Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'I.A. améliore la traduction sur Google

28 Septembre 2016, 18:20pm

Publié par Grégory SANT

Google vient d’annoncer sur son blog dédié à la recherche qu’il va utiliser à l’avenir et dans certains cas une nouvelle I.A. dont le niveau de traduction est proche de celle d’un humain. Nommée Google Neural Machine Translation, ou GNMT, cette I.A. est d’ores et déjà utilisée pour traduire du chinois vers l’anglais sur l’application Google Traduction.

Internet a beau être un immense espace de savoir et de connaissance, tous les internautes ont été confrontés un jour ou l’autre à la barrière de la langue sur certaines pages. Et ont dû dans la foulée faire appel à un traducteur automatique pour essayer de comprendre la page en question. Bien conscient de cet enjeu, Google travaille depuis plusieurs années sur des outils de traduction de plus en plus efficace. Et sa dernière avancée en la matière est la plus prometteuse.

Traduire des phrases plutôt que de faire du mot à mot

Cette nouvelle I.A. de traduction, nommée GNMT, ne se contente plus de traduire les phrases mot à mot, mais de traduire directement des phrases entières pour les restituer dans un autre langage. Cette I.A. ne se contente plus de chercher une traduction plus ou moins littérale des mots, mais recherche plutôt les sens des phrases, dans leur ensemble, et essaie de les contextualiser.

Et si l’on en croit les ingénieurs de Google, après de longs mois de test, elle se révèle désormais supérieure aux anciennes méthodes de traduction automatique au mot à mot, mais se rapprocherait également de plus en plus d’une traduction humaine. C’est déjà le cas pour la traduction de l’anglais vers l’espagnol et le français. Comme le montre le graphique ci-dessous, le chinois lui pose en revanche plus de problèmes.

Une IA encore très perfectible

Mais comme les résultats de la traduction chinoise sont bien meilleurs que l’ancien système de traduction, Google va utiliser dès à présent GNMT dans Google Traduction – dans l’application mobile et sur la version web – pour traduire des phrases chinoises vers l’anglais. Google précise ainsi que Google Traduction est utilisé 18 millions de fois par jour pour traduire du chinois vers l’anglais.

Un exemple de traduction d’un texte chinois en anglais par GNMT, par l’ancienne méthode de traduction et par un humain.

GNMT a toutefois encore besoin d’amélioration. « GNMT peut encore faire des erreurs importantes qu’un humain ne ferait jamais, comme oublier des mots, traduire des noms propres, des termes rares ou encore traduire des phrases sans prendre en compte le contexte du paragraphe ou de la page » explique l’un des ingénieurs de Google sur le blog de la société américaine. Malgré tout, ces avancées sont encourageantes et laissent espérer qu’on pourra un jour surfer sur le web sans avoir à remettre systématiquement en cause les traducteurs automatiques. Un jour sûrement plus proche qu’on serait tenté de le penser.

Source : journaldugeek.om

Commenter cet article