Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Double Bubble : un avion "écolo" par le MIT et la NASA

25 Mai 2010, 20:02pm

Publié par Grégory SANT

MIT, airplane, aircraft, nasa, energy efficient, fuel efficient, less fuel, lower emissions

Le Double Bubble est tout droit des cerveaux fertiles des ingénieurs du prestigieux MIT.

Les transports aériens, c’est fantastique, mais il faut le reconnaître, ça consomme énormément d’essence et ce n’est pas très écolo. Répondant à un appel d’offre de la NASA, le Massachussets Institute of Technology (MIT) propose un concept d’avion green.

Avion écologique, un oxymore ?

Et ils n’ont pas fait les choses à moitié : selon les chercheurs responsables du projet, le Double Bubble, c’est le nom de l’avion, consomme 70 % de carburant de moins qu’un avion classique, tout en réduisant de 75 % ses émissions d’oxydes nitreux, des agents polluants. Et pour couronner le tout, il est beaucoup plus silencieux et peut décoller et atterrir sur des pistes plus courtes. Mais quel est donc cet avion écolo miracle ?

Grosse bubulle

La première différence qui saute aux yeux, c’est son fuselage. Oubliez le fuselage classique fait d’un cyclindre, le Double Bubble est formé par deux cylindres côte à côte dont une partie est fusionnée, un peu comme lorsque deux bulles de savon se rencontrent (d’où le nom Double Bubble).

Habituellement situés sous les ailes, les moteurs sont placés à l’arrière, au niveau de la queue. Qu’est ce que cela change ? Au lieu d’aspirer de l’air très turbulent à haute vitesse, il aspire un air plus lent. Résultat : une baisse de la consommation de kérosène, à couple égal, et aussi un bruit atténué, ce que les riverains des aéroports apprécieront.

Rien ne sert de courir...

Pour diminuer encore un peu la consommation de l’avion, sa vitesse est 10 % inférieure à celle d’un Boeing 737, le modèle qu’il devrait remplacer. Ses ailes sont aussi plus grandes et plus larges afin de maximiser la portance et donc de réduire encore les dépenses énergétiques de cet avion écologique.

Mis bout à bout, toutes ces petites économies représentent in fine un gain de 70 % de carburant par rapport avions de même catégorie. Une deuxième version construite avec les matériaux actuels (aluminium et autres technologies standards), pourra être proposée rapidement, mais ne réduira la consommation que de moitié, ce qui est déjà bien, et décoincera les investisseurs les plus frileux.

Il ne faut toutefois pas s’attendre à voir le Double Bubble nous survoler de si tôt : il s'agit d’un avion dit N+3, c'est-à-dire 3 générations après nos avions actuels.

MIT, airplane, aircraft, nasa, energy efficient, fuel efficient, less fuel, lower emissions

Source : bm7.vip-blog.com

Commenter cet article