Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand la science-fiction rattrape le présent

11 Juin 2014, 20:10pm

Publié par Grégory SANT

Le Cinquième Élément, c'est pour maintenant, ou presque !

Les films de science-fiction ont souvent ceci de bon qu'ils préfigurent ce à quoi pourrait ressembler notre futur. Prenons par exemple Le Cinquième Élément, œuvre cultissime s'il en est. Qui aurait cru que nous en serions aujourd'hui si proche ? La technologie est là, ou bientôt là...

 

Avec iOS8, le Touch ID d’Apple s’ouvre aux applications tierces, c’est donc un véritable Multipass qui se profile à l’horizon dans les iPhones. Certes, ce n’est pas une carte d’identité magique et universelle, mais tout de même.

Vous vous souvenez aussi probablement des cigarettes toutes tordues que fume Bruce Willis, elles sont devenues réelles aujourd’hui grâce au designer taïwanais Tseng Yi Wen et son projet Tobacco.

On ne parlera pas des voitures volantes qui devraient débarquer d’ici quelques années et des robots armés qui s’invitent dans les armées modernes…

Finalement, il ne manque plus que la menace extra-terrestre et une jeune et jolie rousse, seule arme contre ces envahisseurs !

L’un dans l’autre, on en profiterait bien pour revoir Le Cinquième Élément…

 

Source : gizmodo.fr

Voir les commentaires

Jokey Club Innovation Tower par Zaha Hadid Architects

11 Juin 2014, 20:07pm

Publié par Grégory SANT

modern-university-in-hong-kong-01

Dessinée par le studio Zaha Hadid Architects, découverte de l’impressionnante « Jockey Club Innovation Tower », le nouveau batiment de la Hong Kong Polytechnic University dédié au Jockey Club Design Institute for Social Innovation. Pouvant accueillir jusqu’à 1 800 étudiants sur près de 15 étages.

modern-university-in-hong-kong-02

modern-university-in-hong-kong-08

Source : trendsnow.net

Voir les commentaires

Un robot qui attrape des objets au vol

11 Juin 2014, 19:56pm

Publié par Grégory SANT

Le robot qui attrape les objets au vol 

Des chercheurs de l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne) ont mis au point un étonnant robot capable de saisir au vol les objets qu’on lui jette.

Ces scientifiques du Lasa (Laboratoire d’algorithmes et systèmes d’apprentissage) ont choisi toutes sortes d'objets dont le centre de gravité est décalée par rapport au point de saisie, comme des bouteilles à moitié remplies. Mais le robot de l’EPFL parvient tout de même à attraper ces objets au vol !

Ce robot baptisé Kuka possède sept degrés de liberté et s'il est si adroit, c'est parce qu'il a bénéficié d'un "apprentissage" issu des performances d'un acteur humain dont les gestes et réactions ont été modélisés et transformés en algorithme. Grâce à cette méthode, ce robot est capable de corriger très rapidement son mouvement pour saisir un objet au vol, sans être obligé de recalculer l'intégralité de la trajectoire de l'objet, ce qui serait encore hors de sa portée.

La performance du robot de l’EPFL, qui se montre capable de réagir avec précision à un événement imprévu, préfigure le comportement des futurs robots qui sauront coexister sans danger avec des êtres humains.

Source : rtflash.fr

Voir les commentaires

Apple fait l'acquisition de Spotsetter

10 Juin 2014, 18:47pm

Publié par Grégory SANT

pple vient d’acquérir Spotsetter, un service qui, dans ses propres mots, « fournit des recommandations personnalisées pour des endroits à visiter », tels que des restaurants, des magasins et des lieux de divertissement. La technologie du service permet de « déposer » des données sociales sur des cartes numériques, qui ne laissent pas trop de place à l’imagination quant à la façon dont Apple pourrait faire usage de son acquisition la plus récente.

L’application Spotsetter sur iOS et Android a recueilli des données à partir d’une variété de sources, y compris les recommandations des amis et des réseaux sociaux. Un utilisateur peut rechercher par lieu, par catégorie ou mot-clé pour en savoir plus sur un lieu particulier, avec une attention particulière à l’opinion des amis sur les différents sites.

Spotsetter sur iOS et Android

L’affaire, révélée à TechCrunch par une source anonyme, intervient une semaine après que Spotsetter de la Silicon Valley ait annoncé que son application a été retirée des différentes boutiques d’applications.

Dans un court message sur son site Internet, le co-fondateur de Spotsetter, Johnny Lee, a laissé entendre que quelque chose se tramait, affirmant que son équipe avait encore « de grands rêves pour la recherche personnalisée de lieux », ajoutant qu’il se réjouissait de voir « de grands progrès dans ce domaine ».

Bien que la société n’a pour le moment fait aucune annonce officielle sur la potentielle acquisition, l’affaire semble réelle puisque à la fois Lee et son collègue co-fondateur Stephen Tse (un ancien ingénieur de Google Maps) aient renseigné Apple comme emploi actuel sur leurs pages respectives LinkedIn.

