Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poietis imprime réalise des bio-impression 4D par laser

29 Janvier 2018, 19:17pm

Publié par Grégory SANT

 
Innovation : le Bordelais Poietis commercialise le premier… tissu de peau humaine
La société pessacaise Poietis vient d’annoncer la mise sur le marché d’un tissu de peau humaine produit par bio-impression. Une révolution, sur laquelle elle a pris une longueur d’avance sur ses concurrents américains. Des développements, qui vont l’amener à accroître ses effectifs

C’est une étape majeure dans le développement de cette pépite de la métropole bordelaise. Poietis, société leader des solutions de bio-impression 4D par laser, lance son premier premier modèle de
peau totale humaine bio-imprimé : Poieskin.

L’annonce a été faite par le Dr. Fabien Guillemot, président et directeur scientifique de Poietis à l’occasion de la conférence « Additive Manufacturing Strategies » à Washington aux Etats-Unis, où il participait avec un panel d’experts à une table ronde sur le futur de l’impression 3D en médecine.

 

Une reproduction révolutionnaire de la peau humaine

Grâce à l’utilisation de la plateforme de bio-impression développée par Poietis, qui a recours à des solutions originales de conception assistée par ordinateur, la fabrication de Poieskin sera facilement reproductible et flexible, et les caractéristiques du modèle pourront être personnalisées. 

Pour rappel, la bio-impression 4D consiste à programmer l’auto-organisation tissulaire en concevant des organisations de constituants de tissus (cellules et matrice extracellulaire) qui évoluent de façon contrôlée jusqu’à faire émerger des fonctions biologiques spécifiques.

Ce modèle permettra notamment l’évaluation des ingrédients et des produits finis cosmétiques et renforcera l’ensemble des méthodes alternatives à l’expérimentation animale. Les premières ventes des modèles se feront à partir de début avril pour des clients européens, et il sera possible de pré-commander des premiers échantillons de Poieskin dès les prochaines semaines.

 

Commenter cet article