Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Luminaire FREEFORM de John Procario

22 Mai 2015, 17:09pm

Publié par Grégory SANT

Un des coups de coeur de l’ICFF 2015 fut pour le designer John Procario et ses luminaires FREEFORM – entre sculptures et lampes…

Avec un baccalauréat en beaux-arts, John Procario a pris son amour pour la sculpture et l’apporta dans le monde du design. Après avoir étudié la sculpture durant la majorité de sa vie, il a développé un type spécifique de l’esthétique qui influe sur son travail dans le mobilier et l’éclairage. Il a commencé avec son idée que le bois est une métaphore du corps. Le bois peut se plier confortablement à un point, puis casser; tout comme les os ou les muscles, le bois a sa limite….

Ses meubles et les luminaires sculpturaux sont constitués de bois courbé, et fait d’une manière telle qu’aucun deux sont les mêmes. Il aime ne pas contrôler la forme et laisse le bois agir à sa guise, rendant le processus de quelque chose comme une collaboration entre l’artisan et la personnalité du bois. Le résultat est quelque chose de beau et bio comme les luminaires FREEFORM

Source : deco-design.biz

Voir les commentaires

Coupe bordure McCulloch

21 Mai 2015, 17:31pm

Publié par Grégory SANT

  • surface development.

  • showcase renders

  • final product

Voir les commentaires

Quand l'avion devient hybride

21 Mai 2015, 17:26pm

Publié par Grégory SANT

L'électricité devient réalité en aviation. L'E-Fan d'Airbus, modeste biplace, vole depuis quelque temps et l'avion solaire de Solar Impulse fait son tour du monde. Cependant, pour les avions plus gros et le transport commercial, l'électricité ne peut pas concurrencer les moteurs thermiques. Mais elle peut les aider ! C'est ce que démontre une équipe de chercheurs britanniques avec un avion hybride, que nous vous invitons à découvrir en vidéo.

Le principal obstacle dans la conception d’un avion électrique est le stockage de l’énergie. Les batteries actuelles ne sont pas assez performantes pour faire voler un avion sur de longues distances. À titre d’exemple, si on devait remplacer le réservoir d’un avion de ligne par des batteries, il ne volerait que 10 minutes environ. Nous sommes donc encore loin d’un long courrier 100 % électrique...

La solution proposée par les chercheurs de l’université de Cambridge est d'utiliser un moteur hybride. Leur avion est basé sur un modèle monoplace du commerce équipé d’un moteur Honda 4 temps. Il est pourvu d’un moteur électrique supplémentaire dont les batteries placées dans les ailes peuvent se recharger grâce au moteur thermique.

En pratique, l’avion n’a besoin de la puissance du moteur thermique qu’au décollage, il est ensuite propulsé par son homologue électrique. Lorsque les batteries en lithium-polymère commencent à faiblir, le moteur Honda redémarre et permet leur recharge. Ce procédé génère une économie de carburant de l’ordre de 30 % par rapport à un modèle classique et permet donc d'émettre moins de CO2.

Source : futura-sciences.com

Voir les commentaires

Endless Runway : quand les pistes aérortuaires deviennent circulaires

21 Mai 2015, 17:17pm

Publié par Grégory SANT

L'idée d'une piste circulaire pourrait révolutionner le transport aérien en diminuant la durée de vol et donc les coûts en carburant, et en améliorant le rendement des aéroports.Depuis l'invention des avions, la conception des pistes d'aéroport n'a quasiment pas changé. Le projet ENDLESS RUNWAY ("The endless runway") a proposé un concept révolutionnaire, celui d'une piste circulaire entourant l'aéroport. Ce type de piste permettrait aux avions de décoller dans n'importe quelle direction et d'atterrir depuis toutes les directions, ce qui raccourcirait les trajectoires, éviterait les croisements de pistes et faciliterait l'atterrissage par tout type de temps.

L'équipe du projet a proposé une piste circulaire de 1,5 à 2,5 km de rayon, qui permettrait d'adapter plus rapidement les aéroports actuels. La piste serait large de 400 mètres, établissant un équilibre entre la contrainte des forces centrifuges et les aspects liés à la sécurité. Point intéressant, plusieurs avions pourraient utiliser en même temps une telle piste de 10 km.

