Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

WC Muni de Kohler prix IF Product Design

31 Mai 2013, 17:34pm

Publié par Grégory SANT

WC à 6.650 dollars
Kohler ©

Les amateurs de confort extrême et de haute technologie ont aussi leurs toilettes ! Le modèle Numi de la marque Kohler était déjà équipé d'un siège chauffant, d'un système audio et d'une chasse d'eau télécommandés. La nouvelle version de ces WC offre aujourd'hui, en prime, un récepteur Bluetooth et un rétroéclaira

 

A première vue, elles ne payent pas de mine, ces toilettes, avec leur design minimaliste. Il est pourtant remarquable, mélange de verre et de céramique, et a même reçu un prix Good Design en 2011 et un prix iF Product Design l'année suivante. Rien ne laisse penser, toutefois, qu'elles coûtent la modique somme de... 6.650 dollars, soit environ 5.150 euros !

Numi, c'est son nom, cache pourtant des trésors de technologie. Le bijou de la marque américaine Kohler a été pensé pour inclure un maximum d'éléments... plus ou moins indispensables ! Le modèle lancé en 2011 - qui coûtait déjà 6.390 dollars soit 4.950 euros - inclut un siège chauffant doté d'un abattant qui s'ouvre et se ferme à distance, un système lavant rétractable (de plus en plus courant dans les WC lavants), une fonction "désodorisant", un chauffe-pieds et un système audio permettant d'écouter la radio, le tout contrôlé par une télécommande à écran tactile. Même la chasse d'eau, ultra silencieuse et économique, s'actionne à distance !

Un trône royal

Trop extravagant ? Loin de là. La marque vient de lancer une nouvelle version du Numi, qui coûte 6.650 dollars (environ 5.150 euros). Un lecteur de cartes SD et un port USB ont été ajoutés et permettent de mettre à jour le logiciel embarqué de l'appareil, de programmer une annonce d'accueil personnalisée et de lire des fichiers audio sur le système hi-fi des toilettes. Plus simple encore : un récepteur Bluetooth a été intégré au WC, pour lire directement les fichiers de musique présents sur un ordinateur ou un téléphone.

Cerise sur le gâteau - ou sur le trône : le siège des toilettes Numi est équipé d'un éclairage situé derrière le siège, et produisant une lumière d'ambiance douce qui peut prendre sept teintes différentes...

WC à 6.650 dollars

L'abattant des toilettes se relève et s'abaisse seul, contrôlé à distance par l'utilisateur à l'aide d'une télécommande tactile.

WC à 6.650 dollars

La télécommande tactile permet de contrôler la chasse d'eau, l'ouverture de l'abattant, la fonction WC lavants et séchants, le siège chauffant, le chauffe-pieds, la lumière et le système audio. Il est même possible de programmer un message d'accueil personnalisé !

WC à 6.650 dollars

Comme de nombreux WC lavants, le Numi possède un système "bidet" qui lave et sèche les fesses... et qui se contrôle à l'aide de la télécommande !

Source : maisonapart.com

Voir les commentaires

Découvrez l'Everest dasn votre fauteuil avec Microsft

31 Mai 2013, 17:27pm

Publié par Grégory SANT

 

Microsoft Himalaya comparaison
Microsoft s'est associé à GlacierWorks pour offrir aux internautes une visite interactive de l'Hymalaya, à l'occasion des 60 ans de l'ascension de l'Everest par Sir Edmond Hilary. La firme de Redmond marche ainsi sur les traces de Street View, et va même plus loin.

Association fondée par David Breashears, un Américain ayant gravi par deux fois le mont Everest, GlacierWorks a pour principal objectif d'observer les glaciers au fil des années, pour déterminer leur évolution, et éventuellement prévenir leur fonte. Le partenariat établit avec Microsoft permet de découvrir des photos en haute résolution de l'Himalaya, de visiter les montagnes de manière interactive, mais également de s'informer sur la fonte des glaces par le biais de vidéos et de photos comparatives.

