Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'aéroport du futur par Altran

18 Mars 2013, 18:54pm

Publié par Grégory SANT

Un aéroport sans file d’attente, sans longues distances à parcourir à pied et avec une structure claire qui réduit à dix minutes le temps requis entre l’arrivée à l’aéroport et l’embarquement. EADS Innovation Works (IW), le réseau de Recherche & Technologie du Groupe EADS, et Altran, groupe international de conseil en innovation et ingénierie avancée, collaborent sur des divers projets s’intéressant aux évolutions à long terme de l’industrie du transport aérien. Une étude a d’ailleurs récemment été menée afin d’élaborer des concepts aéroportuaires révolutionnaires.

• Un aéroport du futur convivial « Friend-lean »

• 10 minutes entre arrivée et embarquement

• 6,5 millions de passagers par jour dans le monde en 2010

• 44 millions de passagers par jour dans le monde en 2050

EADS IW et Altran ont organisé plusieurs ateliers avec des représentants de compagnies aériennes, d’aéroports, de gestion du trafic aérien, de constructeurs aéronautiques et d’autres modes de transport. Les participants sont parvenus à la conclusion que l’expérience des futurs passagers, sur les vols court et moyencourriers, jouera un rôle décisif dans la compétition qui oppose l’aviation et le transport ferroviaire à grande vitesse.

Ces travaux de recherche contribuent aux objectifs définis par la Commission européenne dans la feuille de route « Flightpath 2050 – Europe’s Vision for Aviation », qui s’est fixée pour objectif de permettre à 90 % des passagers voyageant en Europe d’accomplir leur trajet de porte à porte en moins de quatre heures. Les transports intermodaux seront simplifiés, assurant un voyage sans heurt, prévisible et sans retard vers la destination finale, tout en répondant à la demande croissante en matière de transport aérien.

Ces concepts, qui placent les passagers au coeur du système de transport aérien afin de leur offrir une expérience agréable et des processus rationalisés, ont abouti au label « Friend-Lean Airport of the future » (« aéroport fluide et accueillant du futur »), a déclaré Guy Gallic, Manager du centre de compétences techniques « Concepts & Scénarios innovants » au sein d’EADS Innovation Works.

 

« A l’avenir, il ne sera plus uniquement question d'infrastructure, mais ‘d’expérience porte à porte in extenso’. Le terminal de l’aéroport ne représentera qu’une courte étape du voyage», a expliqué Sébastien Renouard, Directeur exécutif international « Aérospatial & Défense » d’ Altran.

En 2010, 6,5 millions de passagers en moyenne ont effectué quotidiennement un vol moyen de 2 000 km à bord de l’un des 14 000 avions commerciaux. D’ici à 2050, le nombre de passagers est amené à croître pour atteindre environ 44 millions de passagers par jour dans le monde.

Se projetant au-delà de 2040, l’étude avait pour but d’élaborer des concepts aéroportuaires révolutionnaires capables d’accueillir entre 25 et 100 millions de passagers par an. Elle part de l’hypothèse que les interfaces entre avions et aéroports seront comparables aux interfaces actuelles. De nombreuses idées très innovantes ont été conceptualisées avant d’être écartées, mais les concepts suivants ont fait l’objet d’une étude plus approfondie.


Le concept « Eye to the Sky » (Regard vers le ciel)

La zone de circulation des aéronefs est située au dessus des terminaux alors que le flux des passagers est adressé verticalement du terminal à l’avion. Entre leur arrivée à l’aéroport et leur fauteuil dans l’avion, les passagers empruntent des rampes d’accès en spirale qui relient tous les niveaux de l’aéroport.

 

Ce concept s’est non seulement intéressé à la conception de l’infrastructure, mais également au développement de systèmes d’information visant à améliorer l’orientation et les services offerts aux passagers. Un dispositif connecté au réseau de l’aéroport fonctionnerait comme un guide portable facilitant l’orientation dans l’aéroport. Des systèmes de sécurité rationnalisés, basés sur de nouvelles technologies, seraient également intégrés.

©Copyright Altran Pr[i]me

Le concept « Passenger Airport Shuttles » (Aéroport à navettes passagers) 

Avec un temps prévu de sept minutes maximum pour rallier n’importe quel
« Skygate », les passagers ont la possibilité de rester plus longtemps dans le terminal central ou de se rendre à l’aéroport moins de dix minutes avant le décollage, sans risquer de manquer leur avion.

Il s’agit d’une approche décentralisée, qui propose de déplacer les passagers à l’aide de navettes aéroport commandées par un système de contrôle central automatisé. Une fonction d’identification assure la reconnaissance du passager et des données de son vol par le système de contrôle dès son entrée dans le véhicule, qui lui propose ensuite le transport et les informations adaptés à ses besoins. 

L’avion sera arrimé à un petit bâtiment appelé « Skygate », qui fera office d’interface entre l’aéronef et la navette. Le traitement des bagages sera effectué dans le Skygate, ce qui permet de réduire au minimum le temps nécessaire à l’enregistrement et à la livraison des bagages. 

©Copyright EADS

 

Le concept « Extended Airport » (Aéroport étendu)

Le concept d’aéroport étendu concrétise la vision qui consiste littéralement à fournir un service de voyage de porte à porte, en étendant le service de transport en allant chercher les passagers (ou leurs bagages) chez eux ou sur leur lieu de travail.

Cette vision envisage l’intégration totale du transport aérien et des aéroports avec les autres modes de transport. Un planificateur de transport servira d’interface utilisateur pour les passagers, qui auront ainsi la possibilité de préparer leur voyage sur la base d’une concurrence et d’une collaboration adéquate entre les différents modes de transport.
De nombreuses révolutions seront nécessaires dans le secteur aéroportuaire pour créer des solutions à la hauteur des objectifs ambitieux définis dans la feuille de route « Flightpath 2050 » de la Commission européenne. L’étude en cours constitue un pas dans la bonne direction, mais n’en est qu’à ses prémices.

EADS IW et Altran sont les principaux partenaires de ce projet de recherche. L’étude a profité de nouveaux talents et idées non-conventionnelles issues d’une coopération avec les étudiants de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, en France, et l’institut HPI (Hasso Plattner Institut – Université de Potsdam), en Allemagne.

Source : altran.com

Commenter cet article