Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Imprimante 3D alimentaire Foodini par Natural Machines

9 Avril 2014, 17:56pm

Publié par Grégory SANT

L'équipe de « Natural Machines » à l'origine de la Foodini, souhaite récolter des fonds sur la plateforme de financement participatif (crownfunding) Kickstarter.

L’entreprise basée à Miami souhaitent donc réunir la somme de 100 000 $ pour mener son projet à bien et changer, comme elle le dit elle même, la façon dont le monde fera la cuisine. 21,900 $ ont été jusqu’à ce jour récolté et il ne lui reste plus que 29 jours pour réunir la somme demandée.

Selon Natural Machines, l’imprimante 3D Foodini est conçue pour les particuliers comme pour les professionnels et pourra imprimer des ingrédients sucrés comme salés. Elle sera livrée avec des bombones vides que l’on pourra remplir avec des aliments frais. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, une imprimante de ce type pourrait nous aider à lutter contre la malbouffe. Pour des contraintes de temps évidentes, beaucoup de personnes cèdent à des préparations rapides (pizza, surgelés, etc…) et, en plus d’être souvent sans saveur, ils sont pour la plupart enrichis de conservateurs. L’imprimante Foodini promet de baisser drastiquement le temps de préparation, tout en utilisant des produits frais, préparés au préalable. Foodini devrait aussi nous débarrasser des tâches les plus rébarbatives comme la fabrication de la pâte à pizza ou encore plus minutieuse comme la préparation des raviolis. Le tout en y ajoutant un design totalement personnalisable et en quelques minutes, pour des pâtes et des structures simples à une vingtaine de minutes pour une sculpture en chocolat. Par contre, il est évident qu’en termes de quantité, l’imprimante 3D alimentaire ira plus vite pour un repas d’une personne que pour 4 personnes.

En plus du gain de temps que promet la Foodini, l’intérêt d’une telle invention peut être encore plus intéressant. Il est tout à fait envisageable et M.Anjan, ingénieur texan travaillant sur un projet similaire pour la NASA le voit sous cet angle. Chaque plat pourrait être calibré pour éviter le maximum de gaspillage. Souvent, de peur d’en manquer, nous en préparons trop, un surplus qui se retrouve très souvent à la poubelle.

Côté santé, en plus de manger des produits frais, normalement plus goûtu et plus riche en apports nutritifs, depuis plusieurs années, la communauté scientifique dénote une recrudescence des allergies et intolérance, notamment au gluten. À cela s’ajoute, les exigences de chacun et les régimes alimentaires. Un casse-tête quotidien pour le cuisinier de la maison. L’imprimante 3D Foodini pourrait résoudre aussi ce problème. En ayant au préalable enregistrer les besoins et envies de chacun, tous auraient un plat qui convient aux goûts de chacun des membres de la famille.

Au prix de 1000 €, les premiers investisseurs Kickstarter verront arriver la Foodini en janvier 2015. Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site officiel de Natural Machines et sur la page officielle de Kickstarter.

Source : additiverse.com

Commenter cet article