Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvelle Mégane Berline

6 Octobre 2016, 18:46pm

Publié par Grégory SANT

Renault nous dévoile aujourd'hui officiellement la nouvelle arrivée dans la famille Mégane après la berline "hatchback" et le break. Voici la Mégane Sedan, comme l'appelle Renault qui choisit un nom universel pour une voiture qui devra conquérir un certain nombre de marchés. Globalement, point de surprise sur cette Mégane Sedan qui reprend tous les attributs de la Mégane cinq portes, la malle en plus.

L'année 2016 est probablement l'une des plus chargées de l'histoire de Renault. Mégane Estate, Clio restylée, Scénic et Grand Scénic, Twingo GT, concept Clio RS16 et maintenant Mégane Sedan, les nouveautés s'enchaînent à un rythme effréné et aujourd'hui c'est donc au tour de la version tricorps de la Mégane de voir le jour.

D'emblée, il faut préciser une chose importante : cette Mégane un peu particulière ne sera PAS commercialisée en France. On sait que le marché français n'est pas vraiment friand de la configuration tricorps sur ce segment C (berlines compactes), et Renault n'a retenu qu'une vingtaine de pays dans une liste qui ne contient donc pas la France : Australie, Bulgarie, Croatie, Egypte, Emirats arabes unis, Estonie, Hongrie, Irlande, Italie, Israël, Lettonie, Liban, Lituanie, Maroc, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Serbie, Slovénie, Tunisie,Turquie, Ukraine.

Assemblée en Turquie, cette Mégane Sedan reprend toutes les caractéristiques de la Mégane cinq portes, à commencer par sa face avant et son habitacle. La poupe fait quant à elle passer cette Mégane Sedan pour une mini Talisman. Dotée d'un énorme toit panoramique vitré (pas sûr que ce genre de chose sera choisi dans les pays chauds où la Mégane Sedan sera commercialisée), cette nouveauté au losange propose 508 litres de volume de coffre, la malle pouvant être ouverte sans les mains grâce à la technologie de Renault "easy trunk access". A l'intérieur, on retrouve les dispositifs R-Link 2 et Multisense, mais aussi l'easy park assist et la plupart des équipements disponibles sur la Mégane.

Selon les marchés et les niveaux de finition, la Mégane Sedan pourra bénéficer de tout un tas d'aides à la conduite héritées du segment supérieur (Talisman, Espace), comme le régulateur adaptatif, le freinage d'urgence, la détection d'angle mort, la reconnaissance de la signalisation ou encore l'alerte de fatigue, le tout couplé à un affiche tête haute en couleur. Notons au passage la présence d'équipements comme le volant chauffant, la climatisation bi-zone ou encore l'ouverture de la malle main libre grâce à un mouvement du pied sous le bouclier. Globalement, la Mégane berline se veut plutôt très bien équipée, et c'est finalement assez dommage et pas franchement compréhensible qu'elle ne soit pas pas proposée chez nous, même s'il faut reconnaître le manque de popularité de la configuration tricorps en France.

La Mégane Sedan sera commercialisée avec cinq motorisations : deux essence (SCe 115 / boîte manuelle à 5 rapports ou transmission à variation continue (CVT) - TCe 130 boîte manuelle à 6 rapports/ boîte automatique à double embrayage EDC à 7 rapports) et trois diesels (dCi 90 - dCi 110 boîte manuelle 6 rapports /boîte automatique à double embrayage EDC6- dCi 130). La Mégane berline dispose par ailleurs de la récupération d'énergie au freinage et du Stop&Start sur l'ensemble des motorisations.

Au final, c'est vraiment dommage que Renault, qui a retenu une trentaines de pays pour la commercialisation de cette Mégane (la plupart sont des marchés dits "non matures", donc souvent en Europe de l'Est ou du Sud), n'ait pas choisi les marchés traditionnels d'Europe de l'Ouest pour cette Mégane bien dotée et aux motorisations modernes.

Source : caradidiac.com

Commenter cet article