Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Créer vos glaçons avec des moules étonnants

24 Novembre 2009, 23:05pm

Publié par Grégory SANT

Vous êtes fan de football, de baseball ou de billes? Voici un moule à glaçon qui étonnera vos invités.
Habituellement pour rafraichir ses boissons on ajoute des glacons en forme de cube.
moule a glacon
Voici une machine étonnante qui donnera une forme originale à vos glaçons. Pas la peine d’être tailleur de pierre pour boire des diamants fondants.

Source : w3sh.com

Voir les commentaires

Digital Yurt par Steelcase

24 Novembre 2009, 23:02pm

Publié par Grégory SANT

digital yurt
 
La Digital Yurt © Steelcase
 

 

Difficile de tenir une réunion ou une conversation privée en open-space. Bruit ambiant ou problème de confidentialité... Le "tout transparent" peut avoir des effets pervers. Pour pallier ces inconvénients, Steelcase a conçu un espace spécial inspiré des yourtes mongoles, la Digital Yurt. Les matériaux qui composent la structure permettent une isolation phonique bien appréciable et la table peut servir de paperboard rond. Huit personnes peuvent prendre place dans cette yourte dont l'éclairage, déclenché par des capteurs sensoriels, varie en fonction de l'utilisation que l'on souhaite en faire. 

 

 

 

 

 

 

 

Source : journaldunet.com

Voir les commentaires

Carlota Sofa par Mauricio Lara

24 Novembre 2009, 23:00pm

Publié par Grégory SANT

Carlota Sofa est un projet du designer mexicain Mauricio Lara pour Eosmexico lors de la DESIGNFEST à Guadalajara. Le principe du sofa est étonnant, des pics avec des bouteuilles de bières Carldberg posées à l’envers sur chaque pic. Un concept très étonnant, peut être trop non?

fauteuil-biere

Source : blogdecodesign.fr

Voir les commentaires

Du sous-titrage et de la 3D sur Youtube

21 Novembre 2009, 20:45pm

Publié par Grégory SANT

Petite révolution au sein de Youtube, désormais compatible 1080p (alors qu’il était pour le moment bridé au 720p). Pour autant, le 1080p n’est pas encore implanté de façon naturelle au service. Ainsi, pour regarder des vidéos en 1080p, vous devrez ajouter ce petit bout de code à l’url de la vidéo : &fmt=37.

A côté de ça, le service s’est également doté d’un service de sous-titrage automatisé. Vous pouvez en voir un exemple ici-même.

Enfin, l’arrivée de la chaîne Youtube 3D Gallery vous permettra de regarder des vidéos en 3D. Tout un programme.

screenshot 2009-11-20 à 13.17.30

Source : journaldugeek.com

Voir les commentaires

Les futures tablettes d'Apple

21 Novembre 2009, 20:38pm

Publié par Grégory SANT


Le journal taïwanais DigiTimes indique que  les fabricants pensent qu’il y aura maintenant deux modèles de tablettes Apple: une tablette de 9,7 pouces avec écran OLED fabriqué par LG, plus la version 10,6 pouces dont nous avons déjà entendu parler.

Rien n’est confirmé, bien sur, mais cela fait un moment qu’on entend parler d’un accord de 500 millions de dollars signé entre Apple et LG pour la fourniture d’écrans.

DigiTimes indique que les panneaux OLED 9,7 pouces coûtent environ 500$ de nos jours, et que l’écran représenterait environ 30% du prix de l’appareil, ce qui nous fait une tablette coûtant entre 1500$ et 1700$ lorsqu’elle sortira au second trimestre de l’année prochaine. Les prix de l’OLED devraient baisser au cours des prochaines années. Pour la version 10,6 pouces, elle devrait se situer dans la fourchette 800$ à 1000$.

