Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les constructeurs français communiquent sur le design et l'innovation

25 Août 2013, 21:21pm

Publié par Grégory SANT

Onyx Peugeot - Mondial Auto 2012

A quelques semaines du lancement de la nouvelle 308, Peugeot lance une campagne mondiale pour capitaliser sur son image de "fabricant d'émotions". Renault, de son côté, communique sur sa tradition d'innovation.

"Motion et Emotion". Peugeot a adopté cette signature en 2010. Une nouvelle campagne mondiale pluri-media vient renforcer ce positionnement. Elle s'appuie notamment sur un spot, conçu par l'agence BETC, diffusé depuis le 18 août. Il met l'accent sur le design et les valeurs de la marque, et promet une expérience sensorielle aux futurs conducteurs. Le coupé RCZ et le concept-car Onyx, présentés au Mondial de l'automobile 2012, sont les vedettes de ce film.

 

 

En septembre, une autre campagne sera déployée, sur le web et sur les ondes, pour promouvoir la nouvelle 308.

Renault célèbre "115 ans d'innovation"

Renault, de son côté, retrace ses "115 ans d'innovation"  dans une vidéo postée sur son compte YouTube. De la Renault 4 CV (et son architecture à moteur arrière) à la Zoé, en passant par le moteur turbo ou l'Espace, les riches heures de la marque française née en 1898 défilent.

 

 

 

Cet exercice de style, plutôt sympathique, est cependant moins original que celui réalisé par Honda, auteur début juillet d'un spot magnifique célébrant ses 65 ans d'innovation.

Voir les commentaires

L’Espace de la Fondation EDF a réuni les réalisations d'artisans designers

25 Août 2013, 21:17pm

Publié par Grégory SANT

Maison bulle vitre transparent arbre

L’Espace de la Fondation EDF a réuni les réalisations d'artisans designers qui pratiquent une révolution tranquille, celle du bio-mimétisme.

 

Ces designers et architectes d’un nouveau genre observent et s’inspirent des mécanismes de la nature pour trouver des solutions techniques innovantes. Car oui, la nature est le plus ancien des laboratoires de recherche. Il a ouvert ses portes il y a 3,8 milliards d’année.

 

Les créateurs artisans designer qui inventent notre futur :
- Mitchell Joachim propose de faire pousser sa maison. Comment? En greffant sur un arbre une structure préfabriquée qui poussera avec lui.
- Phill Ross fait lui pousser des chaises à partir de champignons.
- Suzanne Lee cultive elle des chaussures à partir de petites bactéries.

 

Leur art : adopter les solutions trouvées par la nature à des problèmes d'ingénierie contemporains dans le but de développer des produits de consommation pour tous. Une véritable réflexion écologique et éthique.
Envie, aux frontières du design c'est vivre un moment magique dans le monde du design du futur sans bouger de Paris.

Source : magazine-avantages.fr

Voir les commentaires

Création multi-support par Kahn et Moon

25 Août 2013, 21:12pm

Publié par Grégory SANT

 

 

Voir les commentaires

Une Rolls Royce Ghost habillée de rubis

25 Août 2013, 19:05pm

Publié par Grégory SANT

rolls royce 800x400 630x315 Une Rolls Royce Ghost incrustée de rubis

Une nouvelle édition limitée de la Rolls-Royce Ghost va bientôt être mise en vente à Abu Dhabi et la guerre entre les fortunés du Moyen Orient va faire rage puisque c’est un exemplaire unique. Ce modèle porte bien son nom puisque la voiture est incrustée de rubis un peu partout dans l’habitacle et la fabrication a été réalisé dans les bureaux anglais de la marque à Goodwood.

 

 rolls royce abu dhabi Une Rolls Royce Ghost incrustée de rubis rolls royce abu dhabi 3 600x402 Une Rolls Royce Ghost incrustée de rubis rolls royce abu dhabi 6 600x402 Une Rolls Royce Ghost incrustée de rubis rolls royce abu dhabi 5 600x402 Une Rolls Royce Ghost incrustée de rubis rolls royce abu dhabi 4 600x402 Une Rolls Royce Ghost incrustée de rubis

Source : w3sh.com

Voir les commentaires

Ampoules connectées "Hue" par Philips

24 Août 2013, 21:13pm

Publié par Grégory SANT

Philips Friends of hue
Philips complète son ampoule connectée « Hue » de deux nouveaux types d'éclairages, baptisés LivingColors et LightStrips.

