Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La blockchain connecte le réel et le virtuel

16 Mai 2017, 18:06pm

Publié par Grégory SANT

La création numérique de documents, l’Internet des objets et la blockchain permettront à des inconnus d’effectuer des transactions sans passer par un tiers garant et par de nombreux mécanismes de contrôle

Le propriétaire du Burj Khalifa à Dubaï, la plus haute tour du monde, a trouvé une tactique pour faire s’exécuter les locataires qui ont des paiements de loyer en retard: il déconnecte leur accès aux systèmes d’ascenseurs de l’immeuble. En gravissant les 150 étages les séparant de leur logement, les mauvais payeurs ont en effet le temps de réfléchir à l’ordre de priorité de leurs créanciers.

Dans un proche futur, il sera possible de connecter une action (ici, la désactivation de l’ascenseur) à une condition (le non-paiement du loyer) de façon automatique à travers des smart contracts. Pour cela, trois technologies sont nécessaires, qui sont en train d’arriver à maturité: la création digitale de documents, l’Internet des objets et la blockchain.

 
 
 
 
 
 
 

Options automatiques

De plus en plus d’outils permettent la création de contrats de façon automatisée au moyen d’un questionnaire. L’utilisateur répond aux questions par oui et par non et donne quelques inputs manuels minimaux (adresse des parties, dates, prix). Le document est ensuite automatiquement assemblé sur la base des choix effectués. Les contrats ainsi générés ont un avantage important sur les documents créés manuellement: derrière chaque réponse de l’utilisateur au questionnaire standard, un point de donnée est créé.

La machine connaît donc le contenu du contrat. Il n’y a alors qu’un pas pour relier un de ces points à un smart contract, permettant de lier une conséquence à la survenance d’un événement précis. Un contrat lié à la livraison d’un objet, par exemple, pourrait donner naissance à un mécanisme d’entiercement automatisé si l’utilisateur souhaitant une garantie de livraison choisit l’option correspondante.

Commenter cet article