Source : gizmodo.fr

Voir les commentaires

Le nouveau périphérique de contrôle par Microsoft

21 Novembre 2009, 20:33pm

Publié par Grégory SANT

Des chercheurs affiliés aux laboratoires de recherche et de développement de Microsoft proposent une nouvelle vision de l'interface homme-ordinateur. Elle se concrétise par une surface déformable qui ajoute une coordonnée supplémentaire aux axes x et y traditionnellement employés par nos souris.

Depuis quelques années, de nouvelles interfaces physiques font leur apparition dans le domaine des nouvelles technologies. Des écrans tactiles multi-touch , présents sur l'iPhone, aux dispositifs de capture du mouvement comme ceux employés sur la Wii le projet Natal présenté à l'E3 2009 par Microsoft, nombreuses sont les innovations dans le domaine.

Le nouveau périphérique de contrôle, dévoilé par Microsoft, propose d'apporter une dimension supplémentaire aux interfaces multi-touch actuelles. Le but est de rendre palpable ce type de contrôleur en permettant à l'utilisateur la sélection tactile traditionnelle accompagnée de la possibilité d'étirer, de frotter ou d'écraser la surface qui fait office d'interface.

(Cliquer pour agrandir.) A gauche, application d'une pression sur la poche de ferrofluide. Au centre, représentation des modifications du champ magnétique générées par la présence de cette poche. A droite, modélisation tridimensionnelle de la pression initiale. © Microsoft

Concrètement, cette version tridimensionnelle des dispositifs tactiles permet la manipulation de volumes, une avancée qui autoriserait par exemple la sculpture d'objets d'une manière plus aisée qu'avec les interfaces actuelles. Car il s'agit ici d'exploiter notre sens tactile, notamment la sensation de pression sur laquelle les interfaces actuelles font l'impasse, à l'exception de dispositifs lourds et couteux employés en réalité virtuelle.

Le dispositif se compose d'une surface génératrice de champs magnétiques et qui peut détecter la présence d'un objet métallique placé au-dessus d'elle. Cet objet peut être simple mais la surface peut aussi déterminer des changements morphologiques d'une poche emplie d'un ferrofluide, c'est-à-dire un liquide contenant en suspension de la limaille de fer. Les applications peuvent ainsi largement varier.

Saisir l'impalpable

Pour lors cette interface de contrôle d'un nouveau genre, dispose de 64 bobines magnétiques recouvertes par des câbles hélicoïdaux pour une surface sensitive de 100 cm². Un des chercheurs, Stuart Taylor du centre de recherche Microsoft de l'Université de Cambridge, n'hésite pas à comparer le système avec une guitare électrique. « Si vous perturbez le champ, un courant est généré et conduit par la bobine. »

(Cliquer pour agrandir.) Schéma du système embarquant une poche de ferrofluide. © Microsoft

La prochaine étape concerne la mise au point d'un retour de force. Les chercheurs espèrent générer cette résistance physique en appliquant un courant aux bobines qui influenceraient la disposition des objets ou particules métalliques de la surface. A terme ce type de procédé permettrait de sentir littéralement la résistance d'un objet virtuel sous ses doigts. Un procédé intéressant en matière de réalité virtuelle et réalité augmentée, mais aussi pour un meilleur accès des mal-voyants au numérique.

Manipuler physiquement des objets immatériels, un rêve de science-fiction qui commence à prendre forme. Les laborantins de Microsoft n'en sont cependant qu'aux prémices et avouent eux-mêmes ne pas saisir la totalité des champs d'applications possibles à plus long terme.

A gauche le prototype capable de détecter les mouvements d'objets métalliques, on distingue clairement les 64 bobines. A droite une poche de ferrofluide, des billes métalliques et une boîte contenant des billes dont la taille ne dépasse pas les 2 mm. © Microsoft
A gauche le prototype capable de détecter les mouvements d'objets métalliques, on distingue clairement les 64 bobines. A droite une poche de ferrofluide, des billes métalliques et une boîte contenant des billes dont la taille ne dépasse pas les 2 mm. © Microsoft
Source : futura-sciences.com

Voir les commentaires

Des packagings éclatants par Campbell Hay

21 Novembre 2009, 19:12pm

Publié par Grégory SANT

Un logo sucré pour ces cupcakes colorés.
Conçu par Campbell Hay.