Philips a aujourd'hui annoncé le lancement de deux nouveaux éclairages télécommandables, réunis sous l'appellation « Friends of Hue », qui complètent l'ampoule lancée au mois d'octobre dernier.


En plus de l'ampoule existante, qu'il fallait visser à un plafonnier ou à un pied de lampe existant, Philips lance deux produits autonomes, qu'on peut installer où on le souhaite.

Le « LivingColors Bloom Friends of hue » est la variante connectée d'un éclairage que proposait déjà Philips. Posé au sol ou sur une étagère, il a vocation à éclairer le mur ou l'objet qui se trouve au dessus de lui. Il offre un choix de 16,7 millions de couleurs et délivre 0 à 120 lumens avec une puissance maximale de 8 W. On l'a vu lors du test, cette puissance est insuffisante pour éclairer normalement une pièce.

Le « LightStrips Friend of hue » est quant à lui un bandeau flexible et autocollant à LED de 2 mètres, qu'on peut couper à la longueur souhaitée. Il délivre les mêmes prestations que le modèle ci-dessus avec une consommation de 12 W.

Une connectivité ZigBee standard


Les deux modèles sont destinés à se connecter à la passerelle (bridge) fournie avec le kit de démarrage hue, qui relie un maximum de 50 éclairages au Wi-Fi et à Internet, en vue d'un contrôle et/ou d'une programmation à l'aide d'applications Android et iOS ou d'un service en ligne.

Mais ils exploitent eux aussi le ZigBee, un standard qui permet aux plus téméraires d'utiliser cette gamme d'éclairage sans la passerelle de Philips mais avec d'autres équipements d'automatisation.

Quoi qu'il en soit, le LivingColors Bloom et le LightStrips compatibles hue seront mis en vente dès demain dans les Apple Store aux prix publics respectifs de 80 et 90 euros. Le kit de démarrage comprenant la passerelle et trois ampoules reste disponible pour 200 euros, l'ampoule supplémentaire pour 60 euros.

Philips Friends of hue

Source : clubic.com

Voir les commentaires

Chronoshophall : le premier supermarché virtuel en 3D

24 Août 2013, 21:11pm

Publié par Grégory SANT

 

« Outre l’économie des frais d’essence et du temps consacré à faire les courses, acheter en ligne permet de supprimer toutes les dépenses inutiles effectuées sur un coup de tête », indique le président du conseil d’administration et directeur général de chronoshopmall.com, Pierrot Achkar.
« Outre l’économie des frais d’essence et du temps consacré à faire les courses, acheter en ligne permet de supprimer toutes les dépenses inutiles effectuées sur un coup de tête », indique le président du conseil d’administration et directeur général de chronoshopmall.com, Pierrot Achkar.

Un investissement de plus d’un million et demi de dollars, un projet d’expansion dans les pays arabes, le tout malgré zéro financement de la part des banques libanaises. L’entrepreneur Pierrot Achkar a détaillé à « L’Orient-Le Jour » les coulisses de son concept inédit, chronoshopmall.com

La scène parait tirée d’un film de science-fiction. Vous, ou plutôt votre avatar, êtes en train de pousser votre caddie dans un supermarché lumineux en trois dimensions. Vous comparez les prix de divers produits et faites votre choix. Sauf qu’en réalité, vous êtes confortablement assis dans votre canapé et que ces produits vous seront livrés dans des délais à votre convenance. Bienvenue sur http://www.chronoshopmall.co, un site qui devrait être lancé à la mi-août.


Sur la forme, à la différence des options déjà existantes à l’étranger qui consistent, pour les grandes surfaces, à proposer en ligne une liste détaillée de leurs produits ou, comme en Corée du Sud, à mettre à disposition des clients des affiches à scanner avec son smartphone, le concept du site permet aux consommateurs de vivre une expérience ultraréaliste.

