Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #objets communicants

Les nouveaux produits connectés

16 Décembre 2014, 21:16pm

Publié par Grégory SANT

mother-face-cookies-sd

Sen.se

Anthony Zwiebel nous a présenté Mother et ses cookies.

Une présentation en détail nous a permis d’entre-apercevoir les multiples possibilités de cet objet.

Mother et ses cookies rendent tous vos objets quotidiens intelligents. Il suffit de coller un cookie sur n’importe quel objet et de décider de l’action à accomplir, le temps, la répétition, etc… Ceci s’effectue via un PC, un smartphone ou une tablette.

La Mother avertira l’utilisateur en conséquence des actions qui ont été paramétrées. Vous l’avez collé sur la brosse à dents de votre enfant et il a oublié de se brosser les dents ? La Mother le rapellera à l’ordre.

Une personne âgée a oublié de prendre les médicaments dans son pilulier ? La Mother le lui rappellera.

Tout objet peut être rattaché à un cookie et à un paramétrage personnalisé.

Le but est ensuite de vous désolidariser de votre smartphone et des multiples applications gérant chacune un objet. La Mother s’occupe de tout et vous n’avez plus à vous en soucier.

La Mother et ses 4 cookies sont en vente dans toutes les Fnac au prix de 249€ au lieu de 290 € (bon plan jusqu’au 24 décembre).

4 cookies supplémentaires vous coûteront un supplément de 150€.

 

Myscript

Olivier Cros, Automotive Business Development Manager chez MyScript, nous a présenté les progrès incroyables qu’a réalisé la reconnaissance d’écriture ces dernières années. Concrètement nous retrouvons les technologies développées par MyScript dans les voitures (Audi A3, BMW, etc…) ou sur les tableaux numériques.

Il nous a notamment présenté l’un de leurs produits : Myscript shape, rendant la saisie au clavier obsolète. Difficile d’expliquer avec des mots cette technique, mieux vaut une petite vidéo :

 

La réalisation d’un graphique sous excel ou sous word n’a jamais été aussi facile et rapide.

 

Ticatag et l’Ultra Wide Band

Ultra Wide Band ou UWB est une nouvelle technologie qui permet une géolocalisation beaucoup plus fine et beaucoup plus précise que la technologie iBeacons

Sophie Tron de Ticabag nous a présenté des applications concrètes dans un musée où cette nouvelle technologie pourrait rendre définitivement obsolète toutes les solutions d’audioguides qui nous connaissons déjà.

Mais cette technologie, gourmande en énergie nécessite une batterie portative. Nous attendons avec impatience la miniaturisation de tout ce petit matériel qui aura un succès certain à l’avenir.

 

TICATAG

Faire-Faire et l’Internet par la lumière – le Li-fi

Denis Tanneux nous a présenté une nouvelle innovation : l’internet par la lumière – ou Li-fi.

Le principe est assez simple : le code binaire O/1 est transposé par les actions Allumer/Éteindre. Ainsi, une lampe LED passant d’un état à l’autre suffisamment rapidement pour que l’usager ne s’en rende pas compte devient le véhicule de l’information. Une application décrypte ce message et le transforme de nouveau en code binaire pour pouvoir être traité claissiquement par le smartphone ou la tablette de l’utilisateur.

Le réseau Wifi est donc inutile pour transmettre très rapidement des informations à un point donné.

Les avantages sont intéressants et complémentaires des autres modes de connexion :

  • délivrance de l’information sur des points très précis (sous la lampe LED),
  • bande de fréquence quasi illimitée.

En revanche, l’information ne va que dans un sens dans la démonstration qui nous en a été faite : de la lampe LED vers le terminal utilisateur.

Pour plus de détails sur cette nouvelle technologie, rendez-vous sur le site que lui a dédié l’agence Faire-Faire.

 

lifi

Snowite et le renouveau du streaming musical

Snowite nous a présenté une nouvelle manière d’aborder le streaming musical et d’autres modes de l’exploiter commercialement.

logo_snowite

Grâce à l’analyse des rythmiques, du tempo et du genre musical, Snowite a pensé le streaming musical et la concetion de playlists de manière différente. Il s’agit pour l’utilisateur de pouvoir balayer un catalogue musical plus efficacement et lui permettant de découvrir des morceaux peu connus et pourtant en phase avec ses goûts.

