Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chinois prennent de l'avance dans la fabrication 3D de maisons

16 Juin 2016, 19:50pm

Publié par Grégory SANT

Si le nom de Winsun est très souvent associé à la construction 3D, un concurrent très sérieux dénommé « BeijingHuaShang Tengda Industry and Trade », vient de faire son apparition sur le marché. Egalement basée en Chine, cette compagnie s’est en effet illustrée il y a quelques jours en construisant une villa de 400 m2 à l’aide d’une imprimante 3D géante. Située dans la région de Tongzhou près de Pékin, cette maison de deux étages soit environ 6 mètres de hauteur, a été construite en l’espace de 45 jours seulement, contre trois mois avec les techniques traditionnelles de construction.

Les murs de 250 mm d’épaisseur, ont été imprimés à partir d’un béton renforcé de type C30 (20 tonnes en tout), valeur correspondant aux classes de résistance normalisée pour la construction. Selon les tests sismiques menés par les experts, le bâtiment serait capable de résister à des tremblements de terre jusqu’au niveau huit sur l’échelle de Richter, qui détruit la plupart des autres bâtiments. « Nous avons utilisé un béton traditionnel renforcé sans aucun additif. Le matériau n’a pas besoin d’être spécialement personnalisé, afin que les utilisateurs puissent tout simplement utiliser du ciment produit localement afin de réduire considérablement les coûts de transport de matériel. » A expliqué un représentant de la compagnie.

Contrairement à son concurrent Winsun qui imprime ses murs dans une usine pour les assembler ensuite sur site, le système de HuaShang Tengda permet d’imprimer directement sur place. Si peu d’informations ont été fournies quant au fonctionnement de la machine, une vidéo (voir ci-dessous) met en évidence un système à double buse montée sur un bras robotique, permettant de superposer des couches de béton de chaque côté du ferraillage.

Parmi les nombreux avantages de l’impression 3D, outre la durée de construction, le coût de production est moins élevé grâce à une main d’oeuvre réduite et mobilisée sur une période beaucoup plus courte. Le procédé permet également de réaliser des façades aux formes plus complexes, difficilement réalisables et plus coûteuses avec les méthodes traditionnelles de construction.

Source : primante3d.com

Commenter cet article

Thomson 20/06/2016 16:28

Belle rédaction... C'est très évident car les chinois travaillent beaucoup