Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Campagne de pub pour Keloptic

9 Juin 2014, 17:51pm

Publié par Grégory SANT

Réalisée par l’agence de publicité Y&R Paris, cette campagne de publicité réalisée pour la marque « Keloptic » reprend des œuvres emblématiques de Van Gogh, la Cathédrale de Rouen etc. L’effet donné par les lunettes sur des peintures impressionnistes offre un message à la fois drôle et original.

 

 

Source : fubiz.net

Voir les commentaires

ERW : la roue de vélo increvable

7 Juin 2014, 17:52pm

Publié par Grégory SANT

  

 ERW un concept de roue de vélo qui n’intègre pas de chambre à air. La vidéo ci-dessous est plutôt parlante et le concept semble abouti. Vu le prix (600 à 1500$) ce type de roue est destinée à des professionnels du vélo!

 

Source : blogdecodesign.frlink

Voir les commentaires

Typographie plan de métro par Pauline Detavernier

7 Juin 2014, 17:45pm

Publié par Grégory SANT

Subway-Alphabets1

Etudiante à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lille, Pauline Detavernier nous dévoile son dernier projet à base de plans de métro. Des alphabets latins et cyrillique inspirés des métros des villes de Paris, Londres et Moscou.

 

Subway-Alphabets2

Subway-Alphabets3-574x1024

Subway-Alphabets4

Subway-Alphabets5

Source : zeutch.com

Voir les commentaires

Les sports old-school font leur retour

7 Juin 2014, 17:36pm

Publié par Grégory SANT

Roller derby, corde à sauter: le retour des sports old school

 

Longtemps réservée à l'entraînement des boxeurs, la corde à sauter fait son grand retour dans les salles de sport.

 

Getty Images/iStockphoto

Le trampoline

Enfant, c'était notre activité préférée à la gym. Aujourd'hui, le nom a changé et la pratique a évolué mais l'engouement est resté le même. Après l'Allemagne, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, la jump mania débarque en France. 

La nouveauté: on ne dit plus trampoline mais jumping. On ne saute plus n'importe comment sur la toile élastique, mais en suivant les mouvements précis du coach. Il s'agit d'enchaîner des positions sur les talons ou la pointe des pieds, avec ou sans les bras pour faire travailler tous les muscles, dont les plus profonds. Le plus? Les trampolines sont équipés d'un guidon pour les moins agiles d'entre nous. 

Les bénéfices: "c'est un travail de gainage intégral et surtout très bon pour le coeur. On protège aussi nos articulations car la toile sert d'amortisseur", explique Eva Sladekova, responsable Jumping France. 

Où pratiquer? A Marseille, au Château (30€ les 10 séances), 04-91-19-64-06; à Lyon, au Fitness Parc (20€ le stage), 04-78-23-10-10; et dans plusieurs autres villes en France (prochainement à Paris).Renseignements sur le site.  

Le Roller derby

Souvenez-vous de Bliss, le film de Drew Barrymore, dans lequel une ado texane incarnée par Ellen Page se prenait de passion pour le roller en équipe. On s'enflammait alors pour ce sport, apparu aux Etats-Unis dans les années 1930. Avec le retour du patin à roulettes seventies, le roller derby fait son come-back. 

La nouveauté: si les règles n'ont pas changé, le but du jeu est toujours de réussir à dépasser les joueurs adverses sans se faire projeter au sol, ni sortir de la piste ovale: tous les coups de hanche et de fesses sont permis! Mais les mentalités ont évolué. Aujourd'hui, les femmes ont besoin d'affirmer leur combativité, de prouver qu'elles peuvent aussi être casse-cou. 

Les bénéfices: "c'est un sport collectif et très ludique, explique Marie, coach d'une équipe parisienne. On se déguise et on se maquille, on adopte même des surnoms. Il faut s'amuser avant tout, même si on encaisse quelques coups, car c'est ultraphysique." Tous les muscles sont sollicités, en particulier ceux des cuisses. 

Où pratiquer? Il existe des ligues dans chaque grande ville. Adhésion à partir de 100 euros. Liste sur le site

La corde à sauter

Elle a squatté les cours de récré. Et puis la corde s'est usée. Longtemps réservée à l'entraînement des boxeurs, elle fait son grand retour dans les salles de sport, plus dynamique que jamais. 

La nouveauté: les mouvements restent les mêmes mais les exercices varient. On saute désormais en groupe et en musique. Ce n'est plus un loisir réservé aux enfants, mais une vraie discipline demandant concentration et coordination. Le but est de se sculpter un corps pour l'été en ciblant les zones à travailler.

