Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Concept Telescopic 2050 par Créavia Design

10 Juin 2013, 16:45pm

Publié par Grégory SANT

La société Créava Design a imaginé pour Terre-net le télescopique de demain et a baptisé son concept "Télescopic 2050". Pour elle, l'avenir du chargeur télescopique passe par l'électrique. « Aujourd'hui, le facteur limitant de l'électrique est la technologie de stockage de l'énergie », explique Cyrille Egon, design manager pour Créava Design. « Mais d'ici 2050, les batteries auront certainement évolué et permettront de répondre aux besoins des machines agricoles, comme les télescopiques, qui sont plus gourmandes en énergie que des voitures ».

Un télescopique sans chauffeur

La société vendéenne va plus loin et a imaginé une cabine qu'il est possible de remplacer par une seconde batterie pour plus d'autonomie. Le Télescopic 2050 fonctionne alors en automate, à partir d'une programmation informatique, et se déplace via un système Gps, voire Rtk, associé à des capteurs pour analyser l'environnement direct de la machine. Un télescopique sans chauffeur qui s'inscrit dans la « généralisation de l'automatisation de certaines tâches comme l'alimentation animale » et dans la lignée du tracteur esclave de Fendt (2011) ou du système V2V de Case IH (2010).

Pour les déplacements, les batteries alimentent 4 moteurs roues. Une technologie qui commence à apparaître dans l'automobile, comme sur le prototype Ford Fiesta eWheelDrive, et dans le machinisme agricole avec Bonfiglioli transmissions. L'intérêt est de ne délivrer que la puissance nécessaire, diminuant ainsi la consommation. Chaque roue est indépendante et peut braquer à 90°. « Ce dispositif limite le ripage et permet au Télescopic 2050 de se faufiler dans les endroits exigus ». En complément, la garde au sol est variable sur 40 cm de battement. Au repos, la hauteur hors tout est de 2,20 m, mais elle peut diminuer d'environ 20 cm, s'il est nécessaire de rabaisser le centre de gravité. A l'inverse, pour travailler au champ en présence d'ornières, la garde au sol peut augmenter de 20 cm (soit 2,40 m de haut en version haute).

Des outils accouplés par système électromagnétique

Concernant le bras télescopique, il utilise lui aussi l'énergie électrique. L'accouplement avec les outils, et leur alimentation en énergie, se fait via des systèmes électromagnétiques. Pour prolonger l'autonomie des batteries, Créava Design a pensé à des dispositifs pour récupérer l'énergie des mouvements négatifs (descente du bras, cavage ou freinage par exemple).

Une masse mobile à l'arrière

Pour éviter tout basculement vers l'avant, et garantir ainsi la sécurité des personnes se trouvant autour du chargeur, Créava Design a imaginé une masse mobile à l'arrière de la machine. Pouvant sortir de 50 cm du châssis, elle accroît l'équilibre quand le bras est sorti vers l'avant et soulève une lourde charge.

Si le Télescopic 2050 reste un concept, il trouve cependant toute sa place dans celui de l'exploitation autonome en énergie. Concept qui pourrait aboutir avec le développement de production d'énergie à la ferme, que ce soit par la méthanisation, le photovoltaïque ou l'éolien.

Source : terre-net.fr

Télescopic 2050 : le télescopique de demain vu par Créava Design
Avec son allure de véhicule lunaire et ses technologies embarquées novatrices, le "Télescopic 2050" présage un avenir passionnant pour le machinisme agricole. (© Créava Design)
Concept
Sur le Télescopic 2050 de Créava Design, la cabine peut être remplacée par une batterie. (© Créava Design)
Le télescopique agricole des années 2050 vu par Créava Design
L'angle de braquage de chaque roue du Télescopic 2050 atteint 90°. (© Créava Design)
Télescopic 2050 de Créava Design
La technologie des moteurs roues permet de limiter la consommation de la machine en ne délivrant que la puissance nécessaire. (© Créava Design)

Commenter cet article