Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La blockchain va-t-elle aider à la lutte contre la déforestation ?

6 Juin 2018, 18:22pm

Publié par Grégory SANT

Comment la déforestation et les problèmes de l’industrie du bois peuvent être combattus par la blockchain

Environ 30% de la masse continentale mondiale est couverte de forêts. Si les forêts tropicales du monde continuent d’être détruites à ce rythme, elles disparaîtront entièrement dans les 100 prochaines années.

La population mondiale a besoin d’une solution qui empêche les mauvais acteurs de s’engager dans le commerce illicite et de profiter de la déforestation – et la blockchain pourrait y participer.

Le commerce illégal favorise la disparition de communautés

L’abattage illégal de bois représente plusieurs milliards de dollars chaque année, qui fait baisser le prix du bois et génère des recettes criminelles de 10 à 15 milliards de dollars par an. Le terme « exploitation illégale » couvre une grande variété de transgressions, y compris l’exploitation forestière d’espèces protégées, l’exploitation forestière dans des zones protégées et l’exploitation forestière avec des faux permis ou obtenus illégalement.

Les habitats qui se sont développés sur ces territoires au cours des millénaires sont régulièrement dévastés. Et une fois détruits, il est incroyablement difficile, voire impossible, de les ramener à leur état antérieur.

Les forêts tropicales agissent également comme les poumons de la planète, absorbant le dioxyde de carbone et remplissant l’air d’oxygène.

Ce ne sont pas seulement les animaux qui perdent leurs habitats par l’exploitation et le commerce illicites. Certaines communautés sont rayées de la carte pour favoriser la course au profit. La déforestation empêche par ailleurs les arbres d’absorber les eaux de pluies, empêchant les inondations, de retenir des tonnes de terre avec leurs racines et de prévenir l’érosion. L’érosion massive du sol et les inondations menacent les plus petites plantes, les animaux et les êtres humains.

La blockchain peut résoudre certains de ces problèmes.

Bien que les problèmes de déforestation soient complexes à traiter, la blockchain pourrait constituer une solution. La technologie peut être utilisée pour fournir des enregistrements plus précis, augmenter la transparence dans les chaînes d’approvisionnement du bois et encourager de meilleurs comportements de la part des acteurs de l’industrie forestière.

D’une part, une blockchain est un outil utile quand il s’agit d’enregistrer et de protéger les registres fonciers et la documentation. Alors que la préservation des terres protégées doit encore être appliquée sur le terrain par les gouvernements, la blockchain offre un moyen de s’assurer que les documents liés à cette application sont inaltérables.

De même, les registres fonciers basés sur la blockchain peuvent offrir un certain niveau de protection aux communautés et aux propriétaires fonciers dont les terres peuvent être convoitées par des exploitants forestiers illégaux.

D’autre part, la blockchain améliore également grandement la visibilité dans la chaîne d’approvisionnement du bois. Les scellements cryptographiques peuvent être appliqués au bois lui-même ou à des envois individuels, fournissant une chaîne de traçabilité à partir du moment scellement jusqu’au moment où le bois arrive à sa destination finale. Les résultats des tests d’ADN du bois peuvent être enregistrés et suivis sur une blockchain pour informer les consommateurs qu’ils ont été produits d’une manière éthique.

Des scanners portables sont disponibles pour lire le grain des bois et identifier l’espèce d’arbre. L’enregistrement de ces informations sur la blockchain aiderait à identifier quand et où les bois illégaux entrent dans la chaîne d’approvisionnement. Si une expédition de bois ne provient pas d’une source fiable, elle sera signalée immédiatement.

En extrayant du bois illégal de chaînes d’approvisionnement réputées, on réduira considérablement les effets de la déforestation et de l’exploitation illégale des forêts en asséchant la demande pour ces bois.

Enfin, la blockchain fonctionne comme outil d’éducation. Il augmente la transparence et la visibilité dans les zones autrefois opaques. Il peut fournir un aperçu de l’endroit et de la manière dont les problèmes se produisent dans les chaînes d’approvisionnement. Mais il ne peut malheureusement pas résoudre les problèmes.

Les solutions aux problèmes environnementaux mondiaux impliqueront la création de nombreux outils et le travail de multiples organisations autour de ces sujets. Résoudre la crise de la déforestation va prendre du temps, mais cela pourrait être accompli plus rapidement avec l’aide de la blockchain.

Commenter cet article

Pierre Elias 09/06/2018 09:37

Www.c5v.org notre blockchain privee pour le development durable des forets, des indigenes pour les generations future. En Papouasie/Australie/Caledonie. #REDD++