Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #objets communicants

La ruée vers la voiture autonome

28 Avril 2016, 17:34pm

Publié par Grégory SANT

La Google Car a parcouru 4 millions de kilomètres en 6 ans - Crédit : Google.

La Coalition de la voiture autonome pour des rues plus sûres, tel est le nom du lobby lancé par les grands tenants de l'auto sans pilote, dont Google et Uber, mais à l’exception notable de Tesla.


Pour que l'industrie de la voiture autonome prenne son envol, encore faut-il que les infrastructures et la loi le permettent. C'est la raison pour laquelle plusieurs acteurs précurseurs dans ce domaine ont décidé d'allier leurs forces dans le cadre d'un lobby. Google, qui a 4 millions des kilomètres sans pilote au compteur, Uber, qui mise sur les autos autonomes, Lyft, Ford et Volvo créent la Coalition de la voiture autonome pour des rues plus sûres.

La mission principale sera de la « Self-Driving Coalition for Safer Streets », de son nom original, sera ainsi de « collaborer avec les parlementaires, les régulateurs et l'opinion publique pour promouvoir la sécurité et les avantages des véhicules sans conducteur ». L'organisation, qui pourrait accueillir d'autres promoteurs de l'autonome, est pilotée par David Strickland, ex-dirigeant de l'autorité américaine de la sécurité routière.

Presque tout reste à définir


De premières recommandations seront formulées aux États et entreprises au mois de juillet. Par exemple, comme le rappelle Reuters, la Californie interdit les véhicules autonomes sans volant, alors que dans sa vison, Google s'oppose à la présence d'un volant. En solution intermédiaires, les constructeurs imaginent déjà un dispositif rétractable (voir Volvo Concept 26) en phase autonome, laissant la place à l'info-divertissement.

Début mars, le concept Shiwa présentait son interprétation de la voiture sans conducteur, sans volant, mais surtout sans fenêtres ! Un mois plus tard, Ford faisait rouler une Mondeo autonome la nuit, sans phares. Si ce modèle n'en a théoriquement pas besoin pour circuler, éclairer la route rassurerait au moins les passagers.

Source : clubic.com

Voir les commentaires

Des interfaces qui s'adaptent au contexte

11 Avril 2016, 17:57pm

Publié par Grégory SANT

Ici par exemple celui d’une Volvo SE80 louée récemment aux US, sur laquelle il est possible de paramétrer tous les indicateurs en système métrique ou européen, et la voix du GPS en français (avec toutefois une prononciation bizarre sur les noms de rues et de villes).

Seule la vitesse n’a pas été changée sur le tachymètre, mais c’est normal, sinon difficile de respecter les limitations sans se tromper.

Presse-citron.net

Voir les commentaires

Xiaomi : le rice cooker connecté

4 Avril 2016, 17:35pm

Publié par Grégory SANT

Xiaomi serait-il en train de partir à la conquête d’un nouveau marché porteur et plein de promesses, celui de l’électroménager connecté ? C’est ce qui semble ressortir du dernier né de la marque : le Mi Induction Heating Pressure Rice Cooker.

Plus communément appelé Rice Cooker, ce cuiseur de riz connecté est particulièrement intelligent et s’adapte à la cuisson en permettant notamment plus de 2500 modes de cuisson différents. Parmi les bonnes nouvelles, le prix de cet appareil qui reste très abordable puisqu’il ne coutera que l’équivalent de 140 euros. Une caractéristique propre à Xiaomi, une entreprise toujours capable de fournir un excellent rapport qualité/prix.

Le Rice Cooker est un appareil particulièrement bien fini d’un point de vue esthétique et il pourra être commandé à distance, via une connexion Wi-Fi grâce au système Mi Home, que Xiaomi a mis au point il y a quelques mois pour contrôler tous les appareils domestiques à l’avenir.

