Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Clôture modulaire Bambu par Alain Marguerit

14 Mai 2013, 17:04pm

Publié par Grégory SANT

BAMBU

La clôture modulaire BAMBU' est constituée d'un ensemble de profilés plats d'acier 50x8 mm assemblés sur deux plans parallèles de profondeur différente, avec des inclinaisons également différentes, unis soudés aux deux extrémités et aux intersections, en donnant à la structure un profil entrecroisé. Les profilés verticaux sont soudés, à la base, sur un plat 100x8 mm. La fixation au sol se fait par chevilles (en option), par trois trous Ø 12 mm prévus sur le plat de base.
Tout le matériel est zingué à chaud selon normes UNI et thermolaqué selon cycle Metalco ou bien en acier corten avec le traitement mis au point par Metalco et un éventuel traitement anti délavement (en option).

628_metalco_bambu2.jpg

Design : Alain Marguerit - Atelier des Paysages

Source : archidesignclub.com

Voir les commentaires

"Things come apart" : des objets mis en pièces par Todd McLellan

13 Mai 2013, 20:33pm

Publié par Grégory SANT

Vous vous rappelez de ce moment dans votre enfance où vous éprouviez le besoin de comprendre comment fonctionnait le monde qui vous entourait, une envie qui se traduisait notamment — au grand désespoir de vos parents — par la mise en pièces d'objets plus ou moins précieux?

Todd McLellan, artiste et photographe originaire de Toronto, lui s'en souvient très bien. À tel point que cela lui a même servi de source d'inspiration pour son nouveau livre Things Come Apart ("Tout tombe en morceau", en français) dans lequel on retrouve des clichés méticuleusement organisés d'appareils modernes, ou anciens, décomposés et exposés.

» Découvrez la couverture de "Things Come Apart":

Le premier ordinateur Mac vendu par Apple en 1984, le Macintosh 128K


Les objets visibles dans les images ne sont pas tous arrangés de manière identique. On peut parfois se concentrer sur une partie bien spéciale, clairement disposée sur le sol, ou admirer l'explosion d'une pièce entière grâce à la photographie à haute vitesse qui capture les moindres détails de ces gadgets en chute libre.

Le livre de Todd McLellan présente au total 50 objets très différents — des plus high-tech (comme un BlackBerry ou un MacBook) aux plus simples (comme un petit train ou un vélo) — désagrégés en 21.959 pièces. Le tout disposé de façon telle que l'envie de sortir une boîte à outil pour essayer de les reconstruire est immédiate

Source : huffingtonpost.fr

Voir les commentaires

Voir l'évolution de notre planète avec Timelapse

13 Mai 2013, 20:29pm

Publié par Grégory SANT

Dubai 1984

Dubai 1984

Notre planète est en constante mutation et Google souhaite nous faire découvrir les changements survenus ces dernières décennies grâce à son nouvel outil : Timelapse. Exploitant 30 ans d’images satellites de la NASA, Timelapse nous fait découvrir l’évolution de la Terre.

Dubai 2012

Dubai 2012

 

On peut ainsi découvrir la progression fulgurante de l’urbanisation de Dubai et de Las Vegas. Plus inquiétant, Timelapse nous fait découvrir les ravages de la déforestation en Amazonie et l’assèchement alarmant de la mer d’Aral, qui n’a d’ailleurs plus rien d’une mer. Ces exemples sont les plus flagrants et mis en avant pas Google. Mais bien sur, il est possible de découvrir d’autres lieux. Ainsi, vous pourrez admirer la progression de l’urbanisation de votre ville ou village au fil du temps.

Source : journaldugeek.com

Voir les commentaires

Une caméra inspirée de l'œil de mouche

13 Mai 2013, 20:09pm

Publié par Grégory SANT

Une caméra panoramique inspirée de l'œil d'une mouche ! 

Des chercheurs de l'Université américaine d'Illinois à Urbana-Champaign ont mis au point une micro-caméra numérique, dont le mode de prise de vue est calqué sur la perception visuelle des insectes.

Ce système, mesurant seulement 1,5 cm de diamètre, filme la réalité telle que la voit une mouche. Cette caméra est composée de plusieurs facettes comportant chacune leur propre lentille et leur récepteur. L'image finale est obtenue en assemblant les différentes images partielles, ce qui permet des prises de vues panoramiques impossibles à réaliser avec une caméra classique.

Pour l'instant, le prototype présenté se compose de 180 facettes optiques. Bien que ce nombre soit très inférieur à la quantité de facettes présentes dans l'œil des insectes (de 15 000 à 30 000 selon les espèces), ce système permet un angle de vue et une résolution comparables, grâce au traitement électronique, à l'image panoramique que peut voir une fourmi.

Ce type de caméra intéresse particulièrement l'armée qui pourrait en équiper certains drones qui auraient ainsi une capacité d'observation et de détection décuplée.