 

« C’est une première mondiale », souligne, non sans fierté, le président du conseil d’administration et directeur général, Pierrot Achkar, lors d’un entretien avec L’Orient-Le Jour. Un concept novateur « et pourtant adapté aux contraintes du Liban en termes de vitesse de connexion », précise-t-il. Le site est donc ultramoderne ... mais léger, les photographies ayant été comprimées au maximum.


Sur le fond, ce supermarché nouvelle génération constitue une double nouveauté pour les Libanais, encore peu habitués au shopping en ligne lui-même. Mais même les sceptiques devraient être conquis, selon M. Achkar, qui souligne que les produits sont « en tout point identiques à ceux que l’on trouve en grandes surfaces ». « Nous proposons en outre des marques françaises (Intermarché) et bio/commerce équitable (Souk el-Tayeb, laiterie du couvent de Taanayel, etc.). Sur le plan des prix, ils sont exactement pareils aux prix affichés en grandes surfaces – et la livraison est gratuite », sourit-il.


Seules contraintes, le panier minimum, qui doit s’établir à une cinquantaine de dollars (somme requis pour rentabiliser les livraisons, en camion réfrigéré, qui couvriront la capitale et le Mont-Liban, « de Damour à Amchit ») et les délais de livraison, de trois heures mais pouvant être fixés par le client à la date ultérieure de son choix.
Quant au paiement, « il pourra se faire soit en ligne – auquel cas le client sera redirigé vers le site sécurisé de la banque partenaire, BLOM Bank –, soit à la livraison, en espèces ou grâce à un terminal de paiement mobile », a-t-il indiqué.


En tout, Pierrot Achkar vise un chiffre d’affaires mensuel d’environ cinq millions de dollars. « Les zones que nous couvrons représentent 800 000 clients potentiels. Le but est d’arriver à capter une fraction de ce total sur six ou sept mois, et dégager 2 à 3 % de profits nets par an », explique-t-il.

 


L’achat en ligne : des économies substantielles
Le concept de ce supermarché en 3D a germé dans l’esprit de Pierrot Achkar, alors que ce dernier résidait alors en France. Y ayant observé le succès du commerce en ligne, cet entrepreneur en herbe décide de se pencher sur ce créneau porteur. Et il constate que les achats en ligne comportent de réels avantages pour les consommateurs : « Outre l’économie des frais d’essence et du temps consacré à faire les courses, acheter en ligne permet de supprimer toutes les dépenses inutiles effectuées sur un coup de tête. »


Finis les caprices du petit dernier ou la razzia opérée au rayon sucreries en raison d’un petit creux ; l’on achète strictement le nécessaire... et l’on réalise des économies. « Faire ses achats sur Internet permet d’économiser 30 à 40 % en moyenne sur des dépenses qui, au Liban, représentent environ 600 dollars par mois pour une famille de trois, sans enfant en bas âge, selon les données de l’Administration centrale de la statistique (ACS) », relève-t-il.
Il mûrit son projet pendant plus de deux ans, tout en rassemblant – avec difficulté, dénonce-t-il – les fonds nécessaires pour le lancer. « J’ai levé 1,5 million de dollars, sans aide aucune de la part des banques, qui exigeaient des garanties extravagantes, ou de la part de Kafalate, la compagnie semi-étatique, cette dernière ayant estimé que mon projet ne correspondait à aucun des critères requis pour bénéficier de son aide », déplore-t-il.

Expansion régionale
M. Achkar, qui a dû se tourner vers le financement privé, détient aujourd’hui 50 % de l’entreprise ; le reste est réparti entre les quelques personnes qui ont contribué financièrement à la naissance du projet. Et il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : son projet est en passe d’être concrétisé dans plusieurs pays de la région, comme les Émirats arabes unis ou encore l’Arabie saoudite.
« J’ai voulu donner la priorité à mon pays et y lancer chronoshopmall en premier; affirme-t-il en guise de conclusion – même si l’administration de ce dernier m’a fait subir une batterie de procédures administratives ineptes, qui m’ont fait perdre beaucoup de temps, même si peu est fait pour soutenir les entrepreneurs. L’expansion régionale est le tremplin suivant. »

Source : lorientlejour.com

Voir les commentaires

H9 : un gant lumineux

24 Août 2013, 21:05pm

Publié par Grégory SANT

gant lumineux Les gants H9 : la lampe torche de demain ?