Sur le plan commercial, les techniques apportées par les solutions de Snowite permettent de restreindre de efficacement certaines parties du catalogue et ainsi d’en réduire les coûts d’accès.

 

Copsonic et l’authentification par Ultra-son

Brian Roeten de Copsonic nous a présenté un nouveau système d’authentification par ultrasons. On pourrait penser à un énième système d’authentification. Mais cette méthode propose une réelle innovation car ses applications sont à la fois multiples, simples et ne nécessitent pas obligatoirement de smartphone perfectionné.

Cette méthode est particulièrement intéressante dans les régions du monde où le taux de pénétration en smartphone et autres équipement high tech haut de gamme est faible, notamment en Afrique. Ce principe n’a besoin que d’un téléphone basique muni d’un micro et d’un haut parleur. Il exploite le réseau GSM classique (il n’y a pas d’échange de data via le réseau Edge, 3G ou 4G). Il n’y a pas besoin d’installer application que ce soit pour l’émetteur ou le récepteur du paiement.

 

Lors de l’achat, les informations de transaction (montant, code PIN) sont encryptées dans un signal ultrasonique unique. Le mobile du commerçant et celui du consommateur s’échangent les informations par le biais du haut-parleur et du micro pour finaliser le paiement.

Datawatch et l’analyse du Big Data

Marion Deferran nous a présenté ce que Datawatch propose en terme d’analyse du Big Data.

Tout le monde parle du Big data mais peu de personne savent ce que l’on peut en tirer réellement. Cette matinée de l’Innovation chez Sedona a été l’occasion d’aborder ce sujet très vaste de manière précise et concrète.

Datawatch_Logo

Datawatch nous a présenté plusieurs exemples où le Big Data vient au service du marketing et du service rendu en magasin.

Par des analyses de commandes effectuées en temps réel et prenant en compte différents paramètres (type de produit, type de promotion, région géographique de l’achat), Datawatch nous a montré comment il été possible de réajuster une politique commerciale en temps réel en fonction des ventes passées. Le gain est important car il permet des analyses marketing fines, précises et immédiates.

Un autre mode d’analyses, plus controversé, nous a montré que grâce à la connexion des smartphones des clients au Wifi d’un très grand magasin, Datawatch est capable de cartographier le parcours d’achat en temps réel. Les adresses mac des smartphones connectés au Wifi se déplacent d’un endroit à l’autre et permettent de gérer la position des vendeurs en fonction du nombre d’acheteurs potentiels de manière immédiate et à toute l’échelle d’un magasin. Cela permet aussi de suivre si une offre promo fonctionne en fonction du profil de l’acheteur.

Ceci nécessite évidemment l’accord du consommateur. Mais son accord est lié à l’acceptation des conditions générales de l’utilisation gratuite du Wifi du magasin. En résumé, le visiteur bénéficie gratuitement de l’accès au Wifi et de services liés à son compte client,  en contrepartie, il accepte d’être « tracké » dans le magasin et que ses déplacements soient analysés en fonction d’objectifs marketings et de services au client.

Source : lesconnectes.net

Voir les commentaires

Smart Watch à écran E-Ink chez Sony

28 Novembre 2014, 19:43pm

Publié par Grégory SANT

Selon les informations de Bloomberg, Sony plancherait sur une smartwatch dotée d’un afficheur reposant sur l’encre électronique E-Ink que l’on retrouve sur de nombreux modèles de liseuses. Les sources de l’agence précisent qu’avec cette technologie, le bracelet de la montre pourrait afficher des informations supplémentaires, ou transformer complétement l’apparence du bracelet.

Côté caractéristiques, cette smartwatch prévue pour 2015 n’apporterait pas plus de choses qu’un autre modèle. Elle pourrait toutefois se distinguer par son style et cette capacité à changer d’allure. Si elle est vraiment sur les rails, cette montre serait le premier produit conçu par la nouvelle division voulue par Kazuo Hirai, le patron de Sony. Celle-ci avait été  créée en août pour lancer des projets innovants et renouer avec l’esprit de la société qui avait inventée le Walkman.