Pour atteindre ses objectifs, le projet a évalué trois modèles opérationnels. Le premier était conçu pour des scénarios à vent faible, où n'importe quelle partie du cercle peut être utilisée dans n'importe quelle direction. Le deuxième reposait sur un scénario de vent fort, similaire à un aéroport équipé de deux pistes parallèles. Enfin, le troisième modèle prenait en compte des vents changeants, impliquant une séquence de l'avion se "déplaçant" graduellement en fonction de la direction du vent.

En tenant compte de ces scénarios, l'équipe a établi que le concept pourrait raccourcir de 10 % le décollage et l'atterrissage, par rapport aux pistes droites. Le modèle promeut des opérations plus durables qui ne dépendent pas toujours du vent, et une utilisation totale du terrain moins importante que celle des aéroports conventionnels. Même si les coûts de construction seront de 10 à 60 % plus élevés, le concept offre des avantages en termes de raccourcissement des trajectoires, de temps de roulement au sol et de capacité continue, ce qui le rend idéal pour augmenter la capacité aérienne dans le monde.

ENDLESS RUNWAY a démontré la faisabilité du projet de piste circulaire, mettant en lumière ses avantages, ses exigences et ses perspectives. Si les aéroports européens passaient à ce type de modèle, ils pourraient réaliser d'importantes économies de carburant et rationaliser le transport aérien. Le transport aérien en Europe a donc d'intéressantes perspectives devant lui.

Source : techno-sciences.net

Voir les commentaires

Vélo Carbon Wood

20 Mai 2015, 21:24pm

Publié par Grégory SANT

Aujourd’hui les vélos en bois ont bien évolué rapport à ce que l’on pouvait obtenir à leurs début … Le bois permet de nombreuses libertés et permet de créer des vélos tout aussi durable que performant. Mais il existe toujours des détracteurs pour affirmer que le bois n’est pas un matériau de qualité supérieure pour la fabrication de vélos …

L’étudiant en design Daniele Quintaba et son père, maître menuisier, ont exploré une voie pour tenter de mettre tout le monde d’accord. Un vélo en bois utilisant également la la fibre de carbone dans sa composition pour en améliorer les performances. Un joli jouet de seulement 9 kilos à découvrir en images ci-dessous :

Voir les commentaires

Bugatti Chiron

20 Mai 2015, 21:14pm

Publié par Grégory SANT

Maintenant que la prochaine Bugatti a été repérée sur la route, les illustrateurs s'en donnent à cœur joie pour la deviner sans camouflage.

Il y a quelques jours, nous observions pour la première fois la prochaine arme de chez Bugatti dans sa version « définitive », tout du moins avec la carrosserie finale et non plus celle de la Veyron.

Ses formes commencent à se dessiner mais le camouflage est toujours présent. Pour les illustrateurs, le jeu est donc de deviner le dessin définitif de la bête.

Evren Milano propose une nouvelle élucubration après analyse des images du prototype de la Chiron. Personnellement, ça me paraît quand même un peu agressif pour une Bugatti...

Source : turbo.fr


Voir les commentaires

C Coupé GTE par Volkswagen

20 Mai 2015, 21:11pm

Publié par Grégory SANT

Volkswagen vient de dévoiler un nouveau concept qui donne un aperçu de la nouvelle ligne des berlines Volkswagen. Baptisée C Coupé GTE, cette hybride propose une conduite toute électrique grâce à la technologie Plug-in Hybrid.


Avec une longueur de plus de cinq mètres, le C Coupé GTE est une berline sportive et exclusive du segment C. Il s'agit d'une traction équipée de l'innovant système Plug-in Hybrid développant une puissance de 245 chevaux et un couple de 500 nm. Le concept possède une autonomie de 50 km en tout-électrique et une autonomie totale de 800 km. La consommation moyenne des véhicules Plug-in Hybrid est de 2, 3l/100km.