Encore plus fort, Xiaomi a intégré un lecteur de code barre, de cette façon ce cuiseur intelligent saura de quelle marque de riz il est question et pourra adapter la cuisson en conséquence. Le Rice Cooker est capable de reconnaitre plus de 200 marques de riz et propose 2500 modes de cuisson. Pour le moment Xiaomi n’a pas indiqué si ce produit serait commercialisé en Europe, il faudra donc passer par des sites internet à l’étranger pour en acheter un. La cuisine de demain sera elle aussi connectée !

Source : presse-citron.net

Voir les commentaires

Veloo : Le vélo connecté pour enfants

31 Mars 2016, 17:40pm

Publié par Grégory SANT

  • © 2014 Stefan Silberfeld, Isabel Prade, Ali Kerem Atalay
    University of Applied Arts Vienna

  • The roll-brake is using a simple permanent magnet motor which speed is adjusted by changing resistance. Energy is recovered to a small battery. Every possible adjustment is designed to be child-safe (2-finger unlocking).

    The wearable consists of vibration motors and two buttons, a Message-button to send stipulated messages and a Stop-button to carefully trigger the brake.

    The handlebar has a simple switch and vibration motors for communication.

  • Design Language: Bold; clear lines, strong colors, distinct textures, emoticons


  • Source : industrialdesignserved.com

Voir les commentaires

Canhe-fit : le collier connecté pour votre chien

29 Mars 2016, 20:27pm

Publié par Grégory SANT

Le Canhe-Fit est au chien ou au chat ce que le Fitbit est à l'homme : un traqueur d'activité permettant d'améliorer son mode de vie.

Après l'homme puis la machine (la voiture, le vélo...), c'est au tour de l'animal de bénéficier d'un objet connecté consacré au bien-être et à un mode de vie sain. Le Canhe-Fit est un pendentif pour chien ou chat dont la campagne de financement participatif a commencé ce matin sur Indiegogo.Tout comme un bracelet Fitbit ou un module Oocar, le Canhe-Fit mesure l'activité de celui qui le porte pour prodiguer des conseils. En l'occurrence, l'application indique quelle dose de nourriture il faut donner chaque jour à son chien ou à son chat selon qu'il s'est dépensé ou non. La race, l'âge et le poids de l'animal sont pris en compte, ainsi que le type de nourriture ou la marque de croquettes.

Voiture connectée : Oocar : un module diagnostic à 40 euros misant sur les économies

La startup toulousaine Canhegat, qui ambitionne de lancer d'autres produits consacrés au bien-être animal, compte ainsi lutter contre le surpoids, qui toucherait 30 % des animaux de compagnie. Pour encourager les maîtres à sortir leurs animaux, l'application mise sur la gamification, avec un réseau social interne et un classement. On peut par ailleurs partager le profil de son animal avec son vétérinaire.

Une fonction anti perte communautaire


Dessiné par un designer industriel français, l'appareil qu'on fixe au collier de son animal remplit également la fonction de balise Bluetooth. En exploitant le mode Low Energy de la technologie, il permet à un animal perdu d'émettre pendant 8 mois. S'il passe à portée d'un autre membre de la communauté (30 à 40 m), ce membre ainsi que le propriétaire sont alertés.

La campagne de financement participatif est disponible dès à présent. À terme, le Canhe-Fit sera vendu au prix public de 110 dollars. Les livraisons sont attendues au mois d'octobre 2016.

Source : clubic.com

Voir les commentaires

Altra IQ : la chaussure de running connectée

23 Mars 2016, 19:53pm

Publié par Grégory SANT

Le salon du running ouvrira ses portes au Parc des expositions de la porte de Versailles, à Paris, le 31 mars. L’occasion de chausser Altra IQ, la chaussure connectée qui analyse la course de son utilisateur.

Première en Europe au salon du running qui ouvre ses portes à Paris le 31 mars (durant 2 jours). La marque de running Altra présentera sa chaussure connectée Altra IQ. Développée en partenariat avec iFit, cette tatane intelligente intègre des capteurs à même de donner à son utilisateur des informations précises en temps réel durant sa course: cadence, temps de contact au sol, zone de frappe du pied, force de frappe de chaque pied, pression spécifique de chaque pied, rythme, durée distance.

