Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Robe connectée par Anouk Wipprecht et Intel

9 Mai 2016, 17:40pm

Publié par Grégory SANT

La mode de demain sera connectée ou ne sera pas. Les stylistes rivalisent d’imagination pour révolutionner leurs créations en y intégrant l’impression 3D et les objets connectés. Illustration.

Des robes connectées au look futuriste

La styliste Anouk Wipprecht s’est fait connaitre internationalement en présentant sa Spider Dress, une robe créée en partenariat avec Intel et intégrant une puce connectée et un corsage imprimé en 3D. Cette créatrice hollandaise dessine et conçoit des vêtements ornés de capteurs qui interagissent avec les personnes qui les portent en fonction de leur niveau de stress. Elle a récemment noué à partenariat avec le constructeur automobile Audi pour créer des robes intelligentes imprimées en 3D intégrant les formes de la nouvelle Audi A4.

A la Maker Faire de Paris 2016, haut lieu de l’innovation, on a pu voir défiler des robes high-tech dessinant une mode d’un nouveau genre. La designer Andrea Collins a par exemple imaginé des robes connectées sur le concept « mère-fille », les robes changeant de couleur en fonction de la proximité de la mère et de sa fille.

Au Canada, Maria et Shannon Hoover, les créateurs de la marque MakeFashion, explorent un nouveau monde dans lequel les vêtements sont connectés et capables de réguler la température du corps ou encore de surveiller votre état de santé.

La haute couture se met aussi à la 3D

Ces initiatives de plus en plus nombreuses n’ont pas échappé aux créateurs haute-couture. Le célèbre styliste français Jean-Paul Gaultier a présenté dans son exposition au Grand Palais des pièces entièrement imprimées en 3D. Chez Chanel, la dernière collection de l’allemand Karl Lagarfeld a également dévoilé des modèles haute-couture réalisés grâce à l’impression 3D, propulsant la maison Chanel dans une autre dimension.

Source : orange.fr

Commenter cet article