Source : lexpress.fr

Voir les commentaires

Ecool ! la glacière souterraine

6 Juin 2014, 20:25pm

Publié par Grégory SANT

e cool beer cooler 1 Ecool, la glacière écologique !

Certains amateurs de vins ont la chance de posséder une cave, et parfois selon la taille de ce sous sol , ils peuvent y stocker de nombreuses bouteilles de leur alcool favori. Les amateurs de bière en revanche n’ont pas cette chance, et la plupart doivent donc utiliser un réfrigérateur. Le problème c’est que pour en stocker un grand nombre il faut soit faire l’impasse sur la nourriture ou alors posséder un frigo géant où stocker vos boissons à la façon de la pub Heineken. Néanmoins les deux solutions cités précédemment sont gênantes pour manger correctement et de plus elles consomment sans doute pas mal d’électricité. Ainsi pour les personnes ayant une sensibilité écologique, c’est un vrai dilemme. J’ai donc trouvé une solution qui pourrait convenir à ces citoyens du monde qui aiment notre planète et la cervoise (pour les puristes), la glacière « souterraine » Ecool : c’est un grand récipient que vous pourrez enterrer dans votre jardin qui gardera vos boissons au frais sans utiliser d’électricité. Vous pourrez y stocker environ 24 canettes de 33cl et petit plus pour les fans de design, l’ouverture du dispositif qui n’est pas enterrée et reste visible à la surface, a la forme d’une tête de bouteille de bière.
Si vous êtes intéressés vous pouvez l’acquérir ici, au prix d’environ 210 euros.

Source : w3sh.com

Voir les commentaires

Qu'est ce qui va changer chez Ikea ?

6 Juin 2014, 20:21pm

Publié par Grégory SANT

«Même quand un produit marche, il n’est pas question de se reposer sur nos lauriers», explique David Affentranger.

«Même quand un produit marche, il n’est pas question de se reposer sur nos lauriers», explique David Affentranger.

«Vous verrez un nouvel Ikea arriver ces prochaines années. Tout va bouger très rapidement», affirme Marcus Engman, design manager chez Ikea.

«Sauvons Expedit!» Au début de l’année, une immense vague de solidarité s’était créée autour de l’étagère Expedit, composée de carrés de tailles identiques. La raison: ce best-seller dans le monde entier était amené à disparaître de l’assortiment d’Ikea. Sur les réseaux sociaux, dans la presse et les blogs, la polémique a gonflé, portée notamment par les amateurs de disques vinyles. Les dimensions de la fameuse Expedit étaient parfaites pour ranger les 33 tours.

La réponse du géant suédois n’a pas tardé: Expedit serait remplacé par une autre série d’étagères, Kallax, dont la taille intérieure resterait identique à son prédécesseur. Pas de danger pour les collections de vinyles, donc. Et c’est désormais chose faite: depuis le 1er juin, les clients d’Ikea ne trouvent plus d’Expedit dans leurs magasins. A la place trônent des Kallax.

Billy modifiée

Derrière ce changement, qui a fait la une de l’actualité, s’en cache un autre. Et qui touche un des produits les plus emblématiques d’Ikea: Billy. L’incontournable étagère, présente dans les rayons (et les foyers) depuis 1978, est l’article que tout un chacun associe à Ikea. Rien que dans sa version basique blanche, plus de 30 millions d’exemplaires ont été vendus.

Mais, depuis le début de la semaine, Billy n’est plus tout à fait Billy. En effet, l’étagère a subi toute une série de modifications. Par exemple, les rayons sont plus résistants et les trous sur les côtés pour fixer les étagères plus discrets. Ce qui fait que l’alignement des étagères n’est plus tout à fait le même par rapport au modèle précédent.

Enfin, différence la plus marquante: le blanc est beaucoup plus blanc. «Il est plus éclatant, explique Leonie Hokin, assistante manager d’assortiment et design à Ikea Suède, rencontrée au siège mondial à Älmhult. Les anciennes sont plus jaunes.» Et la différence est clairement visible lorsque les deux modèles sont placés côte à côte. Gare aux personnes qui souhaitaient racheter une Billy pour continuer leur série de bibliothèques, ils risquent d’être surpris par la différence!

«Design démocratique»

Ce changement est passé plutôt inaperçu, le géant du meuble ayant peu communiqué. «Nous avons placé des panneaux explicatifs sur les produits en question dans les magasins», explique David Affentranger, porte-parole d’Ikea Suisse. Dans les points de vente, les retours seraient plutôt positifs et les modifications bien acceptées.

