Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La bouse de vache : le nouveau matériau bio

25 Octobre 2011, 21:14pm

Publié par Grégory SANT

Un nouveau matériau fabriqué avec de la bouse de vache et du papier recyclé
Conçu et commercialisé par la jeune entreprise Noble Environment Technologies Corporation, Ecor est une alternative responsable au bois et aux produits composites produite à partir de papiers recyclés et de fibres organiques

Combiner du papier recyclé et des fibres issues de bouses de vache pour en faire un produit innovant : un pari audacieux mais que l’entreprise californienne Noble Environmental Technologies Corporation a réussi en mettant au point Ecor.

C’est avec la conviction que les nouvelles technologies peuvent verdir de nombreux secteurs de l’industrie que la société a conçu Ecor, élaboré pour partie donc avec des fibres provenant de déjections bovines valorisées dans la fabrication de biogaz.Durant le traitement, la chaleur et la pression tuent les bactéries et les microbes.Ecor doit néanmoins rester au sec afin d’éviter l’invasion de micro-organismes.

A l’arrivée, on obtient un matériau sans formaldéhyde, ni composés organiques volatils (COV), à la fois résistant et recyclable. Conçu comme une alternative écologique au bois traditionnel et aux produits composites, pouvant facilement être peint, plaqué, stratifié ou encore vernis, il dispose de nombreux atouts qui en feront peut-être, à terme, un incontournable de l’architecture, de la décoration intérieure, des panneaux muraux et même du mobilier. Légère, sa matière est en effet extrêmement malléable. Sa résistance peut en outre être renforcée si on adjoint des copeaux de bois lors de sa fabrication.

Ecor s’inscrit évidemment dans une démarche responsable et le processus de production, qui sollicite des composants aussi variés que répandus, peut de fait être décentralisé. Des déchets urbains, forestiers et agricoles étant transformés, les usines peuvent être implantées dans ces trois environnements, ce qui contribue à dynamiser l’économie régionale. En plus de représenter une source de revenus supplémentaire pour les exploitants locaux, les agriculteurs et/ou les sylviculteurs, cette technologie a en effet vocation à favoriser la création de nouveaux emplois.

Pour le moment réservée au marché américain, elle intéresse déjà plusieurs grands groupes comme DisneyStarbucks et IKEA. D’autres grands noms s’y pencheront sûrement dans le mois à venir.

Source : zegreenweb.com

Commenter cet article

canvas art 05/12/2011 12:03

Ecor s’inscrit évidemment dans une démarche responsable et le processus de production, qui sollicite des composants aussi variés que répandus, peut de fait être décentralisé.