Source : cnetfrance.fr

Voir les commentaires

Fkic : le bouton d'automatisation de tâches fréquentes pour votre smartphone

23 Novembre 2014, 18:26pm

Publié par Grégory SANT

Avec leur drôle de nom dans la langue de Molière, les petits boutons Flic apportent une touche de design et de simplicité à l’automatisation de tâches fréquentes réalisées avec un smartphone. Une idée intéressante à contrepied de la tendance actuelle vers le tout-tactile.

C’est l’un des nombreux projets faisant actuellement l’objet d’une campagne de financement participative, ici réussie puisqu’en trente heure, Flic a rempli son – modeste – objectif de 80 000 dollars. Créé par une équipe suédoise basée à San Francisco, Flic est un petit bouton physique, tout en rondeur, à coller et à repositionner partout grâce à un système tout simple de double-face. Il est connecté au smartphone en Bluetooth low-energy (dès Android 4.3, également compatible avec iOS) et promet de simplifier la mise en place de tâches habituellement réalisées avec un smartphone.

Les boutons Flic peuvent être utilisés de trois manière : avec un appui court, un double-clic ou un appui long, ce qui permet d’affecter à chaque accessoire trois tâches différentes. Elles sont liées aux services qui feront l’effort de jouer le jeu et de rendre leur propre application compatible, mais aussi aux fonctions de base du téléphone. Il est ainsi possible, en utilisant une pastille, de déclencher l’envoi d’un sms d’urgence ou de coordonnées GPS, d’éteindre une alarme, de faire sonner le téléphone à distance, d’appeler un contact favori ou encore de capturer une photo (pratique pour des selfies à distance).

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Pour le moment, Flic annonce une compatibilité avec diverses applications : Foursquare pour le check-in, Facebook, TumblR, Instagram ou Twitter pour le partage automatique de photos prises avec le bouton, Nest pour le contrôle automatique du thermostat, Philips Hue pour l’extinction ou l’allumage automatique des ampoules, les produits SmartThings en domotique et même Tasker. L’idée est donc, pour des usages quotidiens, de s’épargner le déverrouillage du smartphone, l’entrée dans l’application et la sélection d’un réglage toujours identique pour déclencher une action. Un Developer Kit est déjà disponible auprès de Shortcut Labs, le créateur de Flic, pour ceux qui souhaitent rendre leur app compatible avec la touche.

Le bouton Flic est résistant à l’eau et à la poussière, fonctionne sur piles (autonomie annoncée à près de cinq ans), peut fonctionner avec plusieurs personnes et, avouons-le, particulièrement réussi en termes esthétiques. Ils seront livrés à partir de mars 2015, au prix de 27 euros l’unité, ce qui reste malheureusement élevé, ou de 89 dollars les quatre. Si vous souhaitez apporter votre contribution à sa campagne Indiegogo et bénéficier de tarifs préférentiels au passage, la campagne durera jusqu’au 3 janvier prochain.

Source : android.com

Voir les commentaires

Amazon Dash connecte vos placards à votre supermarché

19 Novembre 2014, 20:28pm

Publié par Grégory SANT

Objet connecté Amazon Dash

Amazon continue ses efforts pour offrir aux consommateurs un monde où il ne serait pas nécessaire de sortir de chez soi pour faire du shopping. Cela avait débuté avec l’annonce des drones-livreurs à domicile, mais Amazon ne s’est pas arrêtée en si bon chemin : le géant de Seattle vient de dévoiler son tout nouvel objet connecté Dash, un outil révolutionnaire qui permettra aux consommateurs d’éviter l’épreuve du supermarché !

Scanner connecté Amazon Dash

Amazon Dash est un objet connecté équipé d’un scanner LED qui permet de flasher les codes barres des produits de la maison (alimentaire, hygiène, produits ménagers par exemple) et de les ajouter automatiquement au panier Amazon. Cet objet connecté peut également ajouter des produits non « scannables » tels que les fruits et légumes, à la shopping list électronique. Il est également possible de commander des produits que l’on n’a pas chez soi, simplement en énonçant leur nom oralement.