Comme pour les autres membres de l’équipe de Spotsetter, TechCrunch affirme que seuls « certains » d’entre eux ont fait le déplacement à Cupertino.

Après le lancement raté d’Apple concernant Plans en 2012, le géant de la technologie a travaillé dur pour apporter régulièrement des mises à jours, et ce afin de combler les lacunes en poussant de multiples nouvelles fonctionnalités.

On s’attend à ce que Apple sorte une version très améliorée de Plans plus tard cette année avec le lancement de iOS 8, et qui pourrait disposer des caractéristiques de la technologie de Spotsetter.

Source : blog-nouvelles-technologies.fr

Voir les commentaires

La réalité augmentée pour un retour vers le passé

10 Juin 2014, 18:44pm

Publié par Grégory SANT

La réalité augmentée pour se plonger dans la Préhistoire

Approcher les animaux préhistoriques comme des hommes de Cro-magnons... Photo RelaxNews

Le Thot - Centre d'Interprétation de la Préhistoire, dans le Périgord, lance une nouvelle animation permettant à ses visiteurs d'aller à la rencontre d'animaux disparus, grâce à une innovation technologique.

Présenté comme une première en Europe, «le Miroir temporel» permet au public d'être plongé 15 000 ans dans le passé, au temps de la Préhistoire.

Pour ce faire, le centre dédié à cette période a recours à la réalité augmentée. Le principe? Projeté sur un grand écran mural, le système incruste de manière réaliste des images de synthèse qui reproduisent les animaux de l'époque. Ainsi, le monde virtuel en 3D vient se superposer sur le monde réel.

Pour guider au mieux ces hommes de Cro-magnons 2.0, un médiateur les informe tout au long de leur parcours. Durant leur immersion, les participants peuvent interagir avec les «Big Five» de l'époque: mammouth, ours, lion des cavernes, mégacéros et rhinocéros laineux.

Plus d'informations: www.semitour.com/site-touristique/le-thot-espace-cro-magnon

Source : canoe.ca

Voir les commentaires

Scribble : le stylo 2.0

10 Juin 2014, 18:38pm

Publié par Grégory SANT

C'est une véritable innovation que nous propose une entreprise américaine : le premier stylo connecté. Scribble peut prélever n'importe quelle couleur et la reproduire sur papier. Ce petit bijou de technologies est doté d'un capteur de couleur 16 bits-RGB, d'un processeur ARM 9 et d'une mémoire interne de 1 Go. Ajoutez à cela le Bluetooth 4.0 et un port micro-USB pour le recharger et vous obtenez un stylo 2.0 en phase avec son temps.

L'utilisation est enfantine, placez le capteur sur la couleur que vous souhaitez prélever et appuyez sur le bouton ! L'appareil se charge de stocker la couleur. Grâce à sa mémoire, le Scribble peut emmagasiner jusqu'à 100 000 couleurs. Avec sa cartouche d'encre et sa chambre de mélange, le stylo vous propose une reproduction exacte de la couleur prélevée.

Le Scribble sera proposé en deux versions, une à encre (149,95 dollars), l'autre en version stylet (79,95 dollars). La date de sortie n'est pas encore communiquée, mais le site de la société propose aux internautes (en échange d'une adresse mail) de les prévenir quand le stylo sera disponible à la vente.


Suivez Adrien Bonetto sur Google +C'est une véritable innovation que nous propose une entreprise américaine : le premier stylo connecté. Scribble peut prélever n'importe quelle couleur et la reproduire sur papier. Ce petit bijou de technologies est doté d'un capteur de couleur 16 bits-RGB, d'un processeur ARM 9 et d'une mémoire interne de 1 Go. Ajoutez à cela le Bluetooth 4.0 et un port micro-USB pour le recharger et vous obtenez un stylo 2.0 en phase avec son temps.

Source : lepoint.fr

Voir les commentaires

L'impression 4D : des débuts discrets

10 Juin 2014, 18:33pm

Publié par Grégory SANT

 

C’est le propre des techniques et technologies à la pointe : trouver ce qui peut les emmener encore plus loin. Dans le cas de l’impression 3D : la quête ultime est d’imprimer des objets qui s’assemblent seuls. On parle alors d’impression 4D. Et ce n’est pas une lubie de perfectionniste puisque l’armée américaine a débloqué une enveloppe de 830 000 $ sur la question à la fin 2013. Aujourd’hui, ce sont des ingénieurs de la prestigieuse Harvard qui viennent de publier la vidéo d’une lampe étonnante qui se monte elle-même. Le principe est simple (sur le papier) : des polymères sont imprimés et se modifient légèrement sous l’effet de la chaleur.