Microsoft Himalaya

Entièrement réalisé en HTML5, le site interactif Everest: Rivers of Ice arrive peu de temps après l'ajout de plusieurs montagnes, dont l'Everest, dans Google Maps et plus précisément dans Street View. Néanmoins, plus qu'une visite virtuelle, la démarche de Microsoft et de GlacierWorks vise à sensibiliser les internautes sur l'évolution de l'Himalaya ces 60 dernières années. A noter que Microsoft conseille d'explorer le site avec Internet Explorer 10 et recommande l'usage d'une tablette sous Windows 8, logique marketing oblige.

Source : clubic.com

Voir les commentaires

James Dyson : designer et visionnaire

31 Mai 2013, 17:24pm

Publié par Grégory SANT

BIOGRAPHIE

James Dyson est né le 2 mai 1947 au nord du Norfolk, en Angleterre.

FORMATION


1996 : Doctorat Honorifique de Lettres de l'Université de Staffordshire.

1997 : Diplôme d'administrateur du Design Museum.

ETAPES DE CARRIÈRE

 

1970 : Lancement de la nouvelle division spécialisée dans le matériel marin chez Rotork, spécialiste de la conception et de la fabrication de motorisations électriques, pneumatiques et hydrauliques de vannes.
Président de la nouvelle division spécialisée dans le matériel marin chez Rotork.
1973-74 : Directeur de Rotork.
1974 : Développement du Ballbarrow, brouette tout-terrain fabriquée en plastique robuste.
1978 : Invention du Trolleyball, lanceur de bateau avec des roues-ballons, facilitant son alignement.
1983 : Production du premier prototype d'aspirateur sans sac.
1986 : Déposition de la licence de la technologie cyclonique de l'aspirateur Dyson, au Japon.
1992 : Construction de l'usine de production au Royaume-Uni. 
1993 : Ouverture du Centre de Recherche et de Fabrication Dyson, à Chippenham.
 

RÉALISATIONS

  James Dyson

James Dyson est un designer industriel britannique.
En faisant le ménage de sa maison de campagne dans les Cotswolds au sud-ouest de l'Angleterre, il constate que le sac de son aspirateur se bouche suite au cumul des poussières, engendrant la perte en puissance de l'appareil.
 
Il décide alors de concevoir un aspirateur sans sac, en ayant recours à la méthode de séparation cyclonique, qui permet de conserver l'énergie de ce dernier.
Ce premier modèle baptisé, DC01, voit le jour en 1993, et est proposé au prix indicatif de 200 livres sterling, réalisant un chiffre d'affaires de 2,4 millions de livres sterling, une année plus tard.
Il rénove ainsi le segment des aspirateurs en déposant 5127 prototypes de l'aspirateur Dual Cyclone, la gamme d'aspirateur la plus vendue aux États-Unis, appuyant la notoriété de la marque dans plus de 45 pays.
 
Par ailleurs, James Dyson développe l'activité de son groupe en revisitant, entre autres la conception des brouettes par la création d'un modèle qui ne s'enfonce pas dans la boue et un lanceur de bateaux flottants.
 
La société Dyson comprend actuellement 421 ingénieurs-designers. De ce fait elle est la deuxième société au Royaume-Uni en termes de nombre de brevets déposés, après Rolls Royce. Elle réalise en 2010, un milliard d'euros de chiffre d'affaire, dont 170 millions d’euros de résultat net.
A l'échelle nationale, Dyson s'octroie 13% de part de marché en valeur sur le segment des aspirateurs en 2009, ce qui la positionne en tant que leader.
 
