pile

 

À l’occasion des 21 ans de Dyson, son fondateur James Dyson a révélé 3 inventions qui n’étaient jamais sorties de son service Recherche et Développement. Ces 3 inventions n’ont jamais vu le jour, mais elles ont mobilisé les ingénieurs du constructeur pendant des années et sont pour certaines réutilisées dans d’autres projets de recherches.

En 2001, bien avant les Smartphones et autres tablettes, James Dyson souhaitait déjà réunir dans un seul et même appareil les fonctionnalités d’un ordinateur et d’un téléphone. Le problème, c’est qu’au début du XXIème siècle, il était nécessaire d’emporter avec soi plusieurs appareils ayant des fonctionnalités différentes tels que le téléphone et l’ordinateur.

C’est pour cela qu’une équipe d’ingénieurs Dyson a conçu le Dyson Halo, un casque à réalité augmentée, doté de jumelles et diffusant des images de couleur en 3D. Très compact et pouvant être porté comme une paire de lunettes, le système permettait à l’utilisateur d’avoir accès à toutes sortes d’informations relatives à son environnement, sans avoir à transporter un ordinateur ou un téléphone. Mais après 3 ans de recherches et développement, le projet fut mis entre parenthèses pour permettre aux ingénieurs de se concentrer sur le développement des technologies Dyson existantes. Cependant, des technologies développées pour ce casque sont aujourd’hui réutilisées dans d’autres projets de recherches.

Les technologies Dyson dans le Halo :

Le casque : Composé de deux miroirs associés à de minuscules moniteurs placés sur les tempes, il permettait à l’utilisateur d’avoir face à lui une image translucide, d’environ 20cm, projetée à un mètre devant lui. L’écran proposait une série d’applications similaires à celles des Smartphones d’aujourd’hui.
L’ordinateur : Le casque pouvait être détaché de sa base et branché sur un ordinateur traditionnel, offrant ainsi les mêmes résultats que lorsqu’on branche un ordinateur portable sur une télévision.
La télécommande : Pour accompagner le casque, les ingénieurs avaient également pensé à un dispositif de commande à distance. Portée comme une montre et dotée d’un stylet, elle permettait à l’utilisateur de déplacer le curseur virtuel sur l’écran projeté en face de lui.

dysonhalo

 
Autre invention, le piège à diesel en 1997 ! Pour lutter contre la pollution de l’air, les ingénieurs Dyson ont mis au point un filtre à particules de diesel.

Partant de la problématique que l’air pollué serait en partie responsable de 42 000 décès en France chaque année. C’est un facteur qui aggrave les risques d’asthme, de cancers des poumons, et de crises cardiaques. Les ingénieurs Dyson sont partis d’un constat simple, les fines particules de diesel mesurent 2.5 microns. Or, la technologie cyclonique Dyson est capable de traiter des particules jusqu’à 0.5 microns. Ils ont donc tenté d’appliquer cette technologie aux véhicules diesel.

Mais la solution des cyclones, trop énergivores a vite été mise de côté. Ils ont finalement mis au point un système capable d’ioniser les particules avant de les collecter et de les brûler dans un environnement riche en oxygène. James Dyson proposa alors son système aux industriels automobiles et essuya les mêmes refus que lorsqu’il proposa son aspirateur sans sac. Les véhicules diesel sont aujourd’hui équipés de filtres qui se bouchent rapidement et perdent en efficacité.

diesel

Dernière invention inédite, la pile à combustible Dyson en 1995 !

Pour cette invention Dyson est parti du constat que les piles à combustible ont besoin d’une source constante et importante d’hydrogène et d’oxygène pour fonctionner. Depuis près de 10 ans, une équipe d’ingénieurs Dyson travaille pour adapter un moteur numérique Dyson à une pile à combustible. L’objectif étant d’augmenter les performances de la pile tout en réduisant sa taille. En effet, les piles à combustible sont capables de convertir l’énergie chimique de l’hydrogène en énergie électrique.

Les résultats ont été impressionnants. Le V4HF, moteur numérique compact, léger et très efficace à permis d’augmenter de 20% la puissance de la pile. Le temps de démarrage a quant à lui été divisé par 3. Après ce succès, les ingénieurs de Dyson explorent toujours les différentes situations dans lesquelles cette technologie pourrait être utilisée.

Source : journaldugeek.com