Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Massoud Hassani imagine la boule démineur Mine Kafon poussée par le vent

4 Décembre 2012, 18:43pm

Publié par Grégory SANT

"Dans sa conférence TED, notre designer humoriste français Philippe Stark expliquait qu’à notre époque, être designer c’est être totalement inutile. Ce à quoi je répondrais qu’à notre époque et à l’avenir, être designer c’est choisir de se rendre utile et pourquoi pas indispensable", estime, en préambule, le designer Geoffrey Dorne sur Owni. C'est en effet un projet utile, qui pourrait même se révéler salvateur, qu'il présente dans un article intitulé "Un bouquet de bambous pour sauver des vies".

 

 

"Mine Kafon" a été conçu par Massoud Hassani, jeune designer qui a quitté l'Afghanistan quand il avait 14 ans. Il s'agit de tiges de bambous disposées en rayon autour d'un noyau, et qui forment une boule de taille humaine, qui roule au gré du vent. L'idée étant qu'elle roule, de préférence, dans les champs de mines antipersonnel. La sphère, si elle est assez lourde pour faire exploser la mine, n'explose pas elle-même, tout juste perd-elle une patte ou deux, et peut ainsi continuer son itinérance jusqu'à la prochaine bombe. De plus, elle diffuse en permanence sa localisation, "traçant alors des chemins “libres” sans mine qu’il est possible de conserver", rapporte Owni.

Pour concevoir cet objet, Massoud Hassani explique qu'il s'est inspiré des jeux de son enfance, dans le désert venteux d'Afghanistan, près de Kaboul. Avec ses compagnons, il bricolait alors des objets qui roulaient, eux-aussi poussés par le vent, pour faire des courses. Un jour, "nos jouets ont roulé trop vite et trop loin et ont atterri dans des zones où nous ne pouvions pas aller les chercher en raison des mines. Je me souviens encore de ces jouets que j’avais fait et que je regardais aller au-delà de la zone où nous pouvions aller", explique-t-il. Selon Owni, une de ces boules démineuses a été acquise par le MoMA, et sera présentée en mars prochain.

Source : lemonde.fr

Commenter cet article