Amazon Dash et Amazon fresh pour l’instant uniquement aux Etats-Unis

Camion livraison shopping connecté Amazon Fresh

Amazon Dash, connecté au supermarché en ligne « Amazon Fresh », est uniquement disponible aux Etats-Unis, et sur invitation pour le moment (San Francisco, Californie du sud et Seattle). Le service de courses en ligne Amazon Fresh est accessible dans ces villes moyennant 299$ par an.

 

Source : objet-connectes.fr

Voir les commentaires

Exocet : l'application pour objets connectés d'Exakis et m2ocity

5 Novembre 2014, 19:42pm

Publié par Grégory SANT

Premier opérateur télécom dédié aux objets communicants en France, m2ocity met l'internet de l'objet au service de la ville de demain.
m2ocity est un opérateur télécom « Machine to Machine » dédié aux objets communicants, créé en 2011 par Veolia Eau et Orange. m2ocity bénéficie pleinement de l'alliance des savoir-faire et de l'expérience acquise par ces deux grands groupes, en matière de télérelevé. Aujourd'hui, m2ocity connecte plus d'1.3 million d'objets dans plus de 1500 villes et villages en France.



Pour l'accompagner dans son développement, m2ocity se tourne vers Exakis afin de réaliser l'application « Exocet » de gestion des interventions sur équipements intelligents.

Les réseaux de télécommunications de m2ocity collectent et transmettent les données de relevé des compteurs d'eau ainsi que l'échange d'informations avec de nombreux autres équipements dits « communicants ». « Ce sont ainsi plusieurs dizaines de millions d'octets de données transmises chaque jour par ces équipements pour les restituer, de façon fiable et sécurisée, à nos clients », explique Eric Goetz, DSI au sein de m2ocity.

Véritables systèmes intelligents, les infrastructures de télécommunication installées, et exploitées par m2ocity, permettent la circulation des données des objets connectés. Le réseau des objets communiquant se compose de plus d'un million de capteurs équipés de modules émetteurs radio afin de transmettre les informations télérelevés. Plus de 2 millions de trames sont ainsi traitées quotidiennement dans le cadre du service de télérelevé. « m2ocity propose une démarche unique sur le marché en mutualisant un service sur un réseau », ajoute Eric Goetz.

Afin de faciliter la gestion des interventions sur les équipements, m2ocity se tourne vers Exakis pour ses compétences autour des systèmes intelligents et son retour d'expérience dans le secteur des télécommunications. « Nous souhaitions que nos clients puissent suivre et piloter la maintenance de leur parc d'objets communiquant à travers un outil simple, ergonomique et attractif », précise Xavier Diab, Chef de projet au sein de m2ocity.

L'équipe Exakis, composée d'un ergonome, d'un designer, de développeurs, d'un architecte et d'un chef de projet, a proposé une application centrée sur l'expérience utilisateur.

L'application Exocet offre la possibilité à l'utilisateur de m2ocity d'optimiser, d'organiser et de suivre toutes les interventions. Celles-ci peuvent aller jusqu'à 250 par jour. L'utilisateur côté client, peut quant à lui consulter en temps réel toutes les données d'interventions de ses propres compteurs intelligents.

m2ocity a mis l'accent sur le volet ergonomique et graphique de son application, favorisant la simplicité d'usage comme facteur clé de succès. Réalisée en responsive design elle s'adapte à tous les types de supports (smartphone, tablette, PC).
Rapide et intuitivement fonctionnelle, la notion de confort et plaisir de travail s'est imposée dans la logique de conception de l'application.


« Exocet a été développé avec les dernières technologies Web framework HTML5 /CSS3 Bootstrap de Twitter. Véritable challenge technique pour Exakis, il s'agissait de permettre à l'application de s'adapter aux différents formats de terminaux mobiles des clients de m2ocity, de simplifier l'adaptabilité de la charte graphique et d'assurer sa longévité technique. Les équipes Exakis ont également utilisé TypeScript, nouveau langage créé par Microsoft se compilant en JavaScript, afin d'industrialiser le développement de l'interface utilisateur. Les premiers retours de cette plateforme nouvelle génération sont très positifs », conclu Matthieu Dufourneaud, Référent technique chez Exakis.