James Dyson, l'inventeur de l'aspirateur sans sac en 1993, qui a monté une société réalisant un chiffre d'affaires de 400 millions d'euros (dont 18 % réinvestis en recherche et développement), s'intéresse aujourd'hui au marché encore balbutiant des aspirateurs-robots. Fidèle à sa philosophie de toujours concevoir des produits de « rupture technologique », le spécialiste veut mettre au point un modèle plus puissant que ceux déjà existants. Initié par le Trilobite d'Electrolux fin 2002, le segment des aspirateurs autonomes accueillait le Robo Cleaner de Kärcher en mars, et Samsung très récemment.
Autres :
1977 : James Dyson remporte le prix Building Design Innovation.
1990-92 : Président du Collège d'enseignement supérieur de Bath.
1993-96 : Examinateur externe de la faculté d'Étude de Conception Industrielle au Royal College of Art.
1996 : Membre de la Chartered Society of Engineers.
1999 : Président du Design Museum en remplacement de Terence Conran.
2000 : Parrain de la Meningitis Research Foundation.
2003 : Co-création avec Jim Honey  d'un jardin exceptionnel ("The Wrong Garden") pour le Chelsea Flower Show de Londres.
2005 : Publication de l'esprit du design, une sélection d'œuvres design.
Membre du Design Council.
Source : lsa.fr

Voir les commentaires

iOS 7 : une cure au Flat design

31 Mai 2013, 17:22pm

Publié par Grégory SANT

 

iOS 7 par Andre AlmeidaIl ne fait quasi aucun doute maintenant que le design du nouveau système d’exploitation mobile d’Apple, iOS 7, soit quelque chose de complètement nouveau. Alors qu’il y a beaucoup de designers qui prônent encore la conception du skeuomorphisme, beaucoup sont plus enclins à embrasser le design plat.
Le design plat est l’antithèse du skeuomorphisme, et Windows 8 ou encore Windows Phone 8 en sont de beaux exemples de la conception à plat. Celle-ci se caractérise par une absence de tout ce qui peut suggérer un effet de profondeur (ombres, effets 3D, dégradés, etc …), de textures ou d’une manière générale de tout élément purement « décoratif ». Autrement dit, tout ce qui imite les objets du monde réel dans un environnement sur écran est essentiellement trompeur. Les partisans de la conception à plat croient que la simplification, la minification ou encore l’aplatissement sont la fabrique même des interfaces utilisateur qui sont plus faciles à comprendre, faciles à utiliser et plus appropriées pour le paysage contemporain.

Les designers de sites Web adoptant un design plat ont décuplé quand ils se sont rendus compte à quel point un design plat permet de simplifier un design responsive. De plus en plus, il semble que l’ère de l’Internet mobile devient synonyme de design plat.

Apple a une réputation d’innovation : la souris est l’une des leurs. Cependant, ces dernières années, Apple a pris du retard dans des domaines novateurs, préférant adopter la technologie une fois qu’elle ait été éprouvée. En fait, on pourrait dire que la chose la plus innovante que Apple a produit est le tout premier iMac… Depuis, les iPods n’étaient pas les premiers lecteurs MP3, l’iPhone n’était pas le premier smartphone, ils étaient tout simplement des produits au look plus arrondi, attrayant et surtout commercialement très fort.

Ce serait un coup énorme pour les défenseurs de la conception à plat donc, si ce design très commercial au look phare était abandonné en faveur du design plat.

Après une tendance plus large à réduire le nombre de cadres et d’élargir le mandat de ceux d’en haut, iOS 7 va recevoir de la part de Jonathan Ive un sérieux coup dans le derrière. Le vice-président du design industriel d’Apple, qui est responsable notamment de la conception de l’iPhone, de l’iPad ou encore de l’iPod, est signalé à détenir un certain dédain pour le skeuomorphisme – préféré par Steve Jobs et l’ancien responsable d’iOS, Scott Forstall – indiquant que la conception de logiciels basée sur des métaphores physiques ne résiste pas à l’épreuve du temps.

Des rumeurs maintes et maintes fois répétées qui circulent actuellement sur la toile comprennent : un changement de l’écran actuel de verrouillage brillant, pour en faire un design plat et noir ; une modification de la saisie du code PIN, avec l’ajout de boutons ronds ; des icônes d’applications qui perdent leur brillance et des notifications perdant leur texture afin de devenir blanc sur noir.
Ainsi, cela signifie que nous verrons moins d’ombres, des biseaux et de la 3D dans les futures versions d’iOS, remplacés par des formes minimalistes avec des couleurs vives et plus d’emphase sur le texte et les polices.