COURSE NATURELLE

Accessibles en direct sur l’écran de son smartphone (à travers l’application iFit coach) ou sur le cadran de la montre GPS iFit Ridge, ces informations se veulent aussi pertinentes pour progresser que pour prévenir d’éventuelles douleurs. Un capteur étant présent dans chaque chaussure, on peut ainsi par exemple savoir si l’on déporte le poids du corps plutôt sur un pied que sur l’autre, si l’on effectue des enjambées trop grandes, etc…

Voir les commentaires

OTIS lance l'ascenseur connecté

22 Mars 2016, 21:19pm

Publié par Grégory SANT

Dans le futur, vous n'attendrez plus l'ascenseur et vous ne toucherez plus de boutons pleins de microbes.

Otis a profité la semaine dernière du MIPIM, le marché international des professionnels de l'immobilier, pour dévoiler une nouvelle génération d'ascenseur intelligent et connecté, « adapté à la tendance de la numérisation de l'immobilier ».

Le nouvel ascenseur « New Gen2 » bénéficie effectivement de trois composants connectés. Il dispose tout particulièrement d'une application mobile intitulée eCall, qui permet de l'appeler à distance depuis son smartphone et de saisir sa destination, afin de minimiser l'attente et d'éviter aux passagers de toucher aux « commandes publiques ».


Un panneau de commande OneCall est maintenu. On y saisit sa destination depuis le palier, ce qui permet d'optimiser la répartition des passagers dans plusieurs ascenseurs et d'accélérer les déplacements.

Ces nouveaux ascenseurs accueillent enfin un nouvel écran eView sur lequel on peut afficher toutes sortes d'informations pratiques (la météo, l'information trafic, le titre de la musique...) ainsi que de la publicité.

Cet ascenseur est par ailleurs une évolution du « Gen2 » existant, qui réduisait déjà la consommation d'énergie et optimisait l'espace.

Ces nouveaux ascenseurs feront leur apparition dans de nouvelles constructions dès les prochaines années.

Source : clubic;com

Voir les commentaires

Plume Labs : e pigeon connecté

22 Mars 2016, 20:33pm

Publié par Grégory SANT

La start-up Plume Labs a équipé une dizaine de pigeons de différents capteurs pour mesurer le niveau de pollution de l'air londonien aux heures de pointe. La prochaine étape consiste à équiper le plus d'utilisateurs (humains) possibles pour cartographier la pollution. Dans cette optique, un partenariat est en cours avec l'Imperial College de Londres.

Avec la start-up française Plume Labs, les objets connectés nomades prennent de la hauteur. Au sens littéral du terme. En partenariat avec DigitasLbi, la jeune pousse a lancé, en début de semaine, une drôle d’opération baptisée : Pigeon Air Patrol. Dans le cadre de cette initiative, dix pigeons dressés ont été équipés d’une sorte de mini sac à dos dans lequel se trouvent un tracker GPS pour suivre leur position et un capteur de 25 grammes capable de mesurer l’ozone, les composés organiques volatils (COV) et le dioxyde d’azote. Objectif : mesurer le niveau de pollution de l’air londonien lors des heures de pointe pendant trois jours.

Si l’opération semble relever d’un coup de communication, l’activité de Plume Labs est, elle, très sérieuse. Fondée par Romain Lacombe, la start-up est à l’origine d’une application web et mobile qui permet de suivre heure par heure le niveau de pollution d’une soixantaine de villes à travers le monde. La jeune entreprise s’appuie sur les données publiques publiées par différents organismes, comme Air Parif à Paris.

Prochaine étape : mettre au point, en collaboration avec le CNRS, un capteur personnel nomade pour mesurer le niveau de pollution auquel s’expose une personne en temps réel qu’elle soit à l’extérieur, dans les transports ou bien chez elle. On parle alors de Quantified Environment.

Dans cette perspective, Plume Labs a noué un partenariat avec l’Imperial College de Londres afin d’équiper 100 beta-testeurs londoniens de ce capteur nomade et suivre leur exposition quotidienne à la pollution. Pour équiper plus de personnes et étendre l’initiative à toute la capitale britannique, le projet fait actuellement l’objet d’une campagne de crowdfunding sur la plate-forme Crowdfunder.co. A terme, l’objectif est de construire un véritable « Waze de la pollution » grâce aux données récoltées par les utilisateurs.

