Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terre-Mars en 30mn : une nouvelle technologie imaginée par la NASA

2 Mars 2016, 19:13pm

Publié par Grégory SANT

La NASA a pour projet d'envoyer un (tout) petit vaisseau spatial sur Mars en seulement... 30 minutes ! Comment ? Grâce à une propulsion par laser.

Les moyens actuels nous permettent d'envoyer un vaisseau (non habité) sur Mars en environ 5 mois. Mais la NASA pense avoir trouvé la solution pour réduire cette durée à 3 jours, voire à... 30 minutes. Le physicien Philip Lubin a en effet expliqué comment, grâce à une technologie appelée propulsion photonique ou voile solaire, la vitesse d'un vaisseau pourrait être largement améliorée par rapport à ce que nous connaissons aujourd'hui.

La technique de voile solaire n'est pas nouvelle, et a déjà été évoquée à maintes reprises. Deux projets ont d'ailleurs déjà vu le jour, dont Ikaros, une voile développée par l'agence spatiale japonaise, qui fut lancée en 2010 et est toujours opérationnelle, même si sa mission première est achevée.

Son principe est assez simple : la voile, frappée par les photons solaires, profite d'une partie de leur énergie pour avancer. Selon les calculs de la NASA, cette physique permettrait de mettre Mars à seulement 3 jours de la Terre. Mais l'agence spatiale américaine veut aller plus loin en modifiant la source des photons : au lieu de compter sur le Soleil, les scientifiques veulent utiliser des lasers.

L'idée est la suivante : en plaçant en orbite de puissants lasers, la NASA espère créer un faisceau suffisamment important pour propulser la voile et ce qui y sera attaché à des vitesses prodigieuses, atteignant 26% de la vitesse de la lumière, contre seulement 0,006% de cette dernière pour Voyager 1, qui a mis 37 ans à sortir du système solaire. De quoi rejoindre Mars en l'espace de 30 minutes.

Des chiffres qui font rêver, mais face à cette prometteuse théorie (dont vous pourrez trouver les détails dans un article qui y est consacré), il reste des obstacles à franchir.

Le premier d'entre eux concerne le freinage : avec les vitesses atteintes, se placer en orbite autour d'une étoile, et a fortiori d'une planète, est impossible. Et pour l'heure, aucune réponse n'a été trouvée à ce problème. Par ailleurs, viser une voile, fût-elle très grande, à des distances aussi considérables n'a jamais été expérimenté.

Il reste donc encore du chemin à parcourir avant que traverser le système solaire ne devienne plus rapide que rentrer le soir à son domicile.

Source : clubic.com

Commenter cet article