Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #technologies-multimedia

Le wifi recharge les smartphones

8 Juin 2015, 20:10pm

Publié par Grégory SANT

Et si le WiFi ne servait pas qu’à connecter les appareils à Internet ? Des chercheurs de l’université de Washington planchent actuellement sur un système appelé « Power over Wi-Fi », dont le but est ambitieux : permettre de recharger des batteries, sans fil

Source : tomsguide.fr

Voir les commentaires

Compute Plug l'ordinateur compact par Quanta

8 Juin 2015, 20:02pm

Publié par Grégory SANT

Quanta était présent sur la Computex 2015 la semaine dernière et la société taïwanaise a profité de l’occasion pour lever le voile sur un nouvel ordinateur au format totalement atypique.

Le Compute Plug ne ressemble effectivement pas à un PC traditionnel. Il est extrêmement compact et son encombrement se rapproche de celui de nos chargeurs de téléphone. Fait amusant, le constructeur a d’ailleurs fait le choix d’intégrer la prise secteur au boitier pour enfoncer encore un peu plus le clou.

Le Compute Plug fera la part belle au contrôle vocal

Sans surprise, la connectique est assez limitée mais le boitier est tout de même pourvu de deux ports USB 3.0 et d’une sortie HDMI. Il sera donc possible de le connecter à une télévision, à un écran, à une imprimante ou même à un ensemble souris / clavier.

Autre point et pas des moindres, sous le capot, nous allons aussi retrouver une puce WiFi et une puce Bluetooth. Le Compute Plug n’aura donc pas besoin d’être physiquement relié au routeur domestique pour accéder au web et au réseau local.

Quanta n’a pas révélé la fiche technique de l’appareil mais PC World pense qu’elle devrait se rapprocher de celle du NH1. Cet appareil embarque un SoC Intel Bay Trail T-CR(Z3735F)7 avec 2 Go de mémoire vive en DDR3L et un espace de stockage compris entre 16 Go ou 64 Go suivant les modèles.

Le meilleur reste à venir. Le Compute Plug sera effectivement livré avec Windows 10 et il mettra le paquet sur Cortana puisqu’il pourra être entièrement piloté à la voix. Il faudra simplement connecter un casque équipé d’un microphone et lui dicter nos ordres pour qu’il les exécute. Grâce à ce système, il sera par exemple possible de lancer Netflix en un instant et sans avoir besoin de poser les doigts sur le mulot.

Pour le moment, le constructeur n’a pas révélé le prix de la machine, pas plus que la date à laquelle il sera possible d’en profiter. Il faudra donc attendre quelques jours ou quelques semaines de plus pour y voir plus clair.

Source : presse-citron.net

Voir les commentaires

Un moteur haptique dans le nouvel iPhone 6 ?

27 Mai 2015, 18:32pm

Publié par Grégory SANT

Apple devrait bien intégrer un moteur haptique sur la prochaine déclinaison de son iPhone, l’iPhone 6s, qui devrait être, par ailleurs, assez strictement identique en apparence à l’actuel iPhone 6. C’est ce qu’annonce, en tout cas, l« ’informateur bien informé qui sait des choses », que cite 9To5Mac à l’appui de ses révélations du jour. C’est également ce que pronostiquait Ming-Chi Kuo de KGI Securities, tandis que le Wall Street Journal, lui, estimait que le fabricant dudit moteur serait TPK.

Le Force Touch de l’iPhone 6s serait plus destiné aux "power users", en ce sens que son utilisation serait, comme sur le nouveau MacBook, destinée à réaliser plus vite certaines tâches, comme par exemple réorganiser les icônes des applications en les passant en mode "je gigote", qu’on pourrait obtenir par un appui fort, au lieu de prolongé. Le gestion de Force Touch devrait logiquement débarquer dans iOS 9, et Apple ouvrira l’accès à son API pour les développeurs tiers. Pour ce qui concerne iOs lui même, le Force Touch serait utilisé comme il l’est sur Os X. Un appui fort pour placer un repère dans Plans, ou pour trouver une définition dans un traitement de texte, ou prévisualiser un lien web, par exemple.

Apple, sinon, travaillerait à raffiner son clavier, ajoutant des options d’édition en mode paysage, et mettant plus en avant le mode suggestion ou Quick Type. iMessage pourrait de son côté connaître quelques ajustement également, notamment la possibilité d’accusé de réception dans les discussions de groupe. iOS 9 pourrait également entériner la mort de Game Center le logiciel de mise en relation des joueurs sur iOs, qui est loin d’être un modèle du genre, il est vrai.

