Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'iPad et iTunes imaginés en... 1983 par Steve Jobs

5 Octobre 2012, 18:32pm

Publié par Grégory SANT

Steve Jobs visionnaire? Les centaines d'hommages qui ont suivis sa mort il y a un an sont abondamment revenus sur tous les grands projets technologiques imaginés ou prévus par l'ancien patron d'Apple. Dans ce discours, exhumé près de trente ans après son enregistrement, l'entrepreneur alors âgé de 28 ans donne un petit aperçu de cette imagination débordante qui sera l'une des clés du succès de la marque à la pomme. Le 15 juin 1983, Steve Jobs est invité par la Conférence internationale du Design dans la très chic station de ski américaine d'Aspen. Cette année-là, Apple a lancé un ordinateur personnel appelé Lisa, l'un des premiers du genre à présenter une interface graphique et une souris. L'année suivante, la marque lance le célèbre Macintosh.

Copyright Reuters

Copyright Reuters

 

Dans ce discours, le jeune entrepreneur développe sa vision de l'informatique et de "seront ces nouveaux objets incontournables dans la sphère du travail, des études et de la maison". Il y anticipe également certains des outils que nous connaissons aujourd'hui et évoque la stratégie à très long terme de l'entreprise. Voici comment Steve Jobs décrit, en 1983, la technologie du futur qu'il souhaite développer et le marché dans lequel elle sera produite:

• Un design attractif
A l'époque où il parle, les ordinateurs personnels, encore relativement peu répandus, "ne ressemblent à rien", regrette le patron d'Apple. D'ailleurs, s'il se trouve dans cette conférence de designer, ce n'est pas par hasard. "J'ai besoin de votre aide", lance-t-il au public. De ces objets, Steve Jobs est persuadés qu'il s'en vendra des millions, "plus que des voitures en 1986". Pour lui, la perspective est simple "soit ils ressemblent à de la 'merde', soit ils sont beaux". Certes, "les gens en achèteront" quoi qu'il arrive, prédit-il. "Mais cela ne coûte pas plus cher de les rendre beaux". Trente ans plus tard, Apple défend son design bec et ongle en accusant Samsung, notamment, de copier ses modèles.

• "MacBook" ou iPad ?
"Ce que nous voulons faire, c'est mettre un ordinateur incroyablement performant dans un livre que vous pouvez transporter avec vous et que vous pouvez apprendre à utiliser en 20 minutes", explique Steve Jobs qui précise: "nous le vendront pour 1.000 dollars". Il est aisé d'y voir une évocation du modèle d'ordinateur portable MacBook ou peut-être même de l'iPad. Steve Jobs va d'ailleurs plus loin en suggérant d'inclure des "liens radio" dans ces boîtes, qui permettront à chaque utilisateur de lire son courrier électronique où qu'il se trouve.

• Une concurrence féroce
Outre le design, le patron d'Apple entend se différencier de ses concurrents par des technologies particulièrement performantes et qui justifient un prix plutôt élevé. "Mettre une poubelle dans un livre, nous pouvons le faire, mais c'est ce que font nos concurrents, donc nous n'avons pas besoin de le faire", raille-t-il, ce qui ne manque pas de déclencher des rires dans son public.

• La notion de "communauté"
Une peu plus d'une dizaine d'années avant l'avènement d'internet pour les particuliers, le fondateur d'Apple a semble-t-il prévu l'émergence de la notion de communauté aujourd'hui si souvent employée: " Pour l'instant on a un ordinateur, une personne, mais il ne faudra pas beaucoup de temps avant que naisse une communauté d'utilisateurs qui veulent vraiment les relier ensemble. Parce qu'à la fin, un ordinateur deviendra un outil de communication".

• iTunes
En guise d'exemple pour démonter l'interactivité rendue possible par l'informatique, Steve Jobs évoque le cas de la musique. "Ce vers quoi nous allons, c'est la transmission [de la musique] de façon électronique via les lignes téléphoniques (...) vous les transmettrez directement d'ordinateur à ordinateur", explique-t-il. Autrement dit, il imagine le téléchargement. L'entrepreneur se montre même un peu plus précis. Il prévoit de "laisser quelques secondes d'écoute gratuite" aux utilisateurs avant de leur permettre d'acheter un morceau de musique. Ce système est actuellement utilisé sur la plateforme iTunes.

• Google Street View
Autre curiosité de ce discours: la description d'un outil cartographique aujourd'hui bien connu. Steve Jobs raconte l'expérience d'une équipe de chercheurs du MIT, venus cinq ans plus tôt dans la ville d'Aspen, où il fait son discours. Disposant un appareil photo sur une voiture, "ils sont allés dans chaque rue", photographiant tout sur leur passage. Ensuite, ils ont agrégés les données recueillies en faire un plan interactif disponible sur un écran, une "carte électronique", selon les termes de Steve Jobs. Pour ce dernier, l'outil "n'est pas incroyablement utile". Apple a commercialisé cette année son propre outil cartographique disponible dans son système d'exploitation iOS 6. Mais celui-ci a connu quelques ratés au démarrage.

Commenter cet article