Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Henry Van de Velde

12 Novembre 2013, 18:17pm

Publié par Grégory SANT

Henry Van de Velde : Designer de l'intérieur de la locomotive de 1931

Henry Van de Velde, Victor Horta et Paul Hankar ont été les fondateurs de l’Art nouveau belge. Cet homme qui aurait eu 150 ans a laissé un important patrimoine architectural.

Henry Van de Velde se passionne pour la peinture dans la capitale parisienne, mais il abandonne rapidement cette activité. En 1892, il découvre la décoration et l’architecture. Ce nouveau domaine de prédilection lui ouvre les portes d’un nouveau style abstrait. Ses conceptions se démarquent, car il opte pour un design original avec des courbes. À cette époque, Henry Van de Velde tente donc de changer la mentalité des Hommes en leur proposant un nouveau style. Il devient donc reconnu et a l’occasion de dessiner du mobilier pour le célèbre magasin l’Art Nouveau. Il a également été largement présent en Allemagne puisqu’il a participé à l’élaboration du musée Folkwang à Hagen, l’école Kunstgewerbeschule, l’académie d’art de Weimar…

Henry Van de Velde devient enseignant

Henry Van de Velde se retrouvera pendant la Première Guerre mondiale en Suisse et aux Pays-Bas. Le musée Kröller Müller à Otterlo verra le jour et il sera nommé en 1925 à l’institut Supérieur d’Histoire de l’Art et Archéologie de l’Université de Gand. À cette époque, il découvre donc une nouvelle activité puisqu’il devient enseignant. Cette profession sera exercée dans cet établissement jusqu’en 1936. Henry Van de Velde sera également l’auteur de la bibliothèque la Tour des Livres. Cet important chantier se terminera après la Seconde Guerre mondiale. Pour des raisons budgétaires, le résultat ne sera pas celui escompté puisque les plans de Henry Van de Velde ne seront pas véritablement respectés.

Henry Van de Velde entaché par la guerre

Henry Van de Velde a également été le designer de la locomotive à grande vitesse qui a vu le jour en 1931. C’est donc lui qui a dessiné tout l’intérieur puisqu’il était le conseiller artistique de la SNCB. Il a proposé son talent pour les premiers wagons du chemin de fer électrique belge et il a également dessiné d’autres voitures. L’École Technique de la rue de Diest sera sa dernière conception. Lorsque la Seconde Guerre mondiale s’est terminée, Henry Van de Velde a été accusé de collaboration. Cela mettra un terme à ses activités puisqu’il se retirera en Suisse. Il décède en 1957 à Zurich.

Commenter cet article