Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Container city : 60 appartements en conteneurs à Londres

1 Juillet 2012, 18:57pm

Publié par Grégory SANT

e fondateur d’Urban Space Management, Eric Reynolds :

L’agence était tout au départ spécialisée dans la réhabilitation de bâtiments historiques. C’est Eric Reynolds qui amènera l’agence a développer ses propres projets, ce qu’il fit dès 1974 avec le Marche : Camden Lock Market à Londres qui est toujours à ce jour un des sites les plus visités de Londres.

 

Il gagne le concours d’amènagement d’un centre dédié aux artistes dans le quartier des docks à Londres.

C’est là qu’il crée la Container City, utilisant des containers existants et non utilisés, simple d’utilisation, peu onéreux et permettant des aménagements multiples.

Après avoir été le support de nombreux projets architecturaux dans les années 60, les containers font aujourd'hui un retour en force dans les réflexions sur la ville et l'habitat.

 

 

A Londres, Container City ressemble à un immense jeu de Lego dont les blocs sont empilés en ensemble asymétrique coloré. Avec des loyers moins chers que la moyenne londonienne, il n'en fallait pas plus pour que des artistes s'approprient ces immeubles originaux.

Les 60 appartements, construits à partir de 123 conteneurs, sont empilés au bout d'un quai dans Docklands, un secteur maritime industriel de Londres.

Même six ans après la construction de sa première phase, Container City intrigue encore les Londoniens. L'intérêt dépasse d'ailleurs largement les frontières de la ville puisque plusieurs villes comme New York, Las Vegas et Montréal semblent intéressées par le concept.

L'idée est pourtant toute simple: en conservant l'enveloppe métallique des conteneurs, Eric Reynolds, le concepteur, obtient le revêtement extérieur de ses immeubles. Ne reste alors plus qu'à les isoler, à les empiler, à percer des fenêtres et à aménager l'intérieur comme n'importe quelle nouvelle construction.

 Angleterre :: Container City 03

 

Ce sont 30 années à recycler des édifices pour des clients au budget restreint qui ont amené tout naturellement l'homme d'affaires à utiliser ces boîtes métalliques comme matière première.

Les conteneurs qu'il utilise mesurent 12 m de long sur 2,4 de large et comptent une hauteur sous plafond de 2,4 m: de quoi faire un petit studio mais cela n'empêche pas de souder quelques conteneurs les uns aux autres pour en faire des appartements plus vastes.

 

 

Lancé pour le passage à l'an 2000, le complexe de Container City ne devait comprendre que des ateliers pour les artistes londoniens -compte tenu des loyers exorbitant dans la capitale britannique- mais plusieurs locataires y ont élu domicile à temps complet.

Environ 20 personnes vivent à Container City, précise le promoteur. C'est même devenu un des derniers endroits à la mode pour habiter.

"Nous avons une liste d'attente de personnes, artistes ou pas, qui veulent leur studio dans notre développement"

Pour éviter que la popularité des studios ne fasse grimper les prix, Eric Reynolds tient à ce que son entreprise reste propriétaire du complexe et continue à louer les espaces.

"C'est ma façon de préserver les immeubles contre la spéculation et les hausses de prix. Il faut que ça reste abordable."

Commenter cet article