Avec Exocet, m2ocity se dote d'un avantage concurrentiel sur le marché des compteurs intelligents. La plateforme sera disponible très prochainement !
Source : decideo.fr

Voir les commentaires

Le recensement de la population peut se faire par les mobiles

31 Octobre 2014, 19:10pm

Publié par Grégory SANT

le recensement de la population

L’utilisation des données mobiles pourrait être la clé pour des recensements de population plus précis et plus efficaces.

Pour effectuer des cartes de recensement des populations, les techniques du sondage sont encore aujourd’hui les plus utilisées. Mais face à des modes de vie de plus en plus nomades et la lenteur des questionnaires écrits ou téléphoniques, la nécessité de trouver un nouveau modèle devient criant. C’est cet objectif qu’ont poursuivi les recherches d’une équipe internationale de mathématiciens, de statisticiens et de géographes menée par l’Université catholique de Louvain en Belgique et l’Université libre de Bruxelles. Leur but a été de trouver une méthode qui remplace les sondages utilisés jusqu’ici au lieu de les accompagner. Ils ont pour cela récolté les données de géolocalisation des appels passés par 19 millions d’utilisateurs en France et au Portugal  pour établir des cartes de population grâce aux antennes relais. Ils ont ensuite comparé ces cartes à celles obtenues via les méthodes traditionnelles par l’Insee et par l’Institut de statistiques du Portugal.

Vers plus de précisions et des coûts réduits

Les résultats obtenus grâce aux données des téléphones mobiles sont aussi précis que ceux des instituts nationaux. La méthode semble donc faire ses preuves et apporte un atout considérable par rapport aux sondages : l’instantanéité. Les données peuvent être mises à jour très régulièrement et pour beaucoup moins cher que les envois de formulaires de recensement par exemple. “Les données anonymes des téléphones peuvent être examinées pour visualiser les changements qui ont lieu de façon quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle au niveau d’un pays entier. Cela avec un coût moindre et une plus grande flexibilité.” explique le géographe Andy Tatem. D’autant que la prolifération des téléphones mobiles ne pourrait qu’accroître la précision. Les chercheurs assurent même pouvoir connaître les revenus des utilisateurs anonymes grâce à leur relevé téléphonique. Mais cela pourrait être une des limites du projet. Bien qu’il permette de saisir les foyers d’habitation et les mouvements de population, il ne semble pas en mesure d’avoir plus de détails démographiques en terme de classes âge, de professions, etc.

Des applications variées

Cela dit, grâce au coût réduit et à la rapidité, la méthode proposée par l’équipe internationale pourrait permettre d’obtenir des cartes de population dans des pays en développement. Ceux-ci n’ont pas toujours développé d’instituts de statistiques et les données mobiles aurait l’avantage de la facilité. De plus, connaître les mouvements des populations au jour le jour peut avoir d’autres applications. Les chercheurs envisagent notamment les cas d’urgences sanitaires, climatiques ou politiques. Lors de ce type de situations, les autorités auraient un besoin rapide de cartes démographiques afin de s’organiser au mieux. Outre ces situations catastrophes, l’utilisation des données mobiles pour cerner les déplacements humains avait déjà été envisagé pour lutter contre les épidémies par exemple. En Allemagne on envisageait même il y a deux ans l’étude des e-mails pour déterminer les flux migratoires. Les sondages et les recensements sont donc en proie à de profonds changements qui bouleversent des méthodes bien installées.

Source : atelier.net

Voir les commentaires

La pompe à essence connectée par Toyota

30 Octobre 2014, 20:05pm

Publié par Grégory SANT

 

Dans le cadre de son projet de voiture connectée, le constructeur Toyota a conçu un système permettant à ses véhicules de communiquer avec des stations-services, pour aider le conducteur à mieux gérer son réservoir d’essence.

Nommé Connected Fueling Services par le fabricant japonais, il se connecte au Cloud, où la voiture va pouvoir ainsi communiquer avec différentes stations-services. Cela permet par exemple d’avoir la position des stations services les plus proches, leur grille tarifaire, et même de régler son achat avant même de passer à la pompe.