Comme on pouvait s’y attendre, divers designers n’ont pas hésité à dévoiler leurs idées sur ce que pourrait être iOS 7 en design plat, et voici diverses captures de leur vision.

 

iOS 7 par Nandor Tomas

iOS 7 par Apfelpage

iOS 7 par Apfelpage

iOS 7 par SimplyZesty

Source : blog-nouvelles-technologies.fr

Voir les commentaires

Tablette à écran flexible par samsung

30 Mai 2013, 17:29pm

Publié par Grégory SANT

Une tablette avec un écran flexible lancée par Samsung dans un avenir proche ?

L’ère des gadgets avec des écrans flexibles semble être à portée de la main, notamment avec LG et Samsung qui ont tous deux pris la décision d’aller sur ce marché, devenant ainsi des entreprises concurrentes pour être la première compagnie à dévoiler un « dispositif flexible ». Alors que LG affirme cette semaine qu’une version d’un écran flexible de 5 pouces sera commercialisée prochainement, aujourd’hui une image fait le tour de la toile montrant le design d’une tablette flexible qui serait commercialisée par Samsung.

L’image que vous voyez ci-dessus a été envoyée à MobiLeaks.nl, et montre une grande tablette avec un pied intégré, dont la partie la plus intéressante est que celui-ci fait partie du châssis de la tablette et se courbe donc au besoin. C’est certainement l’utilisation la plus logique de la technologie d’écran flexible en ce moment, puisque la base principale du dispositif pourrait contenir tous les principaux composants, qui eux ne sont pas flexibles.

Des spécifications sont également dévoilées avec l’image, affirmant que l’écran mesure 10,1 pouces et s’avère être une dalle flexible AMOLED de 1080p. Le processeur quant-à lui serait l’Exynos 5 Octa, l’octo-core de Samsung, et pourrait être accompagné de 2 Go de RAM, 32 Go de capacité de stockage et une caméra frontale de 3 mégapixels. Un appareil photo à l’arrière du dispositif n’a pas été mentionné et n’est pas visible sur les photos.

Alors, est-ce vrai ? Qui sait, et comme il est souligné dans l’article, cette tablette correspond étroitement à une série de brevets déposés par Samsung liés aux tablettes embarquant un écran flexible. Attention, l’image peut également être truquée et digne d’un bon designer !
En outre, alors qu’elle peut avoir l’air cool, je ne suis pas certains que l’actuelle pliure soit la meilleure. En effet, la section horizontale de l’écran est trop petite pour être utilisée pour un clavier ou des commandes liées au jeu, ce qui offre un espace mort en dehors d’un accès aux raccourcis.

Samsung a brièvement parlé de son mystérieux dispositif Youm à écran flexible lors du dernier CES, mais c’est LG qui a récemment fait le plus de bruit avec l’annonce d’​​un appareil à écran flexible, en mentionnant que l’intention est d’expédier son premier lot d’écran flexible plus tard cette année. La rumeur est que l’Optimus G2 pourrait disposer de cette technologie à la fin 2013. Samsung va t-il lancer sa tablette avant ?

Source : blog-nouvelles-technologies.fr

Voir les commentaires

Une ville entière financée par du crowdfunding

30 Mai 2013, 17:27pm

Publié par Grégory SANT

Après le succès d’une campagne de crowdfunding pour financer un gratte-ciel, un entrepreneur de Bogota estime que c’est la meilleure solution  pour bouleverser l’architecture de la capitale colombienne en profondeur.

Le dernier gratte-ciel de Bogota a été construit il y a quarante ans. (Crédit : M. Torres)

Non, le crowdfunding ne sert pas uniquement au financement d’oeuvres en tous genres. En Colombie, 300.000 habitants de Bogota ont été convaincus de réunir la somme de 170 millions de dollars (environ 132 millions d’euros) pour construire un gratte-ciel.

