Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le nouveau mode de locomotion WINGLET

15 Janvier 2009, 20:30pm

Publié par Grégory SANT

Live Japon - électro mobilité



La plate-forme mesure 26,5 centimètres de long et 50 cm de large. Ne pesant qu'une dizaine de kilogrammes, le plus petit modèle se plie et peut se porter comme un sac-à-main pour prendre le train ou le métro. Il peut parcourir des distances de 5 à 10 kilomètres, selon les versions, et avancer sur une pente à 20 degrés sans que le passager se rende compte qu'il grimpe. " La charge totale de la batterie nécessite deux heures et confère une autonomie de 30 km environ ", précise un responsable d'un site d'essai de Toyota, Tomio Tsukagoshi. Selon Toyota, le "Winglet", encore au stade expérimental, se veut un véritable futur nouveau mode de locomotion. Peu rapide (6 km/h), il est d'abord pensé pour permettre aux piétons d'allonger les distances de déplacement sans fatiguer, pour donner à ceux qui ont des difficultés à marcher la possibilité de retrouver une certaine autonomie et pour offrir aux personnes très mobiles par obligation une nouvelle solution afin de mieux combiner les modes de transport sans perdre de temps.

Le grand public est parfois invité ici ou là à tester le Winglet une dizaine de minutes par personne. "Nous allons effectuer de nombreux essais avec un maximum d'individus pour recueillir autant d'avis divers", précise M. Tsukagoshi.

Après une brève démonstration des fonctions et de la liberté de mouvement que donne l'objet, les candidats se pressent généralement pour grimper dessus: tirage au sort pour départager. Par ailleurs, les mineurs, les obèses (plus de 100 kg), les trop maigres (moins de 35 kg), les personnes en état d'ébriété, les chauffards (sans permis de conduire en bonne et due forme) ne sont pas autorisés à expérimenter la machine. Chez Toyota, on ne plaisante pas avec la sécurité. Se conformant à presque tous les critères discriminants, l'auteur de ces lignes a exceptionnellement pu tester ledit Winglet. La prise en main s'effectue en un rien de temps, en suivant scrupuleusement les indications des techniciens de Toyota.

Live Japon - électro mobilité



Pour avancer, il suffit de se pencher légèrement en avant, la vitesse étant fonction de l'inclinaison. Pour tourner, plusieurs possibilités sont proposées. Si l'on veut faire une rotation sans avancer, le plus simple est d'appuyer sur un bouton prévu à cet effet, ce qui ne nécessite aucun effort. Lorsqu'on avance ou recule, c'est au contraire en exerçant une force avec les jambes d'un côté ou de l'autre, tout en maintenant son corps droit, que l'on dirige le plus facilement l'engin à droite ou à gauche. Le principe est le même que lors d'une descente à skis. Grosso modo, en cinq minutes, tout le monde pige et commence à s'amuser à faire des tours de piste de plus en plus vite avec une adresse croissante.

La commercialisation est prévue en 2010, d'abord pour un usage en site fermé, et ensuite, une fois toutes les règles posées avec les autorités, en extérieur. Le prix ? Il n'est pas encore fixé, mais pourrait se situer aux alentours de 200.000 yens (1300 euros), selon M. Tsukagoshi. Toyota songe aussi à un service de location dans les gares, centres commerciaux ou aéroports. Il prévoit en outre de tester le Winglet dans ses vastes usines dans l'objectif futur d'y accélérer les déplacements et d'y doper la productivité.

Live Japon - électro mobilité



Ce nouveau mode de locomotion, qui a exigé une huitaine d'années de recherche, a été développé dans le cadre d'un projet plus vaste de "robots partenaires" lancé depuis plusieurs années par Toyota et entré récemment dans une phase plus concrète avec un budget plus conséquent. A noter enfin que le Winglet a été conçu sur la base de recherches initialement conduites par Sony, lequel a abandonné par la suite cet axe de développement pour se recentrer sur ses domaines de prédilection (électronique, audiovisuel).
Source : clubic.com

Commenter cet article