révolutions qui préfigurent n'importe quelle voiture du futur. L'innovation la plus bluffante, ce sont ces surfaces décoratives du cockpit qui dissimulent un tableau de bord tactile. Finis les gros boutons traditionnels. Ici, les commandes sont invisibles lorsqu'elles ne sont pas utilisées. Parfaitement intégrées dans la planche de bord et sensibles au toucher, elles apparaissent uniquement quand on approche la main. Puis émettent une légère vibration ou un signal lumineux dès lors qu'on a appuyé dessus. La déco devient fonctionnelle. Il fallait y penser. Une ambiance de vaisseau spatial sur la terre ferme.

"Le but est de simplifier l'espace, explique Andreas Wlasak, directeur du design de Faurecia. La complexité est telle qu'elle n'est pratiquement plus gérable pour l'occupant. Ce dernier paie pour avoir toujours plus de fonctionnalités mais peut difficilement les utiliser, car le poste de conduite est surchargé. La simplification permet aussi de donner beaucoup plus de liberté aux stylistes d'une marque." D'où la volonté d'épure. Ces boutons magiques peuvent se nicher sous un habillage d'aluminium, de bois ou de plastique, voire d'ardoise, de granit, d'émail ou de céramique, puisque Faurecia travaille déjà sur ces nouvelles matières pour la production de masse. De l'exclusif appliqué à la voiture de M. Tout-le-Monde et non plus du luxe sur-mesure réservé à une poignée de privilégiés, ça, c'est palace ! Évidemment, dans le futur, tablettes et smartphones seront encore plus présents. Voilà pourquoi on trouve partout à bord des plaques à induction pour recharger tous les appareils sans avoir besoin du moindre fil. Sur la console centrale pour contenter le conducteur, au-dessus de la boîte à gants pour son voisin et jusque dans les compartiments du panneau de porte pour les passagers arrière. Trop fort.

L'écran tactile, ultrafin et d'une incroyable résolution, rivalise avec les meilleurs téléviseurs et trône sur la console centrale. Il suffit de glisser son téléphone portable dans une fente située juste derrière pour que la connexion s'établisse et que les applications - comme la navigation - se lancent. Et si pendant ce temps une voiture vous surprend en arrivant par l'arrière, la zone entre la portière et le tableau de bord se met à clignoter. Changement de direction, variations de température, avertissements en tout genre... La couleur s'adapte à chaque fonction et l'intensité lumineuse augmente selon les degrés d'urgence, passant de l'orange au rouge quand le risque devient trop important. De la science-fiction ? Toujours pas ! Si une telle voiture de série n'existe pas encore, tous ces équipements sont bien réels et n'ont plus qu'à être développés auprès des constructeurs. D'hyper-assistée l'automobile de demain deviendra même totalement autonome.

Adieu le poste de conduite

Chez Mercedes, la conduite sans aucune action humaine est d'ores et déjà une réalité. Dans le concept F015, adieu le poste de conduite ! Le volant n'est plus visible, bien qu'il soit possible de le faire réapparaître. Le siège "conducteur" tourne le dos à la route et tous les voyageurs prennent place dans le salon roulant. Le prototype avance, tourne, recule tout seul. Relaxation maximale aussi chez Italdesign, dans la luxueuse berline autonome Gea, dont le volant ressemble à une manette de jeu vidéo. L'habitacle cosy offre le choix entre plusieurs ambiances, business ou 100 % détente. Si nous ne conduisons plus dans quelques années, que ferons-nous durant les trajets ? Des massages et des parties d'échecs.

Grâce aux concept-cars, les constructeurs phosphorent tous azimuts et se permettent les plus belles extravagances. À ce jeu-là, Peugeot a exploré des pistes édifiantes sur son étude baptisée Fractal. Le Lion a mené une réflexion autour du son et de l'ouïe. Les matériaux sont inspirés des auditoriums et des studios d'enregistrement. C'est pourquoi le chêne noir appliqué sur la planche de bord contraste avec une feuille de cuivre rappelant les connectiques audio. Autre surprise, une maille textile imprimée en 3D associée à du cuir blanc habille les sièges. Ce mode d'impression (utilisé pour plus de 80 % des surfaces intérieures) permet d'obtenir des formes et motifs irréalisables autrement. Par exemple, les reliefs sur les panneaux de porte évoquent les chambres anéchoïques, conçues pour absorber les sons.

Le concept car du Lion est connecté à une montre qui renseigne en permanence le conducteur sur le niveau de la batterie, la progression de la recharge, la température de l'habitacle ainsi que la localisation de la voiture. D'une simple pression sur le bracelet on commande l'ouverture des portes, programme la clim et lance le système hi-fi. Dans un futur très proche, c'est certain, on parlera à sa voiture comme Michael Knight à K2000 !

Présentée en exclusivité européenne, la Mazda RX Vision débarque spécialement du Japon pour l'exposition des Invalides.

Source : lepoint.fr

Commenter cet article