On parle d’éléments à « mémoire de forme » (« Shape Memory » en anglais). Dans le cas de notre lampe, l’objectif du modèle est de créer une espèce de petite boite qui sert de support à la lampe. On est bien sûr dans le plus pur prototype avec une lampe primitive mais ça reste assez étonnant. Une imprimante spéciale a été conçue pour travailler le polymère et la plupart des pièces de cette lampe sortent de cette machine (une carte Arduino et une Led excéptées). La performance tient au fait que des mécanismes peuvent être intégrés dans l’impression 4D (et si ce n’est pas spectaculaire c’est bien de l’interrupteur dont on parle). L’impression 4D entretient la promesse de révolutionner demain l’industrie des composants électroniques et robotiques.

 

lampe3d

Source : monunivers3d.com

Voir les commentaires

Nike crée un sac pour le mondial avec une partie en impression 3D

9 Juin 2014, 18:12pm

Publié par Grégory SANT

À huit jours de l’évènement sportif planétaire qu’est la coupe du monde, Nike multiplie les initiatives avec l’impression 3D. Après les crampons, c’est avec le Nike Football Rebento Duffel, premier sac de sport au monde à avoir été imprimé en 3D, que la firme compte faire le buzz. Fabriqué en édition limitée pour Neymar, Rooney et Ronaldo, les sacs seront personnalisés avec leurs noms.

En partie réalisé en Nylon, la technique d’impression retenue est le frittage laser. Le but étant d’obtenir un maillage souple et résistant. La partie supérieure, quant à elle, est du cuir pleine fleur. Procurant au toucher, une sensation agréable.

Nike compte sur le mondial 2014, pour montrer, par l’intermédiaire de ses ambassadeurs, qu’elle est une entreprise innovante, à la pointe de la technologie. Elle s’est d’ailleurs déjà illustrée avec ses crampons « Nike Vapor » qui ne sont pas sans rappeler les couleurs de ce sac de sport. Il y a fort à parier que ce genre d’initiative et le coup d’envoi du 12 juin projettent réellement l’impression 3D sous les feux de la rampe. Pour le plus grand bonheur des acteurs de ce secteur émergent.

Source : additiverse.com

Voir les commentaires

An Aggregation par l'artiste Seon Ghi Bank

9 Juin 2014, 18:09pm

Publié par Grégory SANT

Artiste basé à Séoul, Seon Ghi Bahk nous dévoile de nouvelles oeuvres de sa série An Aggregation. Ces dernières sont composées de charbons de bois délicats suspendus en lévitation à des fils de nylon pour former une variété de formes plus ou moins abstraites.

Les morceaux suspendus se balancent dans des formations exactes telles de hautes colonnes, des orbes denses et des gouttelettes. Le travail de Bahk explore la relation complexe entre la nature et l’humanité. Il utilise le charbon de bois, une substance naturelle créée par la combustion des arbres, afin de recréer des formes architecturales que les hommes utilisent pour s’abriter. Selon l’artiste, il est courant dans la culture occidentale de ne pas tenir compte de la nature et de la voir seulement comme un outil que nous utilisons pour établir nos civilisations. Grâce à ces installations, Bahk affirme que cette façon de penser est une pure fiction.

Ces installations sont visibles dans une exposition intitulée « Fiction of the Fabricated Image » à la Zadok Gallery à Miami jusqu’au 25 Août.

Pour en savoir plus sur Seon Ghi Bahk, cliquez ici.

Source : journal-du-design.fr 

Voir les commentaires

Un exosquelette motorisé pour les pompiers

9 Juin 2014, 18:05pm

Publié par Grégory SANT

link

 


Les pompiers du futur pourront ressembler à Iron Man. A défaut d’avoir l’armure high-tech de l’homme de fer, ils pourront toutefois s’équiper d’un modèle performant. Il s’agit d’un exosquelette motorisé censé décupler la force de son porteur pour combattre le feu et sauver des vies.

 

Grâce à cet exosquelette, le sapeur-pompier bénéficie de muscles supplémentaires pour mener à bien sa mission rapidement. Il pourra ainsi courir, monter les étages ou transporter les victimes aisément, en plus de disposer d’une armure résistante à la chaleur. Capable de porter des charges allant jusqu’à 100kg, l’exosquelette lui permet de transporter les indispensables. L’utilisateur peut ainsi avoir sous la main une bouteille d’eau, de l’oxygène, une trousse de secours et des diffuseurs à jet d’eau. Sur l’épaule se trouve une lumière flash qui assure l’éclairage et l’ensemble est alimenté par des batteries lithium-polymère. Ces dernières lui confèrent une autonomie de deux heures. Enfin, un mécanisme de sécurité a été ajouté au cas où son porteur désire s’en débarrasser instantanément.

Pour le moment, cette armure des pompiers demeure au stade de concept, sorti de l’imagination du designer Ken Chen.

 

 

 

Source : tomsguide.fr

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>