Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les nouvelles technologies aéronautiques

28 Décembre 2016, 19:51pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

Quand la roue devient sphère

28 Décembre 2016, 19:50pm

Publié par Grégory SANT

Meilleures innovations 2016 : la roue réinventée!

A l'approche de la fin de l'année, nous vous proposons de (re)découvrir les innovations qui ont fait parler d'elles en 2016, et pourraient connaître un avenir prometteur. Retour aujourd'hui sur un concept original, celui d'un pneu en forme de sphère, présenté en mars dernier par Goodyear au salon de Genève.

Et si les pneus changeaient de forme? C'est l'hypothèse originale sur laquelle a planché Goodyear. Le manufacturier a présenté en mars, sur son stand du salon de Genève, Eagle-360, soit un pneu bardé de capteurs et...sphérique, imprimé en 3D, destiné à être relié au véhicule par lévitation magnétique, pour atténuer les secousses et diminuer le bruit.

Avantage de cette forme iconoclaste? Améliorer la sécurité et à la manœuvrabilité des véhicules autonomes. Grâce à leur profil multi-orientation, ces pneus peuvent plus facilement tourner dans tous les sens et contribuer à la sécurité des passagers. Une technologie active permet à la sphère de tourner en fonction des besoins, afin de réduire les risques de dérapage face à des dangers potentiels, comme le verglas ou des obstacles inattendus.

La forme sphérique permet également de rouler en douceur grâce à la création d’un mouvement latéral fluide, qui aide le véhicule à passer un obstacle sans changer de direction. Enfin, elle doit premettre de braquer à 360 degrés et pourra être une solution aux restrictions de parking dans les villes de demain. Il faudra moins d’espace aux véhicules équipés de pneus sphériques pour se garer, permettant ainsi aux parkings publics d’augmenter leur capacité d’accueil dans la même superficie.

Source : industrie-techno.com

Voir les commentaires

L'avenir des drones dans le médical

28 Décembre 2016, 19:46pm

Publié par Grégory SANT

Johns Hopkins certifie la qualité des poches de sang après un transport par dron

Une nouvelle étude de chercheurs de l’université Johns Hopkins démontre que les poches de sang ne sont pas altérés par le transport par drones. Une confirmation qui pourrait révolutionner l’acheminement de produits médicaux.

Toutes les deux secondes aux Etats-Unis, une personne a besoin d’être transfusée. Ce sont plus de 7 millions de litres de sang qui sont perfusés tous les ans en Amérique. Pour les acheminer, la norme reste la fourgonnette mais d’autres moyens de transports se développent... comme le drone. Comment s’assurer que ces derniers n’altèrent pas la qualité des larges poches de sang ? Des chercheurs de l’université Johns Hopkins se sont penchés sur la question.

Selon leur étude publiée le mois dernier, la température du sang est maintenue pendant le transport par drone, et la qualité des échantillons, même de grands formats, reste intacte. Cela fait écho à un précédent rapport qui analysait l’impact d’un tel déplacements sur de petites quantités de prélèvements. La conclusion était similaire : pas de danger. La voie est libre pour l’acheminement de produits médicaux par les airs. Une aubaine pour les endroits reculés comme les routes de montagne.

Si l’on en croit ces scientifiques, les drones ont donc de beaux jours devant eux dans le secteur de la santé. Et Zipline l’a bien compris. Après avoir lancé ses drones médicaux au Rwanda en octobre, l’entreprise basée en Silicon Valley envisage de livrer des médicaments et des poches de sang dans le Maryland, le Nevada et l’Etat de Washington dès 2017.

 

Source : atelier.net

Voir les commentaires

Mono Lamp par Claus Jensen & Henrik Holbaek

28 Décembre 2016, 19:41pm

Publié par Grégory SANT

 
 
 
 
 

Voir les commentaires

Le futur iPhone sera-t-il révolutionnaire ?

27 Décembre 2016, 18:47pm

Publié par Grégory SANT

Des rumeurs se multiplient sur le prochain iPhone. Dixième anniversaire de ce smartphone star oblige, Apple aurait forcément quelque chose de révolutionnaire dans les cartons.
 

L'écran incurvé, très attendu


Après deux années marquées par de menues évolutions et un chiffre d'affaires en baisse, en 2017, les fans de la marque à la pomme s'attendent à un iPhone aux caractéristiques relevant du jamais-vu. Qu'ils soient réconfortés : à en croire les rumeurs, le nouveau smartphone aura un écran OLED incurvé. Dans le Galaxy S6 edge de Samsung, cela permet par exemple de mettre son téléphone sur la table l'écran vers le bas. Si quelqu'un appelle, l'écran s'allumera et vous le verrez. Par ailleurs, une couleur peut être attribuée aux contacts favoris. Tout un jeu d'espions !
Seul à ce jour à produire ce type d'écran, Samsung aurait déjà reçu commande de la part de la marque de Cupertino. Selon les rumeurs toujours, cette innovation serait réservée aux iPhone les plus chers. Car selon Ming-Chi Kuo, analyste chez KGI Securities et grand spécialiste d'Apple, pour la version 8, le fabricant préparerait trois modèles différents correspondants à des gammes de prix différentes.
 

