Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tesla prmet des trajets 100% autonome pour 2017

17 Novembre 2016, 21:18pm

Publié par Grégory SANT

Tesla promet un trajet Los Angeles-New York en conduite autonome dès 2017

La controverse récente à propos d'Autopilot n'a pas diminué les ambitions de Tesla Motors en matière de conduite autonome. Son CEO, Elon Musk, a présenté la nouvelle génération de capteurs qui équiperont dès aujourd'hui tous ses véhicules. Ils souffriront dans un premier temps de fonctionnalités réduites par rapport à la première version du système, mais permettront de voyager de Los Angeles à New York City de façon autonome dès 2017, d'après le dirigeant.

 

Tesla Motors a détaillé le 19 octobre 2016 ses projets en matière de conduite autonome. Le constructeur californien a annoncé que l'ensemble de ses véhicules (Model S, Model X et même le futur Model 3) produits à partir d'aujourd'hui pourront être équipés en option d'une nouvelle batterie de capteurs pour Autopilot. Ceux-ci auront une utilité limitée dans l'immédiat mais permettront à terme une autonomie complète du véhicule, d'après le co-fondateur et CEO de l'entreprise, Elon Musk.

 

Une nouvelle série de capteurs pour une autonomie complète

Le nouvel équipement en question se compose de huit caméras, de 12 capteurs à ultrasons et d'un radar frontal, avec pour analyser et calculer toutes ces données, un système Drive PX2 fourni par Nvidia (qui sera dédié à ces fonctions et ne s'occupera pas du système de divertissement à bord). La voiture disposera d'une visibilité à 360° portant jusqu'à 250 m autour d'elle. Tous ces capteurs auront un coût : 12 000 dollars contre 3000 pour la première génération d'Autopilot, soit un surcoût de 8000 dollars. A noter que les véhicules déjà produits ne pourront pas être modifiés, Elon Musk indiquant sur Twitter qu'installer tous ces capteurs serait plus coûteux que fabriquer une nouvelle voiture.

Autopilot aura moins de fonctionnalités dans un premier temps

Conséquence de la mise en place de ce nouveau système, les nouveaux acquéreurs de Tesla n'auront pour le moment pas accès à la plupart des fonctionnalités du mode Autopilot du constructeur : freinage automatique d'urgence, alertes anti-collision, maintien automatique sur les voies d'autoroute, régulateur de vitesse adaptatif... Elles seront progressivement activées par des mises à jour logicielles.

 

Sa première version s'appuie en effet sur la technologie de MobilEye, un équipementier qui ne souhaite plus travailler avec Tesla Motors. L'entreprise a déclaré dans un communiqué qu'elle recueillera d'abord de grandes quantités d'information, en utilisant "des millions de kilomètres de conduite en conditions réelles" parcourus par ses futurs véhicules pour calibrer et affiner le fonctionnement du système avant de l'activer pour de bon.

 

Conduite autonome de Los angeles à New York City dès 2017 ?

Pour accompagner l'annonce, Tesla Motors a produit une vidéo montrant un Model X conduisant de façon complètement autonome, sans intervention humaine. On peut y avoir le véhicule sortir d'un garage, traverser les rues d'une ville, rentrer sur l'autoroute et se rendre jusqu'aux locaux de Tesla pour y déposer son occupant, avant d'aller se garer lui-même (en lisant les panneaux pour trouver une place adéquate). Pour repartir, l'utilisateur pourra l'appeler depuis son smartphone. Elon Musk a annoncé que d'ici fin 2017, ses voitures pourront faire un trajet Los Angeles - New York City de façon autonome.

 

Elon Musk en a aussi profité pour se plaindre du traitement médiatique des accidents causés par Autopilot, jugeant que dissuader les consommateurs d'acheter un véhicule autonome équivaut à tuer des gens, en référence aux millions de morts sur la route chaque année. Il n'est évidemment pas revenu sur le fait qu'Autopilot, sous sa forme actuelle, n'est pas réellement un système de conduite autonome...

Source : usine-digitale.fr

Commenter cet article