Source : ledauphine.com

Voir les commentaires

De la peau en impression 3D par L'Oréal et Organovo

20 Mai 2015, 21:06pm

Publié par Grégory SANT

Pour mettre fin aux tests de ses produits sur les animaux, le géant tricolore de la cosmétique L'Oréal a besoin de peau humaine. Il a signé le 5 mai un partenariat sur cinq ans avec la biotech californienne Organovo, révélé par Bloomberg deux semaines plus tard. Comme l'explique la vidéo ci-dessous, la start-up est spécialisée dans la bio-impression 3D de tissu. Elle a conçu la plate-forme NovoGen Bioprinting, qui fabrique une encre biologique constituée d’un mélange de cellules. Les techniques d’impression 3D permettent ensuite de projeter les particules vivantes pour constituer le tissu, couche par couche. Organovo aurait déjà noué des partenariats avec plusieurs groupes biopharmaceutiques, dont Merck, mais il s’agirait ici de sa première incursion dans l’industrie de la beauté. Le développement de ce projet de recherche aura lieu dans le nouveau centre de L’Oréal basé en Californie et dans les locaux d’Organovo à San Diego.

Source : usine-digitale.fr

Voir les commentaires

Les exosquelettes du futur

19 Mai 2015, 19:53pm

Publié par Grégory SANT

Les recherches en robotique sont arrivées aujourd'hui à un point où l'on peut sérieusement envisager que les exosquelettes permettent aux handicapés de marcher, facilitent le travail des sauveteurs, transforment les soldats en super-soldats. Mais verra-t-on un jour des énormes méchas comment dans l'animé Gundam ?

Iron Man, Aliens, Starship Troopers, Halo, Metroid, les exemples ne manquent pas. Dans la réalité, cela dit, nous en sommes encore assez loin. Porter des charges extrêmement lourdes, décupler sa vitesse, rendre l’usage d’un membre, c’est déjà (presque) une réalité. Mais dans le futur ? Pilotera-t-on des monstres de technologie capables de lancer un énorme rocher comme un vulgaire caillou ? Porterons-nous tous des batteries de fils, capteurs et autres composants directement branchés sur nos propres organes ?

Quelles que soient les technologies mises en œuvre, les exosquelettes permettent à un paraplégique de « marcher » – on l’a vu lors de la Coupe du Monde de Football, où un jeune homme de 29 ans a pu donner le coup d’envoi -. Rendre une faculté perdue, voici l’un des objectifs de ces exosquelettes. L’autre, c’est l’augmentation des capacités physiques, le fameux super-soldat par exemple.

D’autres approches se veulent plus « douces », comme cette combinaison développée par Harvard. Une sorte de pantalon ultra-moderne capable de vous simplifier grandement l’effort de la marche. Et avec le temps, ces technologies devront plus abordables et de fait… grand public.

Mais aujourd’hui, les exosquelettes ressemblent davantage à des amas de câbles, de matériaux, de moteurs et de capteurs. Ce qui est loin, très loin, d’être pratique. Les recherches se concentrent donc davantage sur la conception d’appareils flexibles, légers, offrant une grande autonomie, pour une grande liberté de mouvement. BLEEX et HULC en sont de bons exemples.

Et si ceux-ci se concentrent sur le bas du corps, le haut n’est pas non plus délaissé. Cependant, la demande est moindre – après tout, ce sont les jambes qui nous permettent de nous déplacer – et les problèmes sont plus délicats à résoudre – parce que davantage de degrés de liberté notamment -.

Jacob Rosen, directeur du Bionics Lab de UCLA, est un spécialiste en la matière. Il travaille d’ailleurs sur des bras robotisés utilisant la technique de l’« image miroir » – le bras sain et le bras handicapé sont placés dans cet exosquelette et le patient effectue des mouvements avec son bras sain dans un environnement en réalité virtuelle. Le robot transmet alors en temps réel les impulsions nécessaires pour reproduire les mêmes mouvements dans l’autre bras. Un moyen de faire « réapprendre » au corps à utiliser un membre.

Il ne fait donc aucun doute que les futurs exosquelettes seront plus faciles à porter et pourront couvrir tout le corps. Mais ils seront aussi plus puissants. Notamment grâce à l’utilisation de matériaux toujours plus résistants, matériaux qui commencent déjà à être assimilés à des muscles artificielles. Des fibres de polymère peuvent par exemple agir comme nos propres muscles, sans jamais perdre leurs facultés.

