Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Invisible Bike : le vélo presque invisible par Jimmy Kuehnle

26 Mai 2013, 19:12pm

Publié par Grégory SANT

Invisible Bike, comme son nom l'indique, est le premier moyen de transport qui ne se voit pas. Pratique, pour vous balader en toute discrétion. Imaginé par l'américain Jimmy Kuehnle, ce vélo est entièrement fabriqué à partir de panneaux de polycarbonate LEXAN, le tout fixé avec de la résine. Seuls la chaîne et les roulements sont bien visibles à l'oeil. Depuis qu'il l'a mis au point il y a quelques années, Jimmy est si fier de son vélo qu'il arpente les routes d'Austin et de San Antonio avec son véhicule insolite. Si vous voulez faire comme lui, on vous prévient, il faudra vous adapter à votre vélo et enfiler des vêtements transparents, pour pousser le concept jusqu'au bout.

Source : soonsoonsoon.com

Voir les commentaires

Reconnaissance gestuelle 3D chez HP

26 Mai 2013, 19:04pm

Publié par Grégory SANT

Leap Motion se pose en concurrent du Kinect de Microsoft.Leap Motion se pose en concurrent du Kinect de Microsoft.

La start-up Leap Motion et HP vont désormais collaborer. Cela permettra au constructeur d'intégrer la technologie 3D de reconnaissance gestuelle de la start-up à certains de ces appareils.

Certains équipements spécifiques à HP devraient prochainement être équipés de la technologie 3D de reconnaissance gestuelle de la start-up Leap Motion. Les premiers appareils dotés de ce capteur devraient être lancés dès l'été prochain.

 

 

 

Une précision au centième de millimètre

 

 A l'image du Kinect de Microsoft, ce capteur de mouvement est un petit boitier qui se place sur une table et qui capte les mouvements dans un espace de 8 pieds cube. Créé par le cofondateur de l'entreprise David Holz, il se veut plus précis que la solution de son concurrent: selon le communiqué de Leap Motion, «La technologie brevetée Leap Motion peut suivre les mouvements des deux mains et des dix doigts avec une précision d'un centième de millimètres au maximum et aucune latence visible.» Pour un prix de 79,99 dollars (contre près de 250 dollars pour son concurrent), ce boitier fonctionne sur PC et sur Mac. Il sera disponible à partir de la mi-mai.

 

 

Une boutique pré-installée

 

Par ailleurs, la boutique en ligne de Leap Motion, nommée Airspace, sera pré-installée sur les appareils HP compatibles avec cette technologie. Les utilisateurs pourront ainsi découvrir une vaste gamme de logiciels dans les domaines des jeux, de la musique, de la formation, des arts ou encore de la productivité...

Certains équipements spécifiques à HP devraient prochainement être équipés de la technologie 3D de reconnaissance gestuelle de la start-up Leap Motion. Les premiers appareils dotés de ce capteur devraient être lancés dès l'été prochain.

 

 

Une précision au centième de millimètre

 

A l'image du Kinect de Microsoft, ce capteur de mouvement est un petit boitier qui se place sur une table et qui capte les mouvements dans un espace de 8 pieds cube. Créé par le cofondateur de l'entreprise David Holz, il se veut plus précis que la solution de son concurrent: selon le communiqué de Leap Motion, «La technologie brevetée Leap Motion peut suivre les mouvements des deux mains et des dix doigts avec une précision d'un centième de millimètres au maximum et aucune latence visible.» Pour un prix de 79,99 dollars (contre près de 250 dollars pour son concurrent), ce boitier fonctionne sur PC et sur Mac. Il sera disponible à partir de la mi-mai.

 

 

Une boutique pré-installée

Par ailleurs, la boutique en ligne de Leap Motion, nommée Airspace, sera pré-installée sur les appareils HP compatibles avec cette technologie. Les utilisateurs pourront ainsi découvrir une vaste gamme de logiciels dans les domaines des jeux, de la musique, de la formation, des arts ou encore de la productivité...

Source : ictjournal.ch

Voir les commentaires

E-Ink : l'encre électronique

26 Mai 2013, 19:00pm

Publié par Grégory SANT

 

 

Elles s’appellent Spectra et Aurora. Elles ont été présentées au salon SID 2013 à Vancouver, et il s'agit en fait de deux nouvelles technologies concernant l'encre électronique.