Avec une population de plus de dix millions d’âmes, la capitale de la Colombie est une ville qui nécessite de se moderniser à vive allure… Surtout que Bogota, comme de nombreuses autres capitales de pays en développement, a une tradition d’architecture horizontale, très dense et devenue problématique pour les citoyens de la cité juchée à 2.640 mètres d’altitude, ainsi que pour les 1,7 millions de banlieusards venant travailler dans le centre ville.

Rodrigo Nino présente son projet (Capture d’écran Vimeo)

Le crowdfunding, remède miracle ?

Aussi, Rodrigo Nino, PDG de Prodigy Network — la société qui a lancé la campagne de crowdfunding du gratte-ciel — songe sérieusement à décliner ce miraculeux modèle de financement… à la ville tout entière. Un pari fou qui devrait repousser encore plus loin les limites du financement participatif.

L’entrepreneur se donne les moyens de son ambition : il a lancé le site Miciudadideal.com (“Ma ville idéale”) sur lequel les citoyens peuvent partager idées et projets en vue de les financer. On trouve sur le site des questionnements du type :

Quel serait le meilleur endroit pour héberger des concerts à Bogota ?

(Capture d’écran de www.miciudadideal.com)

Quelle partie de la ville nécessite-t-elle le plus d’être rénovée ?

(Capture d’écran de www.miciudadideal.com)

Une vidéo pour présenter le défi qu’a lancé Rodrigo Nino à sa ville natale a été mise en ligne sur la Toile. Il y explique tout son projet.

 

 

Source : konbini.com


Voir les commentaires

La réalité augmentée va-t-elle nous donner de nouveaux sens ?

30 Mai 2013, 17:11pm

Publié par Grégory SANT

On parle pas mal des lunettes Google Glass en ce moment. En les voyant, le geek qui sommeille au fond de nous est intrigué ou émerveillé − ou veut à tout prix s’en procurer !

Mais réfléchissons un peu plus loin. L’étape suivante, c’est quoi ? Une intégration sans cesse perfectionnée fera un jour passer ce genre de gadget au stade de véritable outil numérique de notre quotidien, au même titre que les smartphones actuellement.

Les fans de science-fiction et de jeux de rôles cyberpunk voient où je veux en venir : Ça nous conduit à terme vers les implants cybernétique, l’intégration de la technologie directement dans nos corps humains.
Personnellement, je vois des intérêts énormes à cela (ma femme dit de moi «s’il pouvait se faire greffer son ordinateur, il le ferait»), mais les aspects les plus pragmatiques restent trop gênants. Ce qui est marrant, c’est que les livres et films cyberpunks se déroulent bizarrement dans des univers où les produits technologiques ne semblent pas se périmer dans le temps, ou alors relativement lentement. Dans le monde réel, on voit bien que Samsung et Apple sortent un nouveau téléphone chaque année. Qui voudrait subir l’installation d’un nouvel eyePhone chaque année (sans parler de l’oreillette) ?

 

Mais, si on essaye de voir encore plus loin, l’enjeu dont on parle ici est de gagner des capacités sensorielles supplémentaires. On peut se dire que ce n’est pas grand-chose. Avoir de la réalité augmentée pour afficher le nom de nos interlocuteurs, pour afficher un itinéraire en surimpression, ou pour avoir la météo en temps réel, ça peut sembler inutile ou dérisoire. Mais on parle bien d’offrir à l’être humain de dépasser ses cinq sens.

Avez-vous déjà réfléchi à ce que ça pourrait faire, de gagner des sens supplémentaires ? Il y a des gens à qui s’est déjà arrivé. Voici trois vidéos parmi les plus émouvantes que je n’ai jamais vu. Ce sont des personnes sourdes à qui on active un implant cochléaire ; elles découvrent alors un nouveau sens.