Pourquoi changer ce qui marche, au risque de se mettre des clients à dos? «Ikea travaille sans cesse sur le développement, afin de rendre des produits existants encore meilleurs, mais aussi pour suivre la tendance. Même quand un produit marche, il n’est pas question de se reposer sur nos lauriers», explique David Affentranger.

Cet état d’esprit porte un nom: le design démocratique. Et ce credo, affiché dans tous les couloirs du QG historique d’Ikea, niché dans une forêt au sud de la Suède, se découpe en cinq points: la forme du produit, sa fonctionnalité, sa qualité, son impact environnemental et enfin son prix. «Notre but n’est pas de faire des produits, mais d’en faire de bons. C’est pourquoi nous nous demandons toujours comment nous pouvons rendre nos produits meilleurs, en nous basant sur ces points-là, explique Marcus Engman, responsable du design pour la multinationale. L’impulsion peut venir de remarques de clients, mais aussi du développement de nouvelles technologies ou encore de l’impact écologique.»

Par exemple, remplacer Expedit par Kallax a permis de rendre le meuble plus solide et mieux adapté aux enfants (les coins ont été arrondis) mais surtout, en diminuant l’épaisseur de la structure, d’économiser 1300 chargements de camions et de diminuer les émissions de CO2 de 5%. Egalement grâce au fait que les palettes sur lesquelles les meubles sont transportés sont désormais fabriquées en carton et plus en bois.

Pour Marcus Engman, ces changements dans des produits iconiques ne sont que le début d’une longue série. «Vous verrez un nouvel Ikea arriver ces prochaines années, explique le Suédois. Tout va bouger très rapidement.» Bouger à quel rythme, et au risque de laisser des clients fidèles au bord de la route?

Source : lematin.ch

Voir les commentaires

Man Made : lorsque l'art préhistorisque rencontre l'impression 3D

6 Juin 2014, 20:17pm

Publié par Grégory SANT

silex impression 3d 01 685x800 Le silex rencontre limpression 3D

 

Ami Drach et Dov Ganchrow ont créé une collection d’œuvres intitulées « Man Made » en scannant des silex taillés de la préhistoire et en créant des extensions de préhension en plastique imprimées en 3D qui s’y adaptent.

Lors de cette opération, qui associe l’un des premiers outils de l’humanité et la dernière technologie en vogue, les différentes utilisations du silex sont mises en valeur mais il perd aussi une part de ce qui faisait son attrait en devenant un outil spécialisé.

silex impression 3d 02 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 03 639x800 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 04 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 05 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 06 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 07 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 08 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 09 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 10 562x800 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 11 562x800 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 12 Le silex rencontre limpression 3D

silex impression 3d 13 676x800 Le silex rencontre limpression 3D

Source : Via

Voir les commentaires

Cultiver vos légumes dans une feuille de papier

6 Juin 2014, 18:26pm

Publié par Grégory SANT

Le kit est ainsi composé d'une feuille transparente, d'un peu de poudre d'agar-agar (fabriquée à partir d'algues) et de graines biologiques. Pliez la feuille en mode origami, versez-y de l'eau, ajoutez la poudre et les graines, refermez le tout et patientez entre 10 et 14 jours. Des micro-légumes pousseront bientôt, avec lesquels vous pourrez agrémenter vos plats : de la roquette poivrée, de la moutarde croquante, un radis épicé... Infarm est un projet en cours de financement sur la plateforme IndieGogo , et vous avez jusqu'au 12 juin pour le soutenir !

 

 

       Source : soonsoonsoon.com

Voir les commentaires

Kifekoa : les créations des agences de design regroupées sur un site

4 Juin 2014, 17:07pm

Publié par Grégory SANT

Qui a créé le packaging de Lustucru, le logo de la SNCF, ou encore le concept architectural magasins André ? Les réponses sont désormais sur le nouveau site internet kifekoa-design.com. Partant du constat que les créations design des agences n’étaient pas répertoriées, le designer Gérard Caron part en croisade et lance une plateforme on line destinée aux directions marketing et communication, visant à l’exhaustivité. L’agence Paymal Network, spécialisée dans la communication des agences de design, en assure la production. Désormais, agences mais aussi designers indépendants peuvent présenter leurs créations à travers six rubriques : packaging, identité visuelle, design produit, architecture commerciale, identité sonore et web design. Bilan après huit semaines de mise en ligne : une cinquantaine d’agences inscrites et 5700 recherches uniques. L’inscription et la mise en ligne des créations sont gratuites pendant la première année. Actuellement le site fonctionne donc de manière bénévole.

Source : cbnews.fr

Voir les commentaires

Perspectives de marché surcotées pour l'impression 3D ?