Exit le bouton "Home"


Une autre rumeur, dont personne ne saurait attester la fiabilité, évoque la disparition du bouton « Home », qui aujourd'hui fait également office de lecteur d'empreintes digitales. Dans le nouvel iPhone, cette fonctionnalité serait intégrée directement à l'écran.
Les nouveaux iPhone pourraient également être dotés d'une recharge sans fil, solution technologique déjà mise en oeuvre dans l'Apple Watch. Des fuites provenant de Foxconn, le principal founisseur d'Apple, attestent d'une commande de modules de recharge par induction. Le dos de ce téléphone, enfin, pourrait à nouveau être faite de verre, après quatre ans de recours à l'aluminium.

Source : clubic.com

Voir les commentaires

Rafdio Garden : les radios du monde entier sur un même site

27 Décembre 2016, 18:44pm

Publié par Grégory SANT

Les sites permettant d'écouter la radio sont déjà relativement nombreux, mais Radio Garden propose une solution originale sur le fond comme sur la forme.

Disponible depuis ce mois de décembre, Radio Garden est un site web qui devrait spécialement intéresser les amoureux de radio. La fonctionnalité principale du service est simple : naviguer à travers le monde entier via une mappemonde pour y écouter à la volée un très grand nombre de stations de radio. De quoi lancer vos stations préférées ou découvrir des radios locales étrangères en quelques clics. Mais ce n’est pas tout.

Le monde de la radio en quelques clics

Trois autres entrées sont proposées en plus du Live : History, Jingles et Stories. Comme son nom l’indique, History propose de vrais morceaux d’Histoire concernant certaines stations avec des extraits d’époque et des explications textuelles. Le menu Jingles propose lui un petit tour d’horizon des jingles les plus marquants de certaines stations. Enfin, Stories compile des histoires personnelles d’utilisateurs du passé et du présent autour de leur utilisation de la radio.

Un service encore jeune, mais prometteur

Ces trois entrées sont encore un peu légères côté contenu (notamment en France), mais elles ont le mérite d’exister et de donner une réelle personnalité à Radio Garden. Le site a notamment été produit par Studio Puckey.

Source : begeek.fr

Voir les commentaires

Quel avenir pour les Bots ?

27 Décembre 2016, 18:41pm

Publié par Grégory SANT

Jusqu'ici assez décevants, les bots commencent à démontrer leur utilité et ne tarderont plus à devenir mainstream, affirme l'investisseur, rencontré le 13 mai à la conférence Leade.rs

JDN. Ex-PDG d'Evernote, vous êtes désormais partner chez General Catalyst et investissez principalement dans la réalité virtuelle et les bots. Pourquoi les bots ?

Phil Libin, partner chez General Catalyst © S. de P. General Catalyst

Phil Libin. Pendant l'été 2007, lorsque j'ai tenu un iPhone pour la première fois, j'ai eu l'impression de savoir comment le monde allait être "réécrit" pendant les cinq années suivantes. Mon pari, pour profiter de l'essor des applications, a été le service de bloc-notes Evernote. Je n'ai jamais eu la même sensation depuis, jusqu'à il y a quelques mois.

Je faisais la vaisselle et jouais à un jeu sur les mots avec Alexa, l'assistant personnel d'Amazon. De cette interaction, fluide et élégante, j'ai tiré la conviction que les bots allaient être le moteur du changement pour les cinq prochaines années, plus rapidement encore que ne l'a été l'iPhone. Tous les sauts technologiques ont correspondu à une diminution drastique de frictions. C'est exactement ce qui se passe avec les bots. S'ils existent depuis les années 90, ce n'est que cette année qu'ils ont commencé à devenir intéressants.

 

Pourquoi leur heure est-elle venue ?

On a beaucoup parlé de bots ces derniers mois. Là, nous sommes dans le creux de la vague, juste après la hype. On les trouve finalement assez décevants. Mais ce n'est pas grave. Rappelez-vous des premières applications iPhone. Il s'agissait de jeux, d'iFart… Bref elles n'étaient ni géniales ni utiles. Voyez ce qu'elles sont devenues. Aujourd'hui, les bots sont plus divertissants qu'utiles, mais ils vont suivre le même chemin. Dans quelques mois on verra apparaître des bots plus utiles, qui deviendront mainstream.

 

Que feront ces bots utiles ?