 

On le savait déjà depuis un certain temps : E-Ink veut mettre son encre électronique partout et pas seulement dans nos liseuses. Des prototypes plus étonnants les uns que les autres sont apparus ces dernières années, et maintenant, c’est au tour de nouvelles technologies de permettre de nouveaux usages. Communiqués de presse (Spectra / Aurora) et présentations au SID 2013 de Vancouver (ci-dessous) ont permis d'annoncer deux nouvelles technologies concernant à l'encre électronique.

 

Spectra : le rouge, en plus du noir et blanc

La nouvelle technologie d’encre électronique présentée par E-Ink au SID 2013 de Vancouver a beau concerner la couleur et être représentée dans une liseuse, elle n’est destinée qu’aux affichages publicitaires. Elle sort pour la première fois l’encre électronique de sa logique des 2 couleurs (le noir et le blanc) pour passer à 3.

Spectra permet de créer des affichages plus percutants, en intégrant la couleur rouge, très utilisée dans le commerce pour attirer l'attention. Ce rouge étant un pigment directement affiché et pas un filtre couleur comme pour l'encre électronique couleur, il est très vif. Sur des étiquettes de prix, cela permet d'obtenir beaucoup plus d'impact, par exemple pour une promotion.

Point intéressant : c'est la technologie de Sipix, ancien concurrent racheté en août 2012 par E-Ink, qui a permis ce progrès. Les écrans Sipix avaient entre autres été utilisés par le Fnacbook.

E-Ink compte élargir les applications de cette nouvelle technologie aux cartes de crédit, aux applications médicales, à l'affichage publicitaire ou aux badges d'identification. Malgré les limitations, je ne trouverais pas complètement idiot de proposer cette technologie pour donner un peu de "peps" aux liseuses monochromes.

Aurora : l’encre électronique dans le congélateur

On reste dans les étiquetages de prix avec la nouvelle technologie Aurora, qui permet à l'encre électronique d'être utilisable jusqu'à -25 degrés, ce qui était jusqu'ici impossible. L'objectif : permettre des affichages à encre électronique aussi dans les bacs de congélation.

Pour cela, E-Ink a modifié le fluide dans lequel les billes d'encre électronique sont en suspension pour le rendre plus résistant au froid. On devine encore une fois que cela ne concernera pas les liseuses (à part peut-être pour ce modèle).

Pour la première fois, le communiqué de presse indique que ces technologies sont destinées à d'autres marchés que celui des liseuses. Et E-Ink en profite pour préciser que beaucoup de produits arriveront sur le marché rapidement, suite aux investissements faits cette année pour développer ces nouveaux marchés.

Du côté des liseuses, E-Ink vient de montrer son dynamisme avec un partenariat avec Sony sur des écrans flexibles grand format. On peut maintenant se demander si E-Ink continuera à travailler sur ses écrans couleur, qui ont besoin désormais de dépasser cette limitation à 4096 du nombre de couleurs, ainsi que de les rendre beaucoup plus riches, pour obtenir un rendu plus proche de ce que permet le nouveau pigment rouge de la technologie Spectra.

Source : cnetfrance.fr

Voir les commentaires

Top Office : l'impression 3D en libre service

25 Mai 2013, 18:17pm

Publié par Grégory SANT

Après la photocopie et autres services associés au commerce de fournitures de bureau, proposer des imprimantes 3D en libre service est une extension logique: l’américain Staples entre autres le fait depuis l'an dernier aux Etats-Unis, le français Top Office (groupe Mulliez) le fait depuis deux semaines, rapporte le quotidien Metro.

Des imprimantes 3D reliées à des ordinateurs sont disponibles dans les magasins de Villeneuve d’Ascq (Nord) et de Tours (Indre-et-Loire), et trois autres magasins seront équipés d’ici l’été, en partenariat avec CKAB, start-up spécialisée dans l’Internet des objets.

Prochainement, des scanners pour modéliser un objet

Le client peut fabriquer, sur l’imprimante – modèle Replicator 2 du fabricant américain MakerBot - des objets de 20 x 15 x 15 cm environ, pour 9,90 à 29,90 euros.

En magasin, on nous précise que le client arrive avec son fichier .stl ou X3G et est ensuite assisté par un conseiller. Il est également possible d'envoyer le fichier par e-mail au magasin pour le retirer ensuite. Parmi les personnes venues imprimer des objets en 3D depuis le début du mois, on a vu des particuliers et des professionnels, notamment des étudiants ingénieurs.

Le temps de fabrication varie selon l’objet. Pour un peigne par exemple, il faut compter une vingtaine de minutes, nous précise notre interlocutrice.