H9 sont des gants créés par Luisa Baldassari pour la société Grado Zero Espace. Selon certains, cette nouvelle invention pourrait devenir la lampe torche de demain.

 

H9 est une paire de gants lumineux. Elle faciliterait l’activité des policiers, des agents d’aéroports ou d’autres personnes qui travaillent la nuit. Ces gants seront aussi bénéfiques aux civiles. Cyclistes et piétons pourront mieux voir et seront plus visibles la nuit.

Pour les allumer, il suffira d’appuyer sur un bouton situé sur le côté du gant. La lumière émise serait puissante et uniforme.  L’objectif est de garantir une plus grande sécurité, tout en ayant les mains libres. De plus, H9 s’adapterait parfaitement aux mouvements de la main. La taille des gants et réglable de telle sorte qu’ils ne soient ni trop grands, ni trop petits. Par ailleurs, ils pourront être rechargeables grâce à l’énergie solaire.

Bien qu’il ne soit pas encore commercialisé et que le prix reste inconnu, certains estiment que H9 pourrait remplacer la lampe torche.

 

oubliez les lampes de poche ce gant lumineux pourra eclairer votre chemin dans la nuit noire5 Les gants H9 : la lampe torche de demain ?

 

 

 

GRADO ZERO ESPACE

 

H9 a été créé à l’initiative de Grado Zero Espace. Cette société italienne propose de nombreux produits innovants. Elle a créé de nombreux vêtements pour les astronautes, pour les pompiers en passant par des combinaisons de ski. La wearable technology est aussi, un de ses savoir-faire. La sécurité et le confort semble être sa priorité.

Source : web-tech.fr

Voir les commentaires

Création colorée de Bill FitzGibbons

24 Août 2013, 19:40pm

Publié par Grégory SANT

lightrails-1Construit en 1931, ce passage Art Deco à Birmingham, en Alabama est une passerelle indispensable entre le cœur du centre-ville et un nouvel espace urbain appelé Railroad Park. L’artiste américain Bill FitzGibbons a transformé l’atmosphère glauque de ce tunnel à l’aide de 250 LED afin de combattre la délinquance.

 

  lightrails-2 lightrails-3 lightrails-4 lightrails-5

Voir les commentaires

Stratasys propose 130 matériaux pour l'impression 3D

23 Août 2013, 17:51pm

Publié par Grégory SANT

La plupart des gens semblent penser que les imprimantes 3D peuvent uniquement imprimer des chats et des figurines Yoda, mais il y a une multitude de matériaux hors filament classique ABS ou PLA que les imprimantes 3D peuvent utiliser. Stratasys a été l’un des précurseurs dans ce domaine et possède l’un des portefeuilles les plus impressionnants avec plus de 130 types de matériaux différents. 

stratasys-printing-materials1

Les nouveaux matériaux destiné à l’impression 3D de chez Stratasys seront présentés en Septembre. Cependant, Sam Green de Stratasys Matériaux Business Group nous offre un avant-goût des 3 matériaux les plus intéressants de leur portefeuille.

« Le matériau 3D VevoClear, l’ABS digitalo-numérique et la matière thermoplastique 9085 ULTEM sont nos trois matériaux les plus innovants. Il y a un intérêt particulier pour l’utilisation de matériaux comme ceux-ci : la production de moulage par injection ou par soufflage permet de gagner du temps (et de l’argent) comparativement au découpage sur acier / aluminium avec un outillage traditionnel. »

Malheureusement, les matériaux que vous verrez dans la vidéo sont destinés aux imprimantes 3D de qualité professionnelle et ce n’est pas demain que vous verrez du filament 3D VevoClear disponible. Espérons que la technologie va se répercuter au consommateur moyen dans l’avenir. A vous de pousser les commentaires dans la vidéo de Stratasys sur Youtube (en anglais) disponible ci-dessous.