Voici donc des exemples qui prouvent que, à tout âge, la découverte d’un sens supplémentaire est une expérience bouleversante.

Vous savez ce que j’aimerais avoir, moi ? La possibilité de zoomer sur ce que je regarde au loin (oui, je sais, ça rappelle quelqu’un). J’ai passé énormément de temps à jouer à des FPS, avec un fusil de sniper comme arme principale ; en cours de jeu, c’est devenu un réflexe automatique d’appuyer sans arrêt sur le bon bouton pour voir correctement à distance. Un réflexe qui fait que je ne pense même plus à bouger mon doigt pour appuyer sur le bouton ; je pense à zoomer, et c’est comme si j’activais le muscle qui me sert à ça. À un tel point que je me suis déjà retrouvé dans la vraie vie à activer inconsciemment ce « muscle », mais évidemment ça ne fonctionne pas…

Je ne pense pas être prêt à me faire charcuter la tête pour gagner cette capacité. Mais le jour où les lunettes Google Glass seront ultra-discrètes, qu’elles se rechargeront par induction en les posant simplement sur la table de nuit, et qu’on pourra activer quelques fonctions par la pensée, il y a des chances que ça m’intéresse beaucoup.

Source : geek-directeur-technique.com

Voir les commentaires

Le vélo électrique à pile à hydrogène lancé à Nice

30 Mai 2013, 17:04pm

Publié par Grégory SANT

Lancé aujourd'hui jeudi 30 mai à l'occasion du 20ème congrès du club des villes et territoires cyclables qui se tient à Nice, l'Alter Bike est un vélo à assistance électrique d'un concept révolutionnaire : fonctionnant avec une pile à hydrogène, il n'est plus nécessaire de chercher une prise pour recharger la batterie et son autonomie est totale! Ce vélo qui pourrait changer la vie est annoncé pour 2014.

C'est la star du 20ème congrès du club des villes et territoires cyclables qui s'est ouvert hier à Nice sur le thème "Le vélo : inventons la vie qui va avec !". L'Alter Bike qui est lancé aujourd'hui jeudi 30 mai à l'occasion de ce congrès n'est pas un vélo à assistance électrique comme les autres. C'est le premier vélo de sa catégorie utilisant la technologie de la pile à hydrogène. Un concept nouveau qui est présenté comme une véritable innovation de rupture.

Développé conjointement par trois entreprises françaises (Cycleurope, Pragma Industries et Ventec), ce nouveau vélo lancé sous la marque Gitane, apporte des solutions aux deux contraintes majeures soulignées par les utilisateurs :

  • flexibilité d'usage grâce à une recharge en énergie instantanée et toujours disponible : plus besoin de prise électrique, ni de temps d’attente pour recharger sa batterie ;
  • autonomie en matière de distance parcourue : la technologie s’adapte intelligemment aux besoins de l’usager et non plus l’inverse.

En outre, l'empreinte environnementale est minimisée car la pile à hydrogène fournit de l'électricité et ne rejette que de l'eau pure, produite à partir d'une réaction chimique écologique. La pile à hydrogène a une empreinte carbone 20 fois plus faible qu’une batterie lithium et peut être entièrement recyclée.

L’innovation d’ALTER BIKE s’appuie sur un ensemble de solutions technologiques incluant une nouvelle génération de pile à hydrogène, de stockage d’hydrogène grâce à de petites cartouches recyclables, ainsi qu’une architecture électrique hybride pilotant le couple entre batterie Li-ion et pile à hydrogène, le tout permettant d’absorber les pics de demande de puissance.

Mise au point par Pragma Industries, une PME des Pyrénées-Atlantiques, la pile à hydrogène qui pèse autour de 400 grammes, utilise en effet l'hydrogène stockée dans de petites cartouches. Fonctionnant elle même comme une batterie, elle est de plus couplée à une batterie Li-ion qu'elle vient recharger et qui permet d'absorber une demande de puissance supplémentaire. L'intérêt de ce concept, c'est qu'il n'y a plus besoin de démonter la batterie afin de la recharger sur secteur. Il suffit de changer la cartouche d'hydrogène. D'où l'autonomie très largement accrue.