Le système propose donc d’afficher au conducteur une alerte sur son tableau de bord pour le prévenir du niveau de carburant, puis l’invite à choisir une station-service à proximité. Une fois arrivé à la station, le conducteur peut directement valider le paiement de son carburant depuis sa voiture avant de faire le plein et de repartir. Ce système est pour l’instant à l’expérimentation chez Toyota, qui compte l’essayer avec d’autres types de commerces, comme des parkings ou des restaurants.

Source : tomsguide.fr

Voir les commentaires

EyeRing lit votre livre grâce à votre doigt

30 Octobre 2014, 19:25pm

Publié par Grégory SANT

La FingerReader - une bague magique développée par le MIT - permet aux non-voyants de lire autre chose que des contenus en Braille ou de ne plus avoir à demander à leur voisin de leur lire un roman...

Vous vous souvenez de EyeRing, la bague connectée qui permettait de pointer du doigt un objet et d'en obtenir aussitôt une description audio ?

Le MIT fait évoluer le concept et développe à présent une nouvelle « bague magique » qui va encore plus loin pour améliorer la vie des aveugles et des malvoyants. Cette bague nouvelle génération, baptisée FingerReader, se porte sur l'index : en suivant naturellement le texte pointé par le doigt de son propriétaire, ligne après ligne, la bague scanne le texte et l'analyse en temps réel grâce à une micro-caméra embarquée, puis elle le restitue instantanément sous forme audio grâce à une voix de synthèse – voix un tantinet flippante, il faut bien l'avouer. En outre, pour guider la lecture, une vibration indique à l'utilisateur les passages à la ligne et les changements de page. Ce dispositif pourrait également s'avérer utile pour apprendre à lire ou pour traduire un document en temps réel. Reste à savoir comment en lire le mode d'emploi...
Source : soonsoonsoon.com

Voir les commentaires

Smartwatch "la Surge"

29 Octobre 2014, 18:15pm

Publié par Grégory SANT

Trois nouveautés chez Fitbit dont une

 

De toute évidence, les objets connectés et autres trackers d'activité ont le vent en poupe, mais face à une concurrence accrue et l'arrivée prochaine de l'Apple Watch, les divers acteurs du marché ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers. Fitbit l'a bien compris en annonçant aujourd'hui trois nouveaux gadgets : le Charge, Charge HR et la Surge. 

Le premier se veut être une évolution du Fitbit Force. Il en reprend donc les principaux intérêts en se concentrant le suivi des activités basiques telles que le nombre de pas, la distance parcourue et les étages montés. Si vous le portez en dormant, il suivra également vos habitudes dans les bras de Morphée. Un petit écran OLED lui permet enfin d'afficher le nom de votre correspondant lors d'un appel entrant. Il positionne donc à l'entrée de la gamme, à 129,95 euros, sept jours d'autonomie annoncés. 

Vient ensuite le Charge HR pour "Heart Rate". Comme son nom l'indique, il reprend les caractéristiques du Charge en ajoutant la mesure du rythme cardiaque. Pour arriver à ses fins, le charge HR utilise des LED pour détecter les changements dans le flux sanguin, sans qu'il y ait besoin de quelconque autres capteurs. Reste à connaître la précision de la chose. 

L'objet sera proposé à 149,95 euros et Fitbit destine son gadget à ceux qui souhaiteraient passer à l'étape supérieure dans le domaine du fitness. L'idée est d'avoir des données plus précises pour bien mesurer les effets de leur entraînement. Son autonomie annoncée est de 5 jours. 

Superwatch

Reste donc la Surge, une smartwatch, enfin une "super montre dédiée au fitness", selon les mots de Fitbit. La chose est pourvue des fonctionnalités des deux autres produits et va encore plus loin avec deux différences principales : la présence d'un GPS pour connaître avec précision le parcours de son jogging quotidien et de nombreux autres capteurs tels qu'un gyroscope ou un accéléromètre pour avoir encore plus de données.

Le gadget offre par ailleurs toutes les possibilités que l'on trouve habituellement sur une smartwatch (lecture des SMS, contrôle de la musique etc.), en plus d'une résistance à l'eau et d'un écran tactile. La montre sera proposée à 249,95 euros et son autonomie annoncée est de sept jours. 

