Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Concept-car Giugiaro Brivido

16 Avril 2012, 19:11pm

Publié par Grégory SANT

Giugiaro Brivido (Genève 2012). Image © ItaldesignMalgré son rachat par le Groupe Volkswagen, Giugiaro continue à présenter des concept-cars sous son badge. On aurait pourtant pu croire que les Tex et Go! présentés l’an dernier pour inaugurer la plateforme MQB seraient le début d’une longue lignée d’études frappées du blason des marques du Groupe. Il n’en est rien, puisque la Brivido (nom qui signifie excitation en tchèque) ne porte aucun autre blason que celui d’Italdesign-Giugiaro.

Pour ce modèle, le bureau d’études italien est revenu à un thème qui lui est cher : celui du coupé hybride. Tout a commencé avec les Toyota Alessandro Volta (2004) et Giugiaro Quaranta (2008), qui reprenaient la mécanique inversée du Lexus RX 400h (V6 thermique et moteur électrique principal à l’arrière, moteur électrique d’appoint à l’avant). En 2009, la Frazer-Nash Namir poussait le concept plus loin, adoptant quatre moteurs électriques et un moteur rotatif Wankel en guise de prolongateur d’autonomie.

Plus classique, la Brivido embarque un V6 essence 3.0 placé à l’avant, en association avec un unique moteur électrique. La transmission est assurée par une boîte automatique à huit rapports. L’ensemble, qui serait issu de la Porsche Panamera hybride, développe 360 ch, de quoi permettre à cette propulsion d’atteindre une vitesse de pointe de 274 km/h et d’abattre le 0 à 100 km/h en 5,8 secondes. La consommation est quant à elle donnée pour 6,4 l/100 km, ce qui correspond à des émissions de CO2 de 154 g/km.

Du point de vue du style, on a connu Giugiaro plus inspiré. La Brivido se présente sous la forme d’un grand coupé (4,98 m de long) quatre-places aux portes papillon, ouvrant largement les flancs. Les optiques, entièrement à diodes, courent depuis la face avant jusqu’à la moitié du flanc, servant à la fois de projecteur et d’indicateur. Quant à la structure apparente en aluminium, qui rappelle celle de l’Aston Martin Twenty Twenty (2001), elle constitue un élément de sécurité en cas de choc piéton. Les éléments de carrosserie se relèvent automatiquement pour éviter un contact avec les points durs, alors que des airbags se déclenchent sous les parties en aluminium.

A l’intérieur, la colonne de direction arbore un écran relayant les images des caméras de recul. Les sièges se distinguent par leur revêtement en cuir, retourné sur certaines surfaces. Giorgietto Giugiaro affirme avoir conçu un véhicule assez réaliste et proche d’une réalité industrielle, réfutant l’appellation de "dream car". Sauf surprise, ce modèle ne devrait toutefois pas avoir de prolongement en série.

Source : automobile.challenges.fr

Giugiaro Brivido (Genève 2012)
Giugiaro Brivido (Genève 2012). Image © Italdesign
Giugiaro Brivido (Genève 2012)
Giugiaro Brivido (Genève 2012). Image © Italdesign

Commenter cet article