Si les exosquelettes devaient un jour être vendues au grand public, il faudra avoir résolu certaines questions vitales, comme par exemple comment offrir aux humains ces « pouvoirs » supplémentaires sans risquer leur sécurité tout en restant abordable et réaliste ?

Les exosquelettes pourraient faire des miracles dans les aéroports, les magasins, les usines ou auprès des handicapés et des sauveteurs… Et qui sait, nous n’en aurions même pas besoin pour faire la guerre…

Source : gizmodo.fr

Voir les commentaires

Le pétrole renouvelable est né

19 Mai 2015, 19:47pm

Publié par Grégory SANT

La compagnie Global Bioenergies récemment côtée sur le marché Alternext à la bourse de Paris a annoncé avoir converti des ressources végétales en isobutène gazeux, puis secondairement en carburants liquides similaires à ceux extraits du pétrole.

Ce mélange de carburants ressemble à du pétrole léger, et peut être qualifié de "pétrole renouvelable".

Le gaz isobutène est une des principales briques élémentaires de la pétrochimie. 15 millions de tonnes d'isobutène sont produites chaque année à partir de pétrole, et sont utilisées pour produire des carburants, des plastiques et des caoutchoucs.

Global Bioenergies a développé et industrialisé un procédé de biologie synthétique capable de produire de l'isobutène de façon alternative, à partir de sucre, de céréales, ou de déchets agricoles ou forestiers.

Pour la première fois, un lot d'isobutène produit et purifié sur le site d'ARD à Pomacle-Bazancourt près de Reims, a été convoyé en containers pressurisés à l'Institut Fraunhofer sur le site de la raffinerie de Leuna, près de Leipzig en Allemagne.

Ce lot y a été traité par une unité de catalyse reflétant le procédé industriel permettant d'enchaîner les molécules d'isobutène entre elles. Il a pu être produit un mélange composé d'isooctane (par enchaînement de deux molécules), d'isododécane (trois molécules), d'isocétane (quatre molécules), ainsi que des enchaînements de plus grande taille. Ces composés sont associés à des marchés importants :

- L'isooctane constitue le carburant-étalon pour les moteurs à essence et correspond à du «super 100» quand on l'utilise pur.
- L'isododécane est l'une des très rares molécules bio-sourcées susceptible de convenir comme carburant d'aviation ; son homologation comme "bio-kérosène" est en cours aux Etats-Unis.
- L'isocétane est un carburant lourd qui peut s'utiliser comme additif dans les moteurs diesel.
- Les chaînes moléculaires de taille encore plus élevée servent dans la fabrication des lubrifiants industriels.

"La fermentation industrielle d'un gaz tel que l'isobutène présente de nombreux avantages, qui se traduisent par des coûts d'exploitation réduits. Nous sommes maintenant parvenus à intégrer cette fermentation avec la conversion du gaz en un liquide qui ne contient que des hydrocarbures et ressemble à du pétrole léger. L'enjeu sera maintenant d'arriver à en séparer les différents composants. Obtenir de l'isooctane de haute pureté est l'un des objectifs prioritaires de notre alliance avec Audi" a déclaré Rick Bockrath, Vice-Président pour le génie chimique de Global Bioenergies.

Et Marc Delcourt, P-DG de Global Bioenergies, de conclure : "Notre procédé intégré nous permet désormais de convertir des végétaux en hydrocarbures liquides en seulement quelques jours, au lieu d'ères géologiques longues de plusieurs millions d'années. En nous alliant avec des exploitants agricoles, tel par exemple Cristal Union déjà présent à notre capital, ce procédé nous donnera accès à un gisement potentiellement illimité de ‘pétrole renouvelable'. Global Bioenergies contribue par son innovation de rupture à accroître les capacités d'approvisionnement en énergie des populations humaines tout en contrecarrant le réchauffement de l'atmosphère."

Global Bioenergies a également annoncé la mise en chantier en Allemagne d'un démonstrateur industriel ayant une capacité de production de 100 tonnes par an, ultime étape avant l'exploitation commerciale à grande échelle.

Source : enerzine.com

Voir les commentaires