Source : industrie-techno.com

Voir les commentaires

Etui de recharge pour smartphone

26 Février 2016, 20:47pm

Publié par Grégory SANT

A Lyon, la jeune entreprise de maroquinerie De Rigueur table sur les objets connectés pour se distinguer. Elle lance aujourd’hui sa campagne de financement participatif pour faire éclore son projet d’étui de recharge pour smartphones.

Coup d’envoi ce jeudi de la campagne de financement participatif pour Connected Sleeve de la start-up française De Rigueur. Très remarqué au dernier salon de l’électronique CES de Las Vegas où il a décroché un Innovation Award, le prototype de cette étui en cuir pleine fleur permettant de recharger les smartphones par induction doit aujourd’hui grandir. Si tout va bien, De Rigueur espère lever 50 000 euros en un mois, ce qui permettra à son projet de voir le jour. Les 100 premiers exemplaires de Connected Sleeve seront proposés à 99 euros, les 200 suivants à 129 euros, les 300 suivants à 159 euros… Premières livraisons attendues avant l’été.

RECHARGE PAR INDUCTION

Techniquement, l’objet relève d’une double prouesse. Associant cuir et silicium, la Connected Sleeve a été dessiné par Elium Studio à Paris, déjà à l’origine du design de produits techno pour Withings, Lexon ou SevenHugs. L’étui sera fabriqué à la main en France, en cuir pleine fleur. Elle intègrera une batterie de 4500 mAh offrant jusqu’à 2 recharges pour un smartphone d’assez grande taille. L’étui mesure 18 x 9 cm pour 1,5 à 2 cm d’épaisseur et pèse 180 grammes. Il suffira d’y glisser son terminal pour qu’il s’y recharge par induction (plus de 60 modèles compatibles). Connected Sleeve peut lui-même se recharger par induction, mais aussi en USB grâce à la petite prise discrètement logée à l’extrémité de sa lanière de fermeture. Regret, mais De Rigueur n’y est pour rien: aucun iPhone n’est compatible avec son étui…

Voir les commentaires

La bague connectée iCharming de ZTE

23 Février 2016, 18:57pm

Publié par Grégory SANT

La bague connectée iCharming de ZTE.

Le constructeur chinois expose au Mobile World Congress de Barcelone sa bague connectée baptisée iCharming. Elle permet notamment de déclencher son appareil photo à distance, de suivre sont activité ou encore de lancer un message de secours en cas d’urgence.

Dans le monde merveilleux des objets connectées, les constructeurs tentent un peu tout et parfois n’importe quoi. C’est le cas du Chinois ZTE et de sa bague iCharming. Sous son design très bling-bling se cache un appareil qui remplit trois fonctionnalités.

La première permet de l’utiliser comme moyen de secours. Ainsi, la fonction SOS permet de géolocaliser celui qui la porte où qu’il soit. Elle peut également émettre un message d’urgence vers la personne de son choix. Utile par exemple pour les personnes âgées en cas de malaise.

On secoue la main et la photo est prise

La seconde prend la forme d’un suivi d’activité classique. Depuis l’application du smartphone auquel elle est connectée, elle peut compiler le nombre de calories dépensées, la distance parcourue ou encore les lieux où l’utilisateur s’est rendu.

Enfin, l’iCharming peut déclencher l’appareil photo du smartphone à distance. Il suffit ainsi de secouer sa main pour que le téléphone prenne une photo. Pratique pour un selfie ou tout simplement une photo de groupe sur laquelle on veut figurer, sans avoir à utiliser le minuteur.

ZTE réfléchit actuellement à commercialiser cette bague en Europe. La version en argent serait ainsi vendue au prix de 250 euros, tandis qu’une autre déclinaison en or, plus luxueuse devrait quant à elle atteindre le tarif de 1 000 euros.

Source : 01net.com

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>