Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les imprimantes 3D grand format ont elles de l'avenir ?

15 Juin 2017, 17:48pm

Publié par Grégory SANT

Les imprimantes 3D grand format ont elles de l'avenir ?

Les imprimantes 3D géantes sont les stars du salon 3D Print à Lyon du 13 au 16 juin. Elles impriment pendant des heures des vases d'un mètre, ou d'autres grandes structures aux formes complexes sous le regard fasciné des visiteurs. Mais qui utilisent vraiment ces imprimantes ? "Des écoles de design pour imprimer des prototypes de mobiliers, des architectes pour de grandes maquettes", répond Charly Leroy, responsable du Makershop du Mans, qui commercialise des imprimantes 3D, dont celle grand format du fabricant allemand BigRep.

Des industriels de l'auto pour des prototypes

Un porte-parole du fabricant Delta 3D complète :  "Il y a aussi beaucoup d’industriels, de l’automobile et de la défense notamment, mais aussi le secteur médical. Nos clients utilisent ce type de machine à 90 % pour des protoypes.Un de nos clients est un constructeur automobile, il utilise notre imprimante grand format pour imprimer des prototypes de bloc moteur. Ceux-ci servent à vérifier l’encombrement, c’est-à-dire la place que nécessite le bloc moteur. Cela permet de vérifier qu’il s’intègre bien aux autres éléments" . Avant les constructeurs utilisaient l’usinage. Mais cette méthode de fabrication classique était beaucoup trop coûteuse en matière première et en outillage pour une pièce qui n’est pas fonctionnelle. 

Pour obtenir une très grande pièce imprimée en 3D, il faut s’armer de patience. Entre une dizaine et une soixantaine d’heures pour obtenir une pièce d’un mètre environ, selon la taille des couches d’impression souhaitées. 

Un marché naissant

Peu d’imprimantes 3D grand format sont aujourd’hui sur le marché. Les fabricants proposant ce type de machine restent peu nombreux : l’Américain Stratasys, l’Allemand BigRep, le Français Delta 3D… Outre, le temps d’impression, les imprimantes 3D XXL présentent d’autres contraintes. "Elles ne sont pas compatibles avec certains matériaux comme l’ABS. Ces matériaux nécessitent de très hautes températures au moment de l’impression, sinon le plastique refroidit trop vite et les couches se désolidarisent", explique Charly Leroy, responsable du Makershop du Mans. Or, les machines grand format sont généralement ouvertes. Impossible donc de conserver de forte température.

 

Commenter cet article