Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La RATP finance des start-ups

29 Mars 2017, 19:21pm

Publié par Grégory SANT

Après avoir secoué le petit monde de l’open data en ouvrant ses données en temps réel, la RATP a décidé de franchir une nouvelle étape en créant RATP Capital Innovation, une structure dédiée aux startups. Dotée de 15 millions d’euros, la filiale ambitionne de renforcer les liens du groupe avec les jeunes pousses et d’accélérer sa démarche d’innovation.

La RATP travaille avec des startups depuis une dizaine d’années maintenant. Mais la création de cette filiale va permettre au groupe de répondre de manière encore plus réactive aux évolutions des besoins de ses clients. Et avec l’ouverture progressive à la concurrence de ses marchés historiques en Île-de-France et la perte de son monopole parisien d’ici 2039, la RATP doit gagner rapidement en compétitivité et trouver de nouveaux facteurs différenciants.

En investissant dans les startups, le Groupe ambitionne d’optimiser sa qualité de service et d’améliorer sa performance opérationnelle pour affirmer sa position de  leader mondial des mobilités durables et connectées.

Le financement, un enjeu clé pour les startups

Pour pouvoir se développer, les startups ont trois grandes priorités : elles recherchent de la visibilité, des clients mais aussi du financement, que le Groupe peut désormais leur apporter.

“ Par le passé, certaines startups ont pu être freinés parce que nous ne pouvions pas répondre à leur besoin de financement. Cette nouvelle filiale renforce notre attractivité et va nous permettre d’aller plus loin dans le développement de nouveaux services 

Valère Pelletier, Directeur du développement et du digital du groupe RATP

La RATP pourra investir directement dans les startups, mais également via différents fonds d’investissements thématiques. Le groupe a notamment réalisé un premier investissement dans le fonds Paris Saclay, qui finance des startups innovantes issues du cluster technologique du plateau de Saclay, dans les Yvelines et l’Essonne.

Un guichet unique startup

Pour proposer un point de contact privilégié aux jeunes pousses, la RATP a également lancé un “guichet unique startup” qui offre la mise en relation rapide avec une équipe dédiée, constituée d’experts dans les différents métiers du Groupe. “Nous avions un sentiment d’inefficacité dû à une grande perte de temps pour trouver le bon interlocuteur. Certaines startups finissaient même par abandonner, tant la prise de contact leur demandait un investissement trop lourd en matière de ressources humaines”, souligne Valère Pelletier.

Une des complexités de la RATP est d’avoir une diversité de métiers très forte allant de l’exploitation à la relation client, en passant par l’ingénierie et la gestion des infrastructures. Ce guichet va permettre aux startups de trouver plus rapidement le bon expert et travailler ainsi plus rapidement sur la mise en oeuvre de leurs projets.

Réinventer l’expérience des usagers

Pour la RATP, cette nouvelle filiale peut être un véritable tremplin de créativité, notamment dans le secteur des nouvelles mobilités, mais aussi dans la billettique, l’information voyageur, ou encore les services urbains innovants à destination des clients.

Le groupe travaille par exemple avec DC Brain qui s’appuie sur le big data pour anticiper les problèmes d’alimentation électrique ou encore avec la startup Echy pour expérimenter l’éclairage de certaines stations de la ligne 14 avec de la lumière naturelle transmise par fibre optique.

Pour encourager et détecter les bonnes idées, la RATP mise aussi sur sa deuxième participation au salon VivaTech qui se déroulera du 15 au 17 juin 2017. Le groupe y proposera 5 challenges sur des thématiques variées telles que la robotique, la sécurité ou encore le management. Lors de la première édition du salon, la RATP avait notamment retenu le projet de la startup Short Edition, qui propose depuis quelques jours ses distributeurs d’histoires courtes sur le trajets des voyageurs.

Commenter cet article