Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SafetyNet par Dan Watson lauréat James Dyson Award 2012

9 Novembre 2012, 18:43pm

Publié par Grégory SANT

Description : W:\PR\FONDATION JAMES DYSON\EDUCATION\JDA\2012\CP\Octobre - Lauréat International\Rings-in-mesh-render.jpg

   

Pour endiguer le problème grandissant de la pêche en surnombre, Dan Watson, diplômé du Royal College of Art de Londres, a imaginé et conçu un filet de pêche contenant des « mailles échappatoires » pour les petits poissons. Ce filet, baptisé “Safety Net”, peut équiper tous les modèles de bateau.

En étudiant le phénomène inquiétant de la pêche en surnombre, Dan Watson a observé que près de la moitié des poissons pêchés sont relâchés dans la mer car ils ne sont pas commercialisables. Beaucoup d’entre eux n’y survivent pas. Le designer a alors souhaité s’attaquer à ce fléau et trouver un moyen efficace d’y remédier. SafetyNet propose une solution innovante permettant de ne pas capturer ces poissons non exploitables.

 

La solution : la bague de sortie La bague de sortie a été conçue en fonction de l’instinct de survie des poissons. Les petites et moyennes espèces remontent à la surface quand elles sont paniquées, alors que les plus gros poissons s’échappent en général par le fond de l’eau. Cette donnée en tête, Dan Watson a alors pu développer un filet sélectif, permettant d’attraper uniquement les poissons adultes sans toucher aux espèces en voie d’extinction. « Cette technologie s’attaque concrètement à un problème environnemental sérieux. SafetyNet est ainsi la preuve que les jeunes diplômés comme Dan Watson sont capables de résoudre de manière inventive des problèmes aujourd’hui ignorés par la plupart des industriels. » (James Dyson) Depuis l’obtention de son diplôme, Dan Watson a monté sa société, SafetyNet Technologies, qui commercialise sa nouvelle technologie. Il tient à préciser que « les bagues échappatoires du filet ont été conçues pour éviter toute maintenance. Les bagues sont auto-réfléchissantes et repérées par les poissons comme des sorties de secours. L’effet de l’eau qui traverse le trou de la bague entraîne les petits poissons vers la sortie, pour ne retenir que les plus grands. » Dan Watson va investir les 10 000£ pour développer une large gamme de prototypes SafetyNet et financer les essais demandés par le gouvernement anglais qui s’est intéressé à son projet.

 

Commenter cet article