Source : e-sushi.fr

Voir les commentaires

Les coréens vont pouvoir s'habiller en vêtements intelligents

21 Novembre 2009, 19:09pm

Publié par Grégory SANT

vetement_intelligent.jpg

Mina se rend chez son amie à pied pour un dîner, écoutant de la musique, chantonnant une mélodie apportée à ses oreilles par des écouteurs connectés à sa veste.

En arrivant, elle touche un détecteur dans son sac et tout d'un coup son vêtement devient bleu. Mécontente, elle retouche le bouton afin de changer la couleur de son vêtement pour du rouge.

Cette scène n'est pas une fiction. Les coréens pourront voir et acheter dès cet automne ces vêtements-caméléon tissés en fibre optique que porte Mina et que l'on appelle "vêtements intelligents".

L'équipe qui développe ces vêtements appartient à l'Université de Yonsei, basée à Séoul, et considérée comme l'une des meilleures universités de Corée du Sud.

Neuf types de vêtements intelligents qui transmettent des signaux numériques et intègrent un lecteur MP3 sont présentés ici.

Parmi ceux-ci y ont trouve :

  • Des combinaisons de ski qui permettent un meilleur contrôle de son activité sportive grâce à un détecteur installé dans le vêtement et qui mesure la température du corps, le climat, le degré d'humidité et d'ozone, ainsi que le niveau d'ultraviolets
  • Un vélo de montagne équipé d'un embrayage intégrant un GPS servant à localiser sa position ou à être localisé en cas d'accident
  • Un vêtement de jogging qui détecte automatiquement les pulsations cardiaques et les transmet à un hôpital ou à un centre médical.

Selon le ministère, le marché mondial des vêtements intelligents atteindra environ 200 millions de dollars en 2008. Ce chiffre pourrait atteindre 700 millions de dollars en 2010 et excéder 7 milliards de dollars en 2014.

La production de textiles intelligents est un enjeu de développement important pour la Corée du Sud dans les années à venir. Ces dernières années, l'industrie du vêtement a en effet été mise à mal par la concurrence de son voisin chinois et ses bas coûts de production. Sur un an, le secteur a perdu 6,2% et les exportations ont chuté.

Source : asie.atelier.fr

Voir les commentaires

USS Macon : un dirigeable porte-avion

20 Novembre 2009, 19:39pm

Publié par Grégory SANT

L'USS Macon dans son hangard

La Marine Américaine a expérimenté de nombreuses utilisations originales des dirigeables. La plus originale d'entre elle fût d'utiliser ces appareils en tant que porte-aéronef. Cette décision est consécutive à la crise des années 30. Avec la récession, les budgets affectés aux dirigeables dans les forces armées américaines sont réduits. Il revient finalement à l'US Navy de développer la doctrine d'emploi ainsi que la technologie de ces vaisseaux. Conscients de la vulnérabilité de ces appareils, les marins de la US Navy abandonnèrent rapidement l'idée de les utiliser à des fins offensives, préférant les destiner à des missions de reconnaissance. C'est dans ce cadre d'emploi que vont être explorées les diverses possibilités d'emport d'avions dans les dirigeables, et les technologies et méthodes à mettre au point pour concevoir et faire fonctionner de tels ensembles.

Architecture d'un dirigeable porte avion

Avant la seconde guerre mondiale, la compétition entre l'avion et le dirigeable en tant qu'instrument de guerre et de reconnaissance est encore forte. L'autonomie est un atout pour le plus léger que l'air, mais ses capacités de manœuvre ainsi que ses protections sont limitées, ce qui le rend très vulnérable en situation de combat. Pourtant, à la suite du traité de Versailles de 1918, les Alliés, intrigués par les succès des raids militaires Allemands au-dessus de la Grande-Bretagne, s'approprient la technologie de la marque Zeppelin et aux USA, est créée la marque Goodyear-Zeppelin.

