Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des essaims de bateaux autonomes par la Navy Américaine

20 Décembre 2016, 17:51pm

Publié par Grégory SANT

[Vidéo] La marine américaine planche sur des essaims de bateaux autonomes

La Navy poursuit ses tests sur des essaims de bateaux autonomes. A l'avenir, elle entend utiliser l'intelligence collective de ces drones marins pour une batterie de missions : protection, escorte, renseignement, surveillance ou encore reconnaissance.

La marine américaine (US Navy) mise sur la robotique collaborative. Lors d’une démonstration réalisée au niveau de la baie de Chesapeake, au large des côtes de l’Etat de Virginie, le bureau de la recherche navale (Office of Naval Research ONR) a montré comment ses drones marins étaient capables de coopérer, comme le ferait un essaim, rapporte un article de Spectrum IEEE.

Au total, quatre bateaux patrouilleurs autonomes ont quadrillé et surveillé une zone portuaire de 4 milles marins. Si une possible intrusion était détectée, les bateaux robots décidaient alors, de manière collective, lequel d’entre eux s’occupait d’escorter le bateau ennemi. Quatre scénarios ont été testés lors de la démonstration.

Un système de contrôle et de navigation

Une telle coopération a été rendue possible grâce à un système logiciel de contrôle et de navigation baptisé Caracas, pour Control architecture for robotic agent command and sensing. Dévoilé en 2014, le système permet aux bateaux robots de partager les données issues de leurs caméras et de leurs radars pour que chaque unité ait conscience de la situation de l’autre. Depuis, Caracas a subi une importante mise à jour et permet aux drones marins de prendre des décisions de manière collective, sans avoir recours à l’intervention humaine. C’est aussi grâce à ce logiciel que les bateaux sont capables de déterminer si un navire constitue une potentielle menace ou non, à partir d’une bibliothèque d’images. L’ONR n’a pas souhaité préciser si ces capacités de classification reposaient sur des techniques particulières d’intelligence artificielle, comme les algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning), souvent utilisés pour la reconnaissance d’images.

De la protection à la reconnaissance

Autre avantage, le système Caracas peut être installé sur une très grande base de bateaux de la Marine américaine. Ce qui signifie que les navires classiques peuvent facilement se transformer en bateaux autonomes à un coût très attractif.

A l’avenir, de tels bateaux autonomes pourraient servir de première ligne de défense pour le repérage de plus grands navires de guerre. La Marine américaine envisage d’utiliser ces bateaux sans pilote pour mener une batterie de missions : protection, escorte, renseignement, surveillance ou encore reconnaissance. 

Source : industrie-techno.com

Commenter cet article