Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une tour écologique en plein coeur de Paris

7 Novembre 2008, 19:53pm

Publié par Grégory SANT

Est-il possible de construire un bâtiment, auto-suffisant en énergie et dépolluant ? C'est en tout cas le projet audacieux de l'architecte Vincent Callebaut pour Paris. Ses deux structures devront combattre le smog, brouillard de pollution environnant. Sur une surface de 2 065 m², les deux structures écologiques voulues par l'architecte Vincent Callebaut ne sont encore qu'au stade de projet.
Elles ont pour but de produire plus d'énergies qu'elles n'en consomment et recycleraient en plus l'air de l'espace environnant. La 1ère structure proposée par l'architecte est une éolienne géante.






La Wind Tower, d'une hauteur de 45 mètres, accueillerait en son centre une galerie d'exposition en forme de spirale qui conduirait jusqu'à un jardin suspendu. Une structure en verre et polyester se rajouterait, créant une armature pour l'enveloppe végétale et les éoliennes, disposées dans les losanges creux .




La deuxième structure écologique est la Solar Drop. Le bâtiment, pourvu de panneaux solaires de 250 m², serait fixé au-dessus du canal de l'Ourcq. En forme de coque de bateau, cette construction serait recouverte d'une couche de dioxyde de titane qui neutralise l'oxyde d'azote émis par les voitures.L'architecte























Vincent Callebaut souhaiterait installer les deux arches de sa Solar Drop sur un pont ferroviaire de la Petite Ceinture de Paris, ancienne voie ferrée désaffectée, près des Buttes Chaumont. L'intérieur de la Solar Drop pourrait abriter une salle d'exposition, une cafétéria, un petit jardin et une piscine nettoyée grâce au pouvoir de filtration des plantes (phyto-épurée). Le projet de























Vincent Callebaut permettrait de réhabiliter une ancienne zone industrielle du XIXe arrondissement. Une usine thermique, visible sur l'image, témoigne de ce passé. Des planchers et ouvertures en verres pourront laisser apparaître, sous les pieds des visiteurs, l'eau du canal de l'Ourcq. Mais au-dessus de leurs têtes ce sera l'eau de pluie qui serait récoltée et utilisée à l'intérieur, par la piscine phyto-épurée.
© Vincent Callebaut Architectures

Source : linternaute.com

Commenter cet article