Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardins de Chaumont sur Loire 2011

18 Juillet 2011, 21:05pm

Publié par Grégory SANT

festival des jardins

Les Bulbes fertiles dont le gigantisme éveille la promesse de germinations futures. © Eric Sander

Sculpture végétale ou animale, le sculptillonnage des paysagistes Corinne Julhiet-Detroyat et Claude Pasquier a pour vocation d'abriter les animaux, de nourrir, donner à boire et faciliter la vie au jardin. © Eric Sander
Telle une taupe ou un ver de terre, les paysagistes Anne Blouin et Alessandra Blotto ont conçu La transparence du ver comme voyage dans le ventre d'une tanière, le refuge d'un animal que les visiteurs traversent ou s'approprient.
Yekaterina Yushmanova et Ruth Currey ont imaginé Le pollen exubérant qui capture l'histoire de chaque plante et de ses ancêtres et qui, au fil du vent, créé de nouvelles combinaisons de vie. 
carte verte à dominique perrault
 
En 2011, le festival donne carte verte à l'architecte Dominique Perrault qui propose avec l'Arbre-Roi d'enchanter le parc du domaine en drapant un de ses sujets d'une robe aux couleurs du temps. © DR
Autre invité de marque, la créatrice Loulou de la Falaise, à qui le festival des Jardins a donné carte verte. Dans ce jardin bijou sophistiqué et fragile, les fleurs ont la finesse des pierres précieuses. © Eric Sander
La nature des choses, imaginé par les scénographes Soline Portmann, Aurélie Zita et Mioko Tanaka, met en scène une nature qui reprend ses droits. Loin d'une nature domestiquée, elles conçoivent un habitat végétalisé, un jardin d'avenir et de biodiversité, où l'homme et la nature vivent ensemble, sans contrôle de l'un sur l'autre. © Eric Sanderla bibliothèque du souvenir
Un jardin comme un conte évoquant un mystérieux jardin du futur, La bibliothèque du souvenir apparaît comme un lieu de mémoire de l'histoire du monde végétal. Une bibliothèque vivante dans laquelle se trouve une collection de graines de plantes disparues. Création Gaétan Pascquet, architecte DPLG, Oreline Tixier, architecte et Pierre-Albert Labarrière, paysagiste © Photo Eric Sander
Source : linternaute.com

Commenter cet article

Bricks 19/07/2011 18:50


Beaucoup de poésie dans ces petits ensembles...