Source : rtflash.fr

Voir les commentaires

Imprimer une figurine à votre image en costume de Stormtrooper

13 Mai 2013, 20:03pm

Publié par Grégory SANT

Disney peut imprimer en 3D des figurines de Stormtrooper à votre image
Il y a sans doute parmi vous quelques fans de Star Wars qui possèdent probablement un costume de Stormtrooper, et qu’ils portent à l’occasion de fêtes déguisées. Eh bien pour celles et ceux qui ne pouvaient pas se permettre une telle dépense (un costume complet dans ce genre tourne facilement autour des 1500€), sachez qu’il vous sera possible de vous faire imprimer une version en 3D à votre image, de Stormtrooper! C’est actuellement un service qui est offert aux visiteurs de Walt Disney World en Floride à l’occasion du Star Wars weekend qui se déroulera du 17 mai au 9 Juin. Et en gros, pour la « modique » somme de 99,95 $, les visiteurs seront en mesure de se faire immortaliser sous la forme d’une figurine de Stormtrooper de 20 cm de haut.

Le processus de numérisation prend environ 10 minutes avant que le résultat du scan ne soit envoyé à une imprimante 3D. Une fois le processus achevé, il ne vous restera qu’à attendre environ 7-8 semaines pour que votre figurine arrive sur le pas de votre porte. Et pour ceux qui n’ont pas vraiment envie de se retrouver en format Stormtrooper, il semble qu’il y ait également une option « cryogénisé » pour ceux qui s’imagineraient plutôt sous les traits de Han Solo.

Source : ubergizmo.com

Voir les commentaires

La voiture qui vole s'appelle Terrafugia TF-X

12 Mai 2013, 19:05pm

Publié par Grégory SANT

terrafugia_flying_car

Demain c’est aujourd’hui. En tout cas on s’y approche. Le constructeur Terrafugia travaille depuis de longues années sur une voiture qui aurait la capacité de voler. Le dernier concept de la marque, baptisé Terrafugia TF-X, possède la particularité de pouvoir décoller à la verticale. Plus besoin de piste de décollage!

Le concept est simple et on la retrouve dans des centaines de films de science-fiction . Avoir un véhicule personnel qui peut se conduire sur la route mais aussi voler dans les airs. Fini les embouteillages. Selon Terrafugia, l’apprentissage d’un tel engin ne pourrait prendre que 5 heures et les phases de décollage et d’atterrissage pourront être effectuées en pilotage automatique.

Au niveau technique, le TF-X utilise une combinaison entre des moteurs électriques pour le décollage et l’atterrissage, et un moteur à combustion pour le vol. Apparemment, il faudra attendre une dizaine d’années avant de voir votre voisin avec un appareil semblable.

Source : w3sh.com

Terrafugia_TF-X

terrafugia-tf-x-concept-2013-10911412zjnjd_2038

 

 Source : w3sh.com

Voir les commentaires

Glass Tweet : le Twitter de Google Glass

12 Mai 2013, 19:03pm

Publié par Grégory SANT

GlassTweet Glass Tweet, pour tweeter ses photos prises avec ses Google Glass

Jonathan Gottfried, développeur à Twilio, a sorti une petite application qui permet de s’affranchir des barrières de Google pour publier des photos prises par ses Google Glass sur Twitter.

L’application est nommée GlassTweet. Codée rapidement et pas très belle, elle remplit néanmoins sa fonction et permet aux utilisateurs de Google Glass de pouvoir partager leurs photos sur Twitter, plutôt que de passer par Google+.

Une fois l’application installée, il vous faudra la connecter à vos lunettes intelligentes et à votre compte Twitter. Un nouveau contact nommé « Tweet » apparaitra, il ne vous restera plus qu’à partager vos photos avec lui.

 

Pour l’instant, seules quelques personnes ont accès à cette application et la testent mais ce genre de logiciel qui permet de partager ses photos sur son réseau social préféré devrait s’étendre. Pour l’instant réservée aux photos, GlassTweet devrait pouvoir permettre de partager des vidéos dans un futur proche.

Ce genre d’approche n’est que le début des nombreuses applis qui devraient fleurir sur les Google Glass. « C’est une bonne plateforme et être capable de pouvoir créer toutes les applications fondamentales pour les utilisateurs est une opportunité énorme », Gottfried. Reste à savoir qui seront les développeurs les plus rapides et les meilleurs.