L'USS Akron en approche sur son mât

Très rapidement on envisage d'équiper les dirigeables comme des porte avion pour les affecter à des missions de reconnaissances, plutôt que d'en faire des appareils militaire utilisables au combat. Les pertes des équipages allemands des Zeppelin pendant la Grande Guerre avaient définitivement restreint l'intérêt offensif des dirigeables.

Ainsi, en 1931, dès la mise en chantier du ZRS-4 Akron (qui porte le nom de la ville où il fut construit) fut-il prévu d'équiper les dirigeables de la Navy de manière à ce qu'ils puissent emporter des avions monoplaces qu'ils pourraient larguer et récupérer en vol. La même chose fut prévue pour son sistership le Macon (lancé lui deux années plus tard en 1933).

Dans un premier temps, la finalité première était d'emporter des appareils légers utilisées pour accroitre les capacités de reconnaissance aérienne du dirigeable. Dans un second temps, les biplans embarqués reçurent des système d'armes, susceptibles d'être mis en œuvre pour assurer la sécurité de leur vaisseau mère, en vol.

 

 

Hangar
Hangar d'un dirigeable de type USS Akron
Principe du dispositif de largage et de récupération

Le lancement et la récupération des appareils depuis le dirigeable sont réalisées avec l'aide d'un système de crochet et d'ancre, reposant sur un trapèze. Les équipages intitulaient ces équipements les trapèzes volants. L'avion - généralement un biplan comme indiqué plus loin - était équipé sur son aile supérieure d'une barre pour l'accrochage.

Pour le largage, le crochet du trapèze était engagé sur le support de l'avion, dans le hangar du dirigeable. Puis l'avion était descendu par le trapèze et mis dans le sillage du dirigeable, à une distance suffisante de l'enveloppe. Le moteur était ensuite mis en marche, et l'avion pouvait alors se dégager du sillage.

Fichier:F9C in USS Akron hangar1932.jpg

Pour la récupération, le biplan devait voler sous son dirigeable porteur, à une vitesse légèrement supérieure à ce dernier. Le pilote devait manœuvrer son appareil pour faire attraper la barre implantée sur l'aile supérieure de son appareil par le crochet. Il utilisait une manœuvre latérale d'approche pour utiliser la tolérance offerte par la largeur de la barre d'accrochage (le dispositif n'ayant par ailleurs aucune marge de manœuvre sur l'axe vertical, plus dangereux qui plus est puisque susceptible de faire entrer l'avion en collision avec le bas de l'enveloppe du dirigeable). Dès que le contact entre le crochet et la barre était obtenu, le verrouillage était automatique, et le moteur devait alors être coupé. L'avion était ensuite soulevé par le trapèze et remis en place dans le hangar du dirigeable.

Fichier:XF9C 1 aircraft hooking onto USS Akron, May 1932.jpg

La manœuvre était particulièrement périlleuse en situation de rafales de vent et même en condition optimale, il n'était pas rare que plusieurs tentatives soient nécessaires avant que la récupération de l'appareil soit achevée !

Fichier:USS Akron releases its N2Y 1 aircraft.jpg

Source : wikipedia.com

Voir les commentaires

Deutsche Museum à Munich

20 Novembre 2009, 19:33pm

Publié par Grégory SANT

JON_0363 by jon rupp.
 
JON_0364 by jon rupp.
JON_0367 by jon rupp.
Deutsche Museum-0470 by jon rupp.
Deutsche Museum-0475 by jon rupp.
Deutsche Museum-0477 by jon rupp.
DM Air museum-1808 by jon rupp.
DM Air museum-1809 by jon rupp.
DM Air museum-1811 by jon rupp.
JON_0357 by jon rupp.
JON_0362 by jon rupp.
Source : flickr.com

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>