Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La propriété industrielle doit être gérée comme un investissement

1 Septembre 2013, 17:18pm

Publié par Grégory SANT

Une entreprise ne doit pas négliger l’enjeu de la propriété industrielle. Yves Lapierre, président de l’INPI, revient sur le rôle clé du DAF dans la valorisation du capital innovation.

Une des missions du DAF est « de comprendre et de participer à la mesure de l’enjeu industriel que représentent les dépôts de brevets », explique Yves Lapierre, directeur général de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI).

 

Concrètement, lorsque le responsable chargé de la propriété industrielle émet le souhait auprès de son directeur financier de déposer un brevet, ce dernier doit vérifier que cela ait bien été pris en compte dans le business plan de l’innovation développée par l’entreprise.

Déposer un brevet revient à investir

 

Yves Lapienne, INPI
Crédits photo : Les Echos Business
Yves Lapierre, président de l'Institut National de la Propriété Industrielle.

 

Le directeur financier doit gérer la propriété industrielle de l’entreprise comme un investissement. « Les mêmes critères entrent en jeu : analyse des risques et étude du marché, explique Yves Lapierre. Lorsque le DAF finance la propriété industrielle, il l’intègre dans le cycle de vie du produit que l’entreprise finance ».

 

En cas d’acquisition, le directeur financier ne doit pas uniquement se contenter d’inspecter les bilans et autres comptes de résultats.« Il doit s’interroger sur la valeur du capital immatériel, dans lequel la propriété industrielle joue un rôle important », explique Yves Lapierre.

Valoriser le capital immatériel de l’entreprise

Mais comment valoriser ce capital ? « En règle comptable, les actifs immatériels correspondent à tout ce que l’on ne peut pas inscrire au bilan », précise Yves Lapierre. Plusieurs natures d’actifs immatériels existent : capital humain, capital client, capital marque ou encore capital innovation. Dans tous les cas, le directeur financier doit se poser un certain nombre de questions pour les évaluer : les équipes représentent-elles une richesse pour l’entreprise, le portefeuille clients est-il une valeur importante pour la société ou l'entreprise génère-t-elle du capital grâce au processus d’innovation ?

 

Pour aider les DAF à valoriser ces actifs immatériels, un guide a été créé en 2009 : « à la demande de Christine Lagarde, l’Observatoire de l’immatériel a créé un référentiel, appelé "le Thésaurus Bercy". Il définit une méthodologie de valorisation du capital immatériel sous tous ses aspects », conclut Yves Lapierre.

Source : lesechos.fr

Commenter cet article