Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eco-climb : un Airbus catapulté

13 Septembre 2012, 19:03pm

Publié par Grégory SANT


L'Eco-climb permettrait le "catapultage" de l'avion, réduisant ainsi la consommation de carburant au décollage.

Airbus a dévoilé un concept futuriste qui pourrait – à l'horizon de 40 ans – fortement réduire l'empreinte écologique d'un avion au décollage.

 

 Airbus envisages future passenger aircraft taking off with the assistance of a catapult-li...

Dans la dernière mise à jour de sa vision du transport aérien en 2050, baptisée "Smarter Skies", le constructeur européen présente un nouveau concept de catapulte pour avions commerciaux, l'"Eco-climb".

 Airbus enthused the benefits of a free-glide approach to airports

Airbus décrit cette "trouvaille", inspirée vraisemblablement des catapultes de porte-avions, comme une assistance au décollage. Elle se présente sous la forme d'un chariot sur lequel prendrait place l'avion avant de s'envoler. L'Eco-climb fournirait ainsi une partie de la puissance et de l'accélération nécessaire au décollage.

Express skyways would bring passenger planes to within 20 wingspans of each other

 

L'engin pourrait être propulsé par des moteurs électromagnétiques implantés dans la piste. Ou par un circuit directement intégré dans l'avion.

 

L'appareil pourrait ainsi s'élever sans risque avec un régime moteur plus réduit, consommer moins de kérosène lors de la manœuvre et ainsi réduire son emport en carburant, ce qui le rendrait plus léger.

 The eco-climb concept appears to draw inspiration from the same catapult-assisted take-off...

Il rejoindrait ainsi plus rapidement son altitude de croisière, en supprimant une partie des paliers de montée. D'où un gain de temps, de carburant et d'argent.

 

Sur le plan environnemental, cela permettrait à l'avion d'émettre moins de CO2 lors de son envol et une empreinte sonore réduite, du fait du régime moteur plus faible et du taux de montée plus rapide.

 

La distance de décollage serait aussi réduite, permettant ainsi de raccourcir d'un tiers la longueur des pistes, attribut non négligeable dans les agglomérations à forte densité.

 

Reste à tester la faisabilité du système et surtout calculer l'impact au sol d'un tel équipement, qui à n'en pas douter rallongerai les temps de préparation au sol pour coupler l'avion et la catapulte.

 

Airbus note aussi qu'il faudra déterminer le niveau d'accélération supportable pour les passagers au décollage.

 

Airbus a aussi présenté ses concepts de "free-flight" permettant aux avions de se passer de contrôle aérien au sol, de descente en plané, de réduction des émissions au sol et de développement de nouvelles énergies pour alimenter les aéroports.

Source : air-cosmos.com

Commenter cet article