4 Juin 2014, 17:04pm

Publié par Grégory SANT

Une étude surprenante de IDTechEx sur l’impression 3D
Une étude surprenante de IDTechEx sur l’impression 3D

IDTechEx, société de veille technologique et de prospective marché, vient de sortir son étude prospective sur l’impression 3D et le marché qu’elle va développer sur la période 2014-2025. Et pour une fois, les chiffres fournis dans un rapport sur l’impression 3D sont très inférieurs à ce que la grande majorité des observateurs peuvent prédire. Enfin un peu de diversité pourrait-on penser, mais malheureusement, elle paraît peu crédible… Nous aurions donc pu ne pas vous en parler, mais c’est une bonne occasion de refaire un point sur les chiffres du secteur.

Le rapport prédit un marché de l’impression 3D qui atteindrait dans le monde “au moins” 7 milliards de $ en 2025. Dans ces 7 milliards de dollars, 3 milliards de $ proviendraient de l’impression 3D biologique (impression 3D de tissus humains…). Ce qui fait que IDTechEx prévoit un secteur de l’impression hors bioprinting de 4M$ en 2025.
Maintenant, essayons de comprendre si ces chiffres semblent réalistes. Tout d’abord, cette étude n’est pas dans les ordres de grandeur relativement consensuels (au moins pour les 5 à 7 ans à venir) d’autres études menées par d’autres instituts :

  • Le Credit Suisse prévoit un secteur à près de 10 milliards de $ en 2020, comptant sur une croissance annuelle d’environ 20% par an sur cette période. Si on prenait ensuite une hypothèse à 5% par an sur la période suivante jusqu’en 2025 (simple hypothèse), le marché serait alors d’environ 13M$, soit près de 2 fois plus que les prévisions de IDTechEx.
  • Wohlers Associates, observateur reconnu du secteur, prévoit un CA de 10,8 milliards de $ pour le secteur en 2021, donc une prévision très proche de celle du Credit Suisse. Les conclusions que nous pouvons en tirer sont donc les mêmes.
  • Une étude Freedonia donnait en janvier cette année une croissance de 20% par an pour le secteur en moyenne jusqu’en 2017. Ce qui fait qu’en 2017, le secteur consolidé représenterait 6,2 Milliards de $ en 2017. Ainsi il faudrait un taux de croissance de 1,5% par an du secteur de l’impression 3D sur la période de 2017 à 2025 pour atteindre les 7 milliards de $

Maintenant, reprenons les chiffres actuels et voyons comment cette prévision de IDTechEx s’y adapte :

  • En 2013, le secteur de l’impression 3D a représenté 3 milliards de $ de CA. En 2012, ce CA était de 2,3 milliards de $. Ainsi, sur 2013, le taux de croissance atteint par le secteur était de 35%.
  • En partant d’un marché de 3 Milliards de $ en 2013, pour atteindre les 7 Milliards de $ en 2025, il faudrait un taux de croissance annuel moyen de 7,5% sur la période 2014-2025.
  • Le bioprinting ne représente aujourd’hui qu’un CA ridicule, proche de 0, en tout cas négligeable dans la valorisation de l’activité du secteur. IDTechEx nous annonce que ce secteur, valorisé à 0 aujourd’hui, représentera au moins 3 milliards de $ en 2025 (sur les 7 milliards de $ du secteur). Ce qui ne laisse que 4 milliards de $ pour les activités actuelles, qui représentent d’ores et déjà en 2013 3 milliards de $ d’activité. Etant donné les tendances actuelles sur le 1er trimestre des entreprises du secteur, leurs prévisions de croissance organique sur 2014, cela signifie que IDTechEx prévoirait une croissance quasi nulle pour le secteur à partir de 2015. Sauf à voir un effondrement au bout d’un certain temps, mais difficile à expliquer…

Ainsi, étant donné les chiffres du marché en 2013, les chiffres de réalisé pour le premier trimestre 2014 et les prévisions pour cette année, il semble très surprenant qu’un observateur informé du secteur puisse sortir une étude comme celle de IDTechEx. Ils semblent parier très clairement sur un effondrement de la croissance de la demande dans les usages actuels (ils ne parlent pas a priori de décroissance) et un basculement vers le bioprinting. Mais considérer que le bioprinting se développera et que les autres technologies ne se développeront pas ou très peu semble réellement peu réaliste…
Quoiqu’il en soit, une chose est intéressante, IDTechEx est un fervent défenseur du bioprinting et de ses applications industrielles. Pour le reste, dépenser plus de 4000$ pour obtenir ce rapport nous semble hors de propos… Vous pouvez tout de même retrouver des informations relatives à ce rapport sur le site de IDTechEx.

Source : zesmallfactory.com

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>