Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le cockpit du futur présenté au salon du Bourget

19 Juin 2013, 17:47pm

Publié par Grégory SANT

Avionics2020_CopyrightThalesAvionics_PhilippeConi_wide

Salon du Bourget, le 17 juin 2013 - En ce premier jour de l’édition 2013 du salon du Bourget, Thales, leader mondial de l’avionique, a le plaisir de dévoiler le cockpit du futur.

Baptisé Avionics 2020, ce cockpit est l’évolution naturelle du concept qui avait déjà suscité un très vif intérêt il y a deux ans, le démonstrateur ODICIS. Dévoilé à l’occasion du salon du Bourget 2011, ce concept illustrait les technologies et innovations dont l’aviation commerciale aura besoin dans les vingt prochaines années. Avec le cockpit Avionics 2020, qui ouvre des voies nouvelles dans ce domaine, Thales présente les technologies et concepts qu’il est aujourd’hui possible de développer et qui peuvent être mis en œuvre opérationnellement sur les avions commerciaux dans les sept prochaines années.

Avionics 2020 incarne le cockpit de nouvelle génération qui s’appuie sur une interaction et des interfaces homme-machine directes et naturelles, conçues pour servir le pilote grâce aux technologies les plus récentes en matière d’affichage tête haute et tête basse. Entièrement évolutif, ce cockpit peut également intégrer des affichages tête haute bichromiques permettant une meilleure organisation et discrimination des données collimatées, associées à une représentation synthétique de l’environnement extérieur.

A l’instar de son prédécesseur, le concept 2020 offre un cockpit moderne et efficace qui intègre une large zone d’affichage associée à plusieurs systèmes de commande reconfigurables. Cette organisation conviviale s’accompagne d’écrans tactiles multiples, assurant à l’équipage une interaction intuitive englobant tous les systèmes avion et autres fonctions associées.

S’inscrivant dans la continuité des innovations les plus importantes présentées sur le concept 2030, Avionics 2020 est centré sur la capacité des équipages à capitaliser sur leur atouts, en les aidant à gérer leurs points faibles. Depuis plusieurs années, Thales travaille en étroite collaboration avec les chercheurs, les organismes scientifiques et les spécialistes mondiaux de l’interface homme-machine pour affiner sa compréhension de ce domaine. Ces efforts trouvent leur point d’orgue dans un cockpit entièrement dédié aux tâches qui doivent être mises en œuvre par le pilote, auquel on parvient en fusionnant les données des différents systèmes – avionique et autres – et en les présentant au pilote de manière transparente. La prise de décision devient instinctive et dépend moins de l’analyse cognitive, reproduisant ainsi les processus auquel se livre le cerveau humain pour prendre une décision, notamment en situation de stress.

Plus significatif encore, ce cockpit anticipe les défis auxquels le transport aérien sera confronté dans le futur, avec la nécessité de maintenir la croissance du trafic tout en réduisant les émissions carbonées et la pollution sonore, et en fluidifiant le trafic sans compromettre la sécurité. Ces avancées déterminantes se feront avec l’intégration des capacités SESAR et NextGen, permettant au pilote d’utiliser aisément et efficacement la gamme complète des nouvelles fonctions requises par ces programmes.

Les capacités intégrées au cockpit incluent les opérations I4D, qui permettent de fournir au pilote une contrainte temporelle pour chaque avion convergeant vers ce point, afin de mieux séquencer le trafic. Les fonctionnalités de roulage au sol D-TAXI (Digital-Taxi) seront également incluses dans le cockpit. D-TAXI permet une liaison de données en temps réel pour la clairance de la voie de circulation au sol, via des communications CPDLC (Controller-Pilot Data Link Communications) entre le pilote et le contrôleur, avec une représentation de la voie de circulation dans les systèmes du cockpit. Les fonctionnalités du système embarqué ASAS d’aide à la séparation (Airborne Separation Assistance System) seront également affichées. Ce système contribue à réguler le flux du trafic aérien en permettant à l’avion d’ajuster sa vitesse de manière à conserver un espacement adéquat avec les autres aéronefs, en s’insérant dans le trafic conformément aux directives établies par le contrôleur de la tour. Le concept ECO Take-Off de Thales sera également disponible sur Avionics 2020. Il permet d’offrir un profil de décollage et de montée optimisé définissant un compromis adéquat entre les émissions de CO2 et la réduction de la signature sonore.

A l’occasion de ce moment fort pour l’activité aéronautique civile de Thales, Denis Bonnet, en charge de l’innovation au Cockpit Competence Center, explique : « Pour cet exercice, nous nous sommes inspirés de l’industrie

automobile

. Le « concept car » si populaire auprès des constructeurs est un processus particulièrement intéressant qui, au fil des années, leur a permis de trouver les innovations qui ont donné le jour aux modèles de voitures les plus réussis. En utilisant ce même schéma, nous

avons

conçu ODICIS pour penser l’avenir lointain, et utilisé cet exercice pour nous donner l’inspiration nécessaire et parvenir aux différentes

applications

pratiques que nous montrons avec le cockpit 2020, dans le cadre du Salon du Bourget.

»

« C’est un moment majeur pour nous et ce secteur industriel. Nous montrons clairement qu’un cockpit conçu autour d’une interaction plus transparente entre le pilote et l’électronique n’est plus un concept purement intellectuel, mais une application viable qui, avec le nombre croissant de fonctionnalités et de tâches ajoutées à la charge de travail du pilote, deviendra essentielle pour l’avenir du transport aérien. Nous pouvons dire que les concepts de Thales axés autour de l’interface homme-machine, comme Avionics 2020, seront les nouveaux standards de l’aviation commerciale au XXIe siècle. Avionics 2020 est le cockpit du futur. »

Source  : thalesgroup.com

Commenter cet article