FitBit va malheureusement rater en grande partie la période de Noël puisqu'à l'exception du Charge - disponible dès aujourd'hui aux USA et le 17 novembre en France- les produits arriveront sur le marché en début d'année 2015, en confrontation avec l'Apple Watch donc.

Source : cnetfrance.fr

Voir les commentaires

Nymi : Quand le battement de coeur devient mot de passe grâce à un bracelet

15 Octobre 2014, 17:39pm

Publié par Grégory SANT

nymi Utiliser les battements de notre coeur comme mot de passe, ce sera bientôt possible avec Nymi

Pour être efficaces, les mots de passe doivent être longs, compliqués et difficiles à trouver. Pire, il est aussi préférable d’utiliser une clé différente pour chaque compte, pour chaque service. En prenant bien soin de ne jamais les noter où que ce soit, et de les changer régulièrement.

Tout dans la tête, rien dans le calepin.

Il existe bien évidemment des astuces pour nous faciliter la vie. Certains vont utiliser des phrases clé tandis que d’autres vont faire confiance à des solutions spécialisées comme ce que proposent Dashlane, 1Passport et beaucoup d’autres.

Les créateurs du Nymi, pour leur part, ont pris le problème à contrepied. Littéralement, car la solution qu’ils proposent va nous permettre de nous affranchir de tous ces mots de passe compliqués à retenir.

Un bracelet à l’écoute de votre coeur

Derrière ce nom pour le moins énigmatique se cache en réalité un bracelet discret et coloré. Il ressemble beaucoup aux coachs électroniques proposés par Fitbit ou même Jawbone, mais il n’offre pas du tout les mêmes fonctionnalités et il ne se préoccupera pas des calories que vous brûlez chaque jour.

Non, en réalité, le Nymi est une clé capable potentiellement de déverrouiller n’importe quel système. Comment ? Grâce aux battements de votre coeur.

Tout le monde ne le sait pas forcément mais chaque coeur suit son propre rythme, sa propre cadence. Une chanson unique, qui permet à ce bracelet de reconnaître à coup sûr son propriétaire. Comment ? Grâce au moniteur de fréquence cardiaque embarqué, et à quelques algorithmes bien ficelés.

Mais alors comment ça fonctionne ?

La première chose à savoir, au sujet de ce bracelet, c’est qu’il ne surveille pas continuellement l’ECG de son utilisateur. En réalité, la vérification ne se fait qu’une seule fois, en activant le bracelet. Rien de compliqué ici puisqu’il suffira de le mettre en place autour du poignet et de poser ses doigts sur sa partie métallique pour fermer le circuit et lancer la reconnaissance.

Ensuite, et bien nous n’aurons plus à nous en préoccuper… sauf si nous l’enlevons. Là, et bien il faudra répéter l’opération pour nous identifier à nouveau.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Nymi ne prend pas en compte la fréquence cardiaque de l’utilisateur, mais plutôt la forme de sa vague d’ECG. Il sera donc en mesure de vous identifier en toute occasion, y compris en période de stress ou si vous revenez de votre jogging hebdomadaire.

Il faudra se montrer patient

Le bracelet n’est pas encore disponible sur le marché, et il ne le sera pas avant quelques mois. Pour le moment, son constructeur se concentre surtout sur son SDK et sur ses partenariats. Toutefois, il est possible de le pré-commander dès à présent en se rendant à cette adresse.

Si vous décidez de prendre les devants, alors le Nymi ne vous coûtera que 79$. Son prix final tournera autour des 99$. Il se décline en noir, en blanc, en orange et il est capable de résister aux éclaboussures et aux intempéries.

Dans un premier temps, il ne supportera que quatre plateformes : Windows, OS X, iOS et Android. D’autres suivront dans la foulée et l’équipe en charge du projet s’intéresse également beaucoup à la domotique.

Sur le papier, le Nymi est évidemment très prometteur, mais tout va finalement dépendre de la réaction des éditeurs, des développeurs et des organismes bancaires. Si tout le monde joue le jeu, alors ce bracelet pourrait vraiment changer le monde ou… contribuer à l’améliorer.

Source : presse-citron.net

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>