Les objets peuvent être imprimés en rouge, en noir ou en plastique transparent (plus tard il sera possible d’avoir plusieurs couleurs). L’arrivée future de scanners permettant de modéliser un objet existant afin de le reproduire ensuite est également prévue chez Top Office.

Source : zdnet.fr

Voir les commentaires

90 ans de BMW Motorrad - 40 ans d'une icône du design

25 Mai 2013, 18:15pm

Publié par Grégory SANT

BMW-Concept-Ninety-1

Pour célébrer ces deux anniversaires, BMW Motorrad a dévoilé le 24 mai une machine très spéciale dans le cadre du prestigieux concours d'élégance de la Villa d'Este: la BMW Concept Ninety.

En collaboration avec Roland Sands Design, l'équipe du design de BMW Motorrad a conçu cette moto unique en hommage à la BMW R90S. Un cafe racer moderne et sportif motorisé par l'emblématique bicylindre boxer cher à l'histoire de BMW Motorrad. Roland Sands y a ajouter sa signature et de nombreux détails avec de magnifiques pièces taillées dans la masse.

 

L'originale: la BMW R90S

Avec une vitesse de pointe de quasiment 200 km/h, la BMW R90S était une des machines de série les plus rapides de son époque. Outre ses performances, c'était également le premier modèle de BMW Motorrad pour lequel un designer a été impliqué dans le process de développement pour combiner forme et fonction à la perfection. La BMW R90S fut notamment la première moto de série avec un carénage de tête de fourche. D'un point de vue aérodynamique, la BMW R90S était optimisée avec son carénage et son dosseret de selle qui lui donnent son style inimitable. Selon Edgar Heinrich, responsable du design de BMW Motorrad: "La BMW R90S nous renvoie à une époque où les motards étaient vus comme des blousons noirs. Il y avait une forme de rébellion chez les motards: ils étaient rapides, bruyants et sauvages. Il s'agissait avant tout d'émotions et cette époque continue d'être fascinante aujourd'hui."

Le concept-bike BMW Ninety

"L'objectif du BMW Concept Ninety est de montrer comment une BMW au design émotionnel peut être réduite au strict minimum " explique Ola Stenegard, responsable du design motos chez BMW Motorrad. "Ses proportions simples et sa ligne sportive renvoient immédiatement à la R90S. Le BMW Concept Ninety reprend également le principe de la séparation des différents éléments de l'habillage typique de cette époque: la carrosserie est visuellement bien distincte du bloc moteur noir et de la partie cycle. L'éclairage halogène et l'utilisation de LED mais également de composants très modernes comme la fourche ou les roues placent immédiatement cette moto dans notre époque.

BMW-Concept-Ninety-2

Des pièces spéciales par Roland Sands Design

Roland Sands Design a réalisé des pièces spécialement pour le BMW Concept Ninety en collaboration avec le Team du design de BMW Motorrad. "Je voulais traduire le caractère particulier de la R90S dans une machine d'aujourd'hui avec des pièces uniques. Cela fonctionne parfaitement: la technologie BMW, l'histoire de BMW and nos pièces sur mesure se marient parfaitement." commente Roland Sands. Contrairement à beaucoup d'autres réalisations du genre, la BMW Concept Ninety est conçue pour rouler. La moto elle-même et nos pièces spéciales sont clairement tournées vers le style et les performances.

Le Concept Ninety est une étude de style qui préfigure de nouvelles directions pour BMW Motorrad ... pour patienter avant d'autres surprises cette année dans le cadre des 90 ans de BMW Motorrad, RDV aux Coupes Moto Légende les 1er et 2 juin à Dijon pour découvrir ce magnifique Concept Ninety qui sera présenté par Edgar Heinrich sur le stand BMW Motorrad mais également sur la piste !

 

BMW-Concept-Ninety-4BMW-Concept-Ninety-3

Voir les commentaires

Exposition "Mineral Design" au Lieu du Design

25 Mai 2013, 18:12pm

Publié par Grégory SANT

Mineral Design

Jusqu''au 5 juillet 2013, le Lieu du Design présente "Mineral Design". Ron Arad, Maurizi Galante, David Lynch, Mathieu!Mercier… nombreux sont les créateurs à s'être appropriés ces matières minérales aux!qualités plastiques, ancrées dans la tradition et à la pointe de l'innovation.

Vaisselles, luminaires, cloches, lustres, mais aussi murs, tissus, stylo, radio ou téléphone… le verre et la céramique se prêtent ici à tous les usages et à toutes les formes grâce au talent des designers.