Ils remplaceront la plupart des applications mobiles. Les outils professionnels et les jeux resteront des apps, dont les interfaces statiques sont plus adaptées à ces usages. Mais pour le commerce, le voyage, la sauvegarde de documents, les RH, la comptabilité, la médecine, etc, donc 80% de ce qu'on utilise aujourd'hui, les services deviendront conversationnels.

 

Quelques exemples ?

Les bots vont en particulier améliorer la collecte de données. Plusieurs start-up de notre portefeuille s'y attèlent déjà. L'une d'entre elles, Digit, gagne de l'argent automatiquement pour vous, à l'inverse des banques qui gagnent plutôt de l'argent quand vous commettez une erreur ! Le bot de Digit se connecte à votre compte bancaire et tracke votre comportement d'achat pour déplacer de l'argent sur un compte épargne au fil de l'eau, sans jamais risquer qu'une dépense ne vous mette dans le rouge. Une autre start-up, Paribus, se plugge sur votre email. Lorsque vous achetez en ligne, son bot récupère la facture. Si le prix de l'article baisse dans les 30 jours, il demande lui-même au marchand de vous rembourser la différence.

 

Alexa est-il un bon bot ?

Oui, et peut-être bientôt une plateforme de bots. Alexa est l'une des interfaces conversationnelles les plus abouties mais l'expérience est purement déclarative. La prochaine génération d'intelligences artificielles ne sera pas celle qui donnera les bonnes réponses tout de suite, mais celle qui posera les meilleures questions pour clarifier votre besoin. Si vous demandez "quel appareil photo dois-je acheter ?", la meilleure réponse est une question. Peut-être "allez-vous bientôt à la plage ?" si le bot a consulté votre agenda et repéré un voyage, peut-être "plus de 1 200 dollars vous convient-il ?" s'il a identifié qu'il existait un vrai saut de qualité au-delà de ce montant.

 

Que des bots utiles apparaissent, soit, mais pourquoi remplaceraient-ils les apps ?

La plupart des gens ne veulent plus télécharger d'application. Evernote a de la chance, elle fait partie des 100 plus téléchargées. Mais les apps qui se lancent aujourd'hui ont beaucoup de mal à monter dans le classement. Or nous fonctionnons déjà en conversationnel. En SMS, nous nous dirons "retrouvons-nous à New York" et notre travelbot interviendra pour proposer une date convenant à chacun. Pour beaucoup de choses de tous les jours, on pourra se reposer sur des bots.

L'app de messaging de Quartz © qz.com

Jusqu'à récemment, on me disait que les bots ne fonctionneraient jamais pour suivre l'actualité. Et bien il s'avère que Quartz le fait et que c'est très amusant. Leur service de messaging, pour l'instant dans une app, vous envoie une information et vous pouvez demander à en savoir plus ou passer à la suivante. Pour l'instant, pas de quoi détrôner les apps d'information, mais c'est assez drôle et l'interaction est agréable. Un très bon début, donc.

 

Selon vous, quelle devra être la qualité indispensable des bots ? Leur première loi d'Asimov ?

Ils devront ne jamais prétendre être humains. Le test de Turing, qui déclare une intelligence artificielle réussie lorsqu'on ne sait plus distinguer sa conversation de celle d'un humain, a entravé l'industrie pendant 70 ans. Nous retournerons parler à un bot s'il est divertissant et s'il a de la personnalité. Regardez C3PO, il sait parler, mais il est très irritant. R2D2, lui, est super sympa alors qu'il n'utilise pas de mots. Il sait répondre par une vidéo, transmettre des messages et prendre des initiatives. En réalité, il essaie dans ses interactions d'être meilleur qu'un humain.

Source : journaldunet.com

 

Voir les commentaires

"The Villa": une villa Romaine contemporaine par Meroarea

27 Décembre 2016, 18:35pm

Publié par Grégory SANT

 

Inspirée par la villa romaine et le patrimoine culturel espagnol et arabe, « The Villa » est une réalisation du studio d’architecture italien Metroarea.

Située sur la magnifique île d’Ibiza dans les Baléares, la maison prend sa forme dans le lexique architectural de l’expressionnisme italien.

“Pour nous, concevoir un bâtiment contemporain en 2016 signifie établir un dialogue avec l’histoire et avec la nature.”

Avec sa structure en béton, la villa rappelle les amphithéâtres romains entourés de nature, les auvents et volets ajourés en bambou font référence au Moucharabiehs arabes.
Le résultat est informel et brut, faisant de la villa l’abri parfait, le petit coin de paradis.

Voir les commentaires

Quoi de neuf avec la Réalité Virtuelle

21 Décembre 2016, 18:46pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

La fabrication additive s'industrialise

21 Décembre 2016, 18:45pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>