Enfin, dernière petite rumeur, Apple préparerait l’intégration d’Apple Pay pour le Canada, au sein d’iOS 9, même s’il semble loin d’être assuré que la fonctionnalité sera lancée rapidement dans le pays.

Source : macplus.net

Voir les commentaires

Concept iPhone 7 Edge

25 Mai 2015, 18:09pm

Publié par Grégory SANT

Présenté à l’IFA 2014 comme une expérience, l’adoption d’un écran courbé est en 2015 un signe distinctif du haut de gamme de la marque. Est-il possible qu’Apple décide d’adopter la même stratégie dans l’avenir avec par exemple l’iPhone 7 Edge ? Voici un rendu 3D de cet hypothétique smartphone.

Cette année, le géant de Cupertino devrait lancer de nouveaux iPhone mais il est peu probable qu’une révolution au niveau de l’écran ait lieu. En 2016 par contre, Apple pourrait adopter une autre approche pour ne pas réitérer son erreur d’avoir été trop longtemps têtu sur la question de la taille de l’écran. Si la mode Edge, initiée par Samsung rencontre du succès, il est possible que l’iPhone profite de cette technologie.

Source : ginjfo.com

Voir les commentaires

Endless : l'ordinateur accessible à tous

25 Mai 2015, 17:52pm

Publié par Grégory SANT

Le constat a été simple : Alors que la plupart de familles modestes habitant dans des pays émergents possédent un téléviseur, elles peuvent difficilement se payer un ordinateur. Après avoir réalisé cela lors d’un voyage en Inde, l’entrepreneur Matt Dalio a créé Endless.

Endless est un ordinateur destiné à la classe moyenne des pays émergents. Il se sert de l’écran de télévision comme moniteur et contient 150 applications (dont Wikipedia) qui fonctionnent indépendamment d’une connexion à Internet. Son prix est de 169 dollars et sa technologie est intuitive. Les individus peu exposés aux technologies peuvent s’en servir facilement sans avoir besoin d’une formation complexe ou pesante. Une belle initiative pour démocratiser l’accès à l’information et à la technologie.

Source : maddyness.com

Light Phone va assurément satisfaire les tenants du "Low Tech". En effet, ce nouveau téléphone minimaliste en pleine campagne de financement sur Kickstarter veut vous faire décrocher de votre smartphone. Il ne se concentre que sur l'essentiel : la portabilité, le design et ne proposera que des appels vocaux. Le Light Phone est l'anti-smartphone par excellence. En effet, ce téléphone minimaliste ne supporte que les appels vocaux et permettra à ses utilisateurs de se détacher du mode de vie sur-connectés pour "faire une pause et apprécier la vie autrement qu'à travers un écran", comme le soutient Joe Hollier, co-créateur de la startup Light qui a lancé le financement de son projet sur Kickstarter. Des dimensions de cartes de crédits Pourquoi Light Phone ? D'abord, ce terminal a les dimensions d'une carte de crédit et pourra être glisser facilement dans un portefeuille. De plus, il est imprimé en 3D avec du plastique très léger (38.5 grammes). Il est donc tout sauf encombrant et conviendra parfaitement à un sportif en session d'entrainement, à un voyageur en mouvement ou même à un enfant en tant que premier téléphone, par exemple. Le "low-tech" design Light Phone n'est pas une invention unique, mais surfe sur la nouvelle tendance du "low-tech". Celle-ci se développe de plus en plus outre-atlantique et commence à avoir quelques adeptes en France. Le principe : retrouver un équilibre sain entre plaisir, travail et vie privée en réduisant son utilisation des nouvelles technologies. Le design au cœur de la stratégie Mais pour Light, se déconnecter n'oblige pas à se munir d'un vieux téléphone à clapet (l’emblème incontestable du téléphone 90's) au design largement passé de mode. Le design est donc au cœur de la stratégie de la startup qui propose son Light Phone épuré mais tout à fait efficace. Concernant ses caractéristiques, il dispose d'un processeur Mediatek sans puce graphique, d'une mémoire interne capable d'enregistrer 10 numéros, d'une antenne GSM compatible partout et d'une batterie lui offrant une autonomie de 20 jours. Il a donc tout pour plaire à ceux qui recherche un peu de tranquillité tout en restant branché. Appareil principal ou d'appoint Compatible avec les mini-SIMs, le Light Phone pourra être totalement indépendant. Il permettra de passer des appels et d'en recevoir sans problème. Seul petit bémol, il n'est capable d'enregistrer qu'un nombre restreint de numéro et obligera surement ses utilisateurs à remettre les mains sur leurs vieux répertoires oubliés dans un coin. Autre élément intéressant : il peut tout à fait servir de téléphone d'appoint en étant couplé avec un smartphone principal grâce à une application. Tous les appels reçus sur l'appareil principal pourront donc être redirigés vers le Light Phone. Il est donc idéal pour ne plus succomber à l'envie de vérifier son téléphone toutes les 5 minutes sans toutefois perdre le fil. Un franc succès sur kickstarter Le Light Phone a trouvé l'intégralité de son financement le 22 mai 2015 et pourra être commercialisé dès 2016. Vous pourrez vous procurer un exemplaire pour 89 euros (sans compter les frais de ports). Attention toutefois, Light ne prévoit pas la livraison d'une carte SIM pour les achats à l'international et il faudra donc prévoir l'acquisition d'une SIM française.