Une quarantaine de projets tournés vers l'innovation et le développement de nouveaux produits sont ainsi présentés et associés à une gamme d'applications originales et inspirantes de ces matières.

Cette exposition est réalisée à l'occasion des 20 ans du Craft et de la restitution du programme Silinnov lancé et financé par le Ministère du Redressement Productif et piloté par Le Lieu du design, en partenariat avec la Société Française de Céramique et le Centre de recherche et de Formation aux Arts Verriers. Ce programme permis de développer des projets qui associent des entreprises des filières du verre et céramique à des designers.

Source : italieparis.net

Voir les commentaires

Le crowfunding : la nouvelle voie de financement

25 Mai 2013, 18:09pm

Publié par Grégory SANT

Grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, il est désormais possible de financer ses projets sur Internet ! Voici plus de détails sur cette nouvelle pratique appelée Crowfounding. Le crowdfounding, c’est quoi ? Littéralement traduit comme « financement par la foule », c’est un moyen de financer ses projets par des internautes anonymes grâce à des plateformes sociales financières. Dans une logique de service, le produit/service doit rendre service aux clients. Dans ce sens, c’est au client qu’il revient le choix des caractéristiques du produit, de sa fabrication et donc du financement du projet. Avec les progrès des technologies de l’information et de la communication, on assiste à une prise de pouvoir par le client sur les fournisseurs et sur les distributeurs. Voici quelques sites MymajorCompany, Masuccessstory, Particeep. Les banques voient ainsi naître de nouveaux acteurs sur le marché financier. Il vous sera possible, grâce à internet et à des comparateurs de taux d’intérêt comme Ratesupermarket, d’évaluer différents taux d’intérêt et de négocier de meilleures conditions de financements de la part des banques. Le crowfounding, comment ça marche ? Le crowdfounding repose sur trois parties prenantes. L’emprunteur, c’est une personne physique et morale qui a besoin d’argent pour financer son idée. Cela peut être un projet d’affaires, mais aussi une envie, un voyage, une voiture, etc. La foule, composée d’internautes à la recherche d’idées et projets séduisants dans lesquels ils pourraient investir une certaine somme d’argent moyennant un taux d’intérêts ou des participations dans l’entreprise. L’intermédiaire, c’est la plateforme internet qui met en réseau les demandeurs de financement et les prêteurs.

Source : journaldunet.com

Voir les commentaires

Foosball ultime B99 par Michaël Imbert

23 Mai 2013, 17:14pm

Publié par Grégory SANT

Le B99 apporte quelques ajouts  Hi-Tech pour au baby-foot, qui restait inchangé dans sa conception.celui-ci se synchronise sans fil avec votre smartphone pour vous donner une formation, des statistiques de match ou même les ralentis. Comme bonus supplémentaire, il dispose d'un système de sonorisation Bang et Olufsen et vous pouvez diffuser vos playlist pendant que vous jouez !

Concepteur : Michaël Imbert

Source : yankodesign.com

Voir les commentaires

iWatch, nouveau retard et nouvelles fonctionnalités

23 Mai 2013, 17:04pm

Publié par Grégory SANT

Don't hold your breath for the rumored Apple iWatch, as it may not release until late 2014...
Les révolutions de la technologie portable font beucoup parler par leurs retards . Ce fut d'abord Google Glass, qui a repoussé sa sorte en fin d'année, et plus probablement au début de 2014. Maintenant la smartwatch d'Apple (baptisée "iWatch" par la presse) pourrait ne sortir que fin 2014.

Apple n'a peut-être pas les ressources suffisantes pour développer une version iWatch d'iOS, parce qu'il y a déjà de grands changements pour les  iOS iPhone et iPad. En outre, ces appareils portables ne sont pas matures. Pour ces raisons, nous pensons que la production de masse de l'iWatch est plus susceptible de commencer en 2014.
Kuo  prédit que la biométrie jouera un grand rôle dansla montret. Il pense que la technologie va ajouter la sécurité et les fonctionnalités médicales avancées.

Apple a acheté une société de capteurs biométriques AuthenTec l'an dernier, et Kuo a également prédit que l'iPhone 5 intégrera un capteur d'empreintes digitales.
The watch is rumored to sport biometric capabilities (fingerprint image: Shutterstock)
L'iWatch, selon Kuo, utilisera également certaines technologies d'affichage utilisées par Apple sur l'iPod nano. Il voit aussi l'appareil arborant un écran de 1,5 à 2 pouces.
Source : gizmag.com

Voir les commentaires

Interface Bluescape

23 Mai 2013, 17:02pm

Publié par Grégory SANT

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>