 

«Beaucoup de gens croient qu’il y a une « loi de Moore » qui s’applique également à l’impression 3D. Alors qu’au fil du temps, nous verrons les capacités augmentent à un rythme effréné accompagné d’une baisse des prix importante. C’est ce qui se passe depuis que l’impression 3D et les imprimantes 3D sont devenues populaires.

 

La technologie générale de l’impression 3D semble ne jamais prendre fin et avec de nouveaux matériaux et des imprimantes moins chères, l’avenir semble parfait pour les passionnés. Il sera intéressant de voir ce qui arrive avec ces nouveaux matériaux et l’impression 3D dans l’espace.

Source : 3d-makers.fr

Voir les commentaires

Des plastiques biodégradables pour vos fractures

23 Août 2013, 17:49pm

Publié par Grégory SANT

Les ostéocytes, issus des ostéoblastes, sont des cellules qui participent au maintien de la structure osseuse. Ils communiquent entre eux via de longues jonctions cytoplasmiques. Leur rôle est fondamental après une fracture. © Kevin McKenzie, Wellcome Images, Flickr, cc by nc nd 2.0

 

Il aura fallu sept années de collaboration, de travail et de tests. Mais au final, les chercheurs des universités de Southampton et d’Édimbourg sont satisfaits du résultat. Ils annoncent dans la revue Advanced Functional Materials avoir développé un polymère plastique qui serait doté de vertus thérapeutiques.

Le défi n’était pas facile à réussir. Leur objectif était de mettre au point un composé capable d’aider à la cicatrisation osseuse après une fracture ou pour aider à la régénération de l’os chez les personnes souffrant d’ostéoporose ou d’arthrose.

 

Le plastique, c’est fantastique

Après avoir testé une centaine de combinaisons différentes, les scientifiques sont enfin parvenus à un bon compromis, créant un matériau biocompatible suffisamment rigide et résistant pour remplacer la portion d’os manquante, capable de servir d’échafaudage à des cellules souches retrouvées dans le sang venues se fixer à la structure afin de régénérer le tissu abimé. Enfin, au fur et à mesure que la croissance de l’os est réamorcée, le plastique se dégrade pour à terme permettre une cicatrisation optimale.


Cette image montre une double fracture de la clavicule. L'os, reliant le thorax aux membres supérieurs, est ici cassé en deux endroits, comme le montre cette radiographie. Un peu de plastique pour réparer ça ? © Erik Streb, Wikipédia, cc by sa 3.0

Ce matériau est constitué d’un mélange de trois plastiques, dont le polycarbonate des CD par exemple. Bon marché, il peut être produit rapidement et à moindre coût, permettant une utilisation à grande échelle plausible.

 

Des fractures remises en un rien de temps !

Testé in vitro avant d'être usité sur des modèles animaux, ce composé est traversé de trous en forme d’alvéoles retrouvées dans les nids d’abeilles. Cela permet à des vaisseaux sanguins de circuler dans la structure. Grâce à cela, des cellules souches, issues de la moelle osseuse, peuvent se fixer au plastique. Sans ajout de produit chimique ni manipulation génétique, ces cellules se différencient et synthétisent alors du tissu osseux, permettant une cicatrisation plus rapide que les techniques classiques.

Au fur et à mesure que la régénération se produit, la structure est dégradée, le vide vacant étant vite comblé par l’action des ostéoblastes, les cellules capables de synthétiser ce tissu minéral.

L’objectif maintenant consiste à essayer le bioplastique dans des essais cliniques pour vérifier l’innocuité et l’efficacité chez l’Homme. D’une part, ce serait l’occasion de raccourcir les délais de rémission après une fracture, mais le principe pourrait aussi être utilisé pour soigner des pathologies courantes, comme l’arthrose ou l’ostéoporose.

Source : futura-sciences.com

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>