Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Barkhane : le réservoir de stockage de carburant modulaire

21 Novembre 2018, 18:35pm

Publié par Grégory SANT


Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Au dépôt des essences de N’Djamena, au Tchad, 1000 m3 de carburants reposent à l’intérieur de deux grands réservoirs métalliques de plusieurs étages. Ces deux Réservoirs Aériens Modulaires (RAM) dominent la Zone Technique Opérationnelle de la base aérienne 172 « Sergent-chef Kosseï » où sont implantés le dispositif aérien Est et le poste de commandement interarmées de théâtre de l’opération Barkhane. Installés depuis décembre 2017, ils peuvent stocker à eux seuls 500 à 700 m3 de carburant. Le RAM possède une capacité de stockage supérieure aux solutions généralement utilisées.

Solution innovante de stockage des carburants, projetable et durable au profit des forces, c’est la première fois que ces installations sont déployées en opération. Elles n’existent nulle part ailleurs au sein des armées. Le RAM permet d’augmenter significativement la capacité de stockage de carburants d’un dépôt en opération sans devoir augmenter son emprise au sol, et améliore les conditions d’exploitation, de travail et de sécurité de ses opérateurs. Il est aussi avantageux d’un point de vue économique à moyen terme.

Les deux RAM déployés à N’Djamena font l’objet d’une expérimentation qui évalue le comportement de ses constituants et surveille l’évolution dans le temps de la qualité du carburant stocké. Cette expérimentation s’achèvera en décembre 2018 pour analyse des résultats, validation de leur conformité et généralisation.

En attendant, à l’occasion de l’édition 2018 du Forum innovation défense qui se tiendra à Paris du 22 au 24 novembre prochain, le service des essences des armées (SEA) a été retenu par le jury de sélection pour présenter le RAM. Il postule à trois prix qui visent à récompenser des initiatives innovantes :

  • Prix « Relations avec les usagers » du SGA ;
  • Prix « achats innovants » du SGA ;
  • Prix « innovation opérationnelle » de l’EMA, qui illustre un projet innovant, pratique et directement utilisable en opération.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace notamment dans le cadre de la force conjointe du G5 Sahel en cours d’opérationnalisation.

Commenter cet article