En savoir plus : http://www.gentside.com/light-phone/light-phone-le-telephone-minimaliste-qui-veut-vous-eloigner-de-votre-smartphone_art69217.html
Copyright © Gentside

Voir les commentaires

L'e-paper vers le low-cost ?

11 Mai 2015, 19:39pm

Publié par Grégory SANT

Un papier électronique à bas coût, supportant l’écriture manuscrite et pouvant se déployer sur une grande surface. Le projet de l’université de Tokyo est ambitieux, trop peut-être.

« Faire du neuf avec du vieux. » L’expression pourrait caractériser en grande partie le travail des chercheurs de l’université de Tokyo sur le papier électronique. Ceux-ci ont en effet repris et retravaillé une technique développée dans les années 1970. Pour schématiser, le procédé exploite un stylo équipé d’un aimant qui fait réagir une série de minuscules « twisting balls » (la charge négative de l’aimant fait ressortir la couleur noir, comme le montre le schéma).

L'e-paper de l’université de Tokyo utilise un aimant associé à de minuscules « twisting balls ».

La surface en noir et blanc ainsi recréée permet un coût bien inférieur aux techniques actuelles et un déploiement sur de grandes surfaces comme les tableaux. Actuellement utilisé principalement pour les lecteurs d’e-books, l’e-paper pourrait donc s’étendre à d’autres domaines, et notamment aux tableaux connecté, grâce à la découverte des chercheurs japonais.

Des tableaux connectés low-cost

L’idée de l’équipe du professeur Komazaki a été d’appliquer cette découverte pour réaliser des tableaux connectés low-cost. « Les tableaux blancs électroniques traditionnels sont équipés de cristaux liquides ou de projecteurs et sont très chers, peu visibles à la lumière du jour, lourds et gros consommateurs d’énergie. » explique le professeur. En conséquence l’e-paper magnétique à bas coût de l’université de Tokyo pourrait permettre de réelles économies dans les classes et les environnements professionnels. Cela étant, le dispositif en noir et blanc peut difficilement concurrencer les projecteurs en couleur capables de diffuser des vidéos notamment ou les dernières avancées en matière de tableaux intelligents comme le déjà low-cost Smartkapp. Pour ce qui est du domaine publicitaire – application possible de l’invention – la finlandaise Posterfy s’était déjà positionnée sur le créneau proposant des écrans à encre électronique low-cost.

Pour une ambition inarrêtable

Malgré ces obstacles, l’ambition des chercheurs japonais ne s’arrête pas aux tableaux connectés. « Un jour, le papier électronique supportant l’écriture manuscrite pourrait même remplacer le papier » affirme le professeur Komazaki dans le communiqué de l'université. Selon lui, sa découverte étant proche d’une feuille traditionnelle et peu chère, elle pourrait remplacer nombre d’utilisations de papier dans le but de faire des économies pécuniaires et environnementales.

« Un jour, le papier électronique supportant l’écriture manuscrite pourrait même remplacer le papier »

Serait-on donc à l’aune d’une révolution des usages qui remplacerait définitivement le papier par l’e-paper ? Si l’on jette un œil aux inventions dans le domaine ces dernières années, le constat est sans appel : les technologies visant à remplacer entièrement le papier ne décollent pas dans l’ensemble. On pourrait ainsi citer le e-paper coloré et flexible de LG qui est loin d’avoir révolutionné les usages. D’ailleurs, dès 2012, une étude de l’université de Waterloo soulignait le fort attachement des étudiants pour le papier traditionnel.

