Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des muscles synthétiques produisent de l'électricité

3 Février 2013, 18:52pm

Publié par Grégory SANT

Des chercheurs ont créé des films de polymères spécifiques qui répondent à l'humidité de leur environnement et produisent de l'énergie électrique qui peut être stockées par de petits générateurs.

Mingming Ma et ses collègues, qui ont conçu ces nouveaux films, suggèrent que la petite quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) générée par les films pourrait éventuellement servir à alimenter de minuscules appareils électroniques. Ces films de polymère agissent comme des déclencheurs, ou des muscles artificiels, qui s'étendent lorsqu'ils absorbent la lumière (La lumière désigne les ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 0,38 à 0,78 micron (380 nm à 780 nm ; le symbole nm...) et se contractent quand ils la rendent. Ce comportement, qui rappelle la contraction musculaire rapide, fait que les films gonflent et se rétractent continuellement lorsqu'ils sont placés sur une surface (Il existe de nombreuses acceptions au mot surface, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, souvent abusivement confondu avec sa mesure -...) humide.



Si les films sont recouverts d'un polymère piézoélectrique, ou qui produit de l'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la physique qui étudie les phénomènes électriques et...) à partir de la pression (La pression est la force exercée sur une surface donnée.) et du stress, des bouffées électriques sont produites à environ 0,3 hertz, avec un voltage de pointe de 1,0 volt. Ces nouveaux films de polymère génèrent plus de force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale »...) que la plupart des autres de leur type et un article Perspective de Hyoki Kim et Sunghoon Kwon commente plus en détails les implications que peut avoir cette association déclencheur-générateur dans la revue Science du 11 janvier 2013.

Source : techno-science.net

Commenter cet article