Source : presse-citron.net

Voir les commentaires

Un meuble multi-fonctions de Yuan YUAN

12 Mai 2013, 18:57pm

Publié par Grégory SANT

02

Yuan YUAN est une designer chinoise qui vit et travaille à Paris. Elle nous présente ici sa dernière création modulable

03

04

05

Source : zeutch.com

Voir les commentaires

Les algues grands producteurs d'hydrogène

12 Mai 2013, 18:51pm

Publié par Grégory SANT

Selon de nouveaux travaux menés par l'Université d'Uppsala (Suède), il deviendrait envisageable de produire de l'hydrogène à partir d'algues vertes et cela malgré un scepticisme qui prévaut et qui se base sur des recherches antérieures.

Pour les chercheurs, la planète se doit de trouver un moyen de produire du carburant à partir de sources renouvelables dans le but de remplacer les combustibles fossiles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'hydrogène est considéré comme l'un des carburants les plus prometteurs. Il sera d'autant plus respectueux de l'environnement et renouvelable s'il peut être généré directement à partir de la lumière du soleil. Et, l'un des moyens biologiques de fabriquer de l'hydrogène à partir de l'énergie solaire reste l'utilisation de micro-organismes dits photosynthétiques.

La photosynthèse scinde l'eau en deux éléments : les ions d'hydrogène (H+) et les électrons (e-). Ceux-ci peuvent être combinés en hydrogène gazeux, (H2), g^race à l'utilisation d'enzymes spécifiques appelés hydrogénases. Ce processus se produit dans les algues vertes et les cyanobactéries, qui possèdent la capacité de capter l'énergie du soleil à travers la photosynthèse et de produire de l'hydrogène grâce à leur propre métabolisme.

Le fait que les algues vertes soient en mesure de produire de l'hydrogène sous certaines conditions est connu et étudié depuis environ 15 ans. Mais le faible rendement de conversion reste un problème, lorsque la quantité d'énergie absorbée par les algues est transformée en hydrogène. Une enzyme ayant la capacité d'utiliser la lumière du soleil pour décomposer l'eau en électrons, en ions d'hydrogène et en oxygène se nomme Photosystème II (PSII). Plusieurs études ont montré que dans des conditions particulières, certains électrons de l'enzyme sont capables de produire de l'hydrogène gazeux. Mais d'autres recherches ont montré que l'hydrogène gazeux tirait son énergie du métabolisme même des algues vertes. Cela signifie qu'il ne s'agirait pas d'une question de production directe d'hydrogène à partir de la lumière du soleil, et que les algues vertes ne seraient pas plus efficaces que les cultures énergétiques.

Un groupe de chercheurs de l'Université d'Uppsala, dirigé par les professeurs Fikret Mamedov et Stenbjörn Styring, a réalisé une découverte qui change le point de vue de la production d'hydrogène à partir d'algues vertes. Il a étudié dans le détail comment le PSII fonctionnait sur 2 souches différentes d'algues vertes : Chlamydomonas reinhardtii. En mesurant précisément la quantité et l'activité du PSII dans des conditions différentes - affectant la production d'hydrogène - les scientifiques ont constaté qu'une quantité considérable de l'énergie absorbée par le PSII était directement convertit en hydrogène.

"Jusqu'à 80% des électrons que les hydrogénases ont besoin, proviennent du PSII, soit beaucoup plus que de ce que l'on croyait auparavant. Cela signifie qu'une grande partie de la production d'hydrogène est générée directement par l'énergie solaire. Cette découverte nous donne l'espoir qu'à l'avenir il sera possible de contrôler les algues vertes de sorte que les rendements deviennent nettement supérieurs à ceux obtenus actuellement" a expliqué le professeur Stenbjörn Styring.

** L'étude a été publiée dans la revue PNAS.Source : enerzine.com

Voir les commentaires

Une Toyota sport qui roule à l'ammoniaque

11 Mai 2013, 18:26pm

Publié par Grégory SANT

Une Toyota sport qui roule à l'ammoniac

Exit les carburants polluants, l’heure est aux voitures à énergies propres, ou tout du moins aux hybrides. Le Salon de Genève 2013 bat actuellement son plein, l’occasion pour les constructeurs de démontrer l’étendue de leurs talents. C’est le cas de Marangoni avec cette Toyota GT86-R Eco Explorer.

L’équipe de la célèbre marque de pneumatiques a décidé de partir sur une GT86 on ne peut plus classique et de la modifier en profondeur. L’extérieur, lui, a reçu un kit de Toyota Racing Company Italia. Suspensions, jantes, pneus, tout y est passé ! A l’intérieur, baquets Sparco, aluminium, carbone et alcantara.

 

 

Mais l’intérêt principal de cette voiture se trouve sans doute sous son capot, un Bigas NH3 qui lui permet de rouler à l’essence ou à l’ammoniac. Son réservoir additionnel lui permet ainsi de rouler sans aucune émission polluante en allure réduite. Enfin, un kit d’admission d’air et une ligne d’échappement spécifique lui octroient une jolie puissance de 220ch (contre 200 pour la GT86 de base).

Source : gizmodo.com

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>