L’objectif est de déployer ce premier véhicule à assistance électrique à pile à hydrogène début 2014 auprès des collectivités territoriales et en 2016 pour le grand public.

Des cartouches à hydrogène de petite taille facile à porter et à insérer dans la pile à hydrogène.

Source : webtimemedias.com

Voir les commentaires

Concept-car Renault Twin'Run

29 Mai 2013, 17:22pm

Publié par Grégory SANT

Renault Twin'Run Concept 2013

Renault continue à sortir de jolis concepts de ses tiroirs. Le constructeur vient de présenter le Twin’Run de manière assez particulière, puisque le modèle a été dévoilé en marge du Grand Prix de Monaco.  

C’est sur le célèbre circuit urbain de Monaco que Renault a organisé une « course poursuite », afin que le public puisse faire connaissance avec la citadine sportive Twin’Run. En tête de cette course, on trouvait le big boss de Renault, Carlos Tavares, à bord de sa Twin’Run, poursuivi par le pilote de F1 Charles Pic au volant d’une Clio V6 et par Jean Ragnotti dans une Maxi 5 Turbo.   

Hommage

Les deux poursuivantes n’ont pas été choisies au hasard, puisque la Twin’Run rend hommage à la Clio V6 et à la mythique R5 Turbo. En effet, tout comme dans la Clio, on trouve un moteur V6 disposé à l’arrière : il s’agit en l’occurrence du 3.5 litres de la Mégane Trophy de compétition. Ce bloc envoie 320 ch dans les roues arrière et est couplé à une boîte séquentielle à 6 rapports et à un différentiel autobloquant, afin d’assurer la motricité en courbe. 

Une série de détails rappellent aussi la R5 Turbo des années 80, comme le numéro 5 affiché sur les portes, les ailes élargies, les entrées d’air arrière, ainsi que le dessin des feux. Les quatre projecteurs additionnels extra-plats à diodes LED constituent une réinterprétation moderne des rails de spots qui permettaient à la R5 d’illuminer la route lors des spéciales de nuit.

La Twingo

Vous avez l’impression d’avoir déjà vu le design de cette Twin’Run ? C’est normal, ce concept est le jumeau sportif de la Twin’Z, le prototype qui préfigure la future génération de Twingo. On sait déjà que la prochaine Twingo sera animée par les roues arrière.

Renault Twin'Run Concept 2013

Renault Twin'Run Concept 2013

Renault Twin'Run Concept 2013

Renault Twin'Run Concept 2013Renault Twin'Run Concept 2013Renault Twin'Run Concept 2013Renault Twin'Run Concept 2013Renault Twin'Run Concept 2013Renault Twin'Run Concept 2013Renault Twin'Run Concept 2013Renault Twin'Run Concept 2013Renault Twin'Run Concept 2013

Source : vroom.be

Voir les commentaires

Concept-car Peugeot HX1

29 Mai 2013, 17:13pm

Publié par Grégory SANT

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)

Sous le capot on retrouve le désormais fameux système Hybrid4 déjà vu sur le 3008 et très prochainement disponible sur le nouveau 508 RXH mais dans une version plus puissante. Le bloc du Peugeot HX1 développe au total 299 chevaux grâce à ses deux moteurs, un 4-cylindres Diesel 2.2 de 204 ch et un moteur électrique de 95 chevaux.


Le tout est accouplé à une transmission automatique à 6 rapports alors que la technologie plug-in avec batterie au lithium consent au HX1 de faire 30 km sans aucun rejet de CO2. La consommation moyenne de la voiture devrait quant à elle avoisiner les 3,2 litres au 100 km.

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept (Live)

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept

Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 Concept


 
Salon Francfort 2011 : Peugeot HX1 ConceptSource :

turbo.fr

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>