Source : atelier.net

Voir les commentaires

Téléphone LG G4

30 Avril 2015, 16:58pm

Publié par Grégory SANT

En début de semaine LG a dévoilé, lors de keynotes organisées à travers le monde, son nouveau smartphone G4 pour concurrencer dignement le Samsung S6 et l’iPhone 6. Nous avons eu l’occasion de prendre en main ce téléphone pour fashion victim.

Le G3 a connu une belle carrière, il était donc important pour le cinquième constructeur mondial de smartphone (avec 60 millions d’unités vendues en 2014) de ne pas rater l’évolution de l’un de ses deux best-seller (avec le Nexus).

Un aspect très qualitatif“Distinguez-vous”, telle est l’accroche choisie par LG pour son nouveau G4. Il faut reconnaître qu’au premier coup d’oeil ce smartphone gainé de cuir fait très bonne impression ! C’est le premier choix du constructeur coréen : se démarquer des deux concurrents iPhone et S6 en proposant un objet mode et chaleureux. Le LG G4 est en effet disponible en cuir véritable artisanal pleine fleur dans six coloris (3 au lancement en France : marron, bordeaux et noir). Le processus de tannage végétal fait appel à des méthodes artisanales, qui confère à ce smartphone un aspect unique et très qualitatif. A noter que d’autres coques arrière sont aussi disponibles en matière plastique blanc,gris métal ou l’or. Un choix qui est forcement moins exclusif que l’offre cuir mais peut être plus résistant dans le temps ...
Autre choix de LG : un écran légèrement incurvé qui allège énormément la ligne et facilite la prise en main du G4, tout en le protégeant en cas de choc frontal (du fait d’une surface moindre face au sol en cas de chute).

Ecran et APN haut de gamme

Ouverture à 2.8, stabilisateur optique, mode manuel : de quoi faire de superbe photos

Le G4 est doté d'un écran Quad HD de 5 pouces (2560x1440 pixels), ce qui le positionne entre un iPhone 6 (4,7 pouces) et 6 plus (5,5 pouces), et quasiment à la même taille qu’un Samsung S6 avec sa dalle de 5,1 pouces. Il embarque la nouvelle technologie IPS Quantum Display, qui, d’après LG, offre une reproduction des couleurs 20 % plus élevée, une amélioration de la luminosité de 25%, et un contraste 50% plus élevé. Différents ateliers permettaient lors de la keynote de se faire une opinion, y compris en comparaison des smartphones concurrents. Le résultat est effectivement au rendez-vous : les couleurs sont belles, l’image est très proche de la dalle, lui donnant un très beau réalisme même lors de dégradés de couleurs (l’atelier avec une photo de fraises était à ce sujet très parlant).
Un bel affichage mais aussi un un appareil photo qui ne plaisante pas : 16 MP et surtout une ouverture à 1,8 ! De quoi assurer de belles photos, sans bruit, y compris en faible éclairage. Le stabilisateur optique a aussi été revu pour garantir la netteté des clichés en toute circonstance. A noter aussi la possibilité de passer en mode manuel (ce qui manque cruellement à l’iPhone) comme sur un reflex. De quoi travailler des photos sur mesure pour les passionnés.

L’autonomie devrait être au rendez-vous

LG ne s’en cache pas : ce G4 n’en rajoute pas à la bataille sur la finesse que se livre les concurrents, Apple en tête. Cela ne veut pas pour autant dire que ce smartphone est lourd ou pataud, il est même plutôt très bien équilibré. Mais par contre, cela permet de conserver une batterie de 3000 mAh, digne des performances du nouveau processeur Snapdragon 808.

Côté applicatif, vous pourrez compter sur l’incontournable Android avec une sur couche spécifique à ce G4 baptisée “Smart Notice” qui change automatiquement l’arrière-plan et la couleur du texte en fonction de l’image d’écran d’accueil choisie par l’utilisateur.

Expérience utilisateur optimisée

image: http://static.mensup.fr/article/grande/prise_en_main_lg_g4_chapitre_4.jpg

Déclenchement automatique des selfie avec une combinaison de geste

C’est le dernier argument fort affiché par LG : faciliter le quotidien des utilisateurs. Quelques exemples : Quick Shot permet de prendre des photos sans ouvrir l’application en tapotant 2 fois sur la touche arrière du G4, Smart Notice offre des notifications plus personnalisées, Event Pocket permet de créer un seul calendrier pour tout gérer (réseaux sociaux, rendez-vous …), ou encore le déclenchement automatique d’un selfie avec une combinaison de geste.

Source : mensup.fr

Voir les commentaires

Trinity : l'ordinateur trilobé

29 Avril 2015, 18:23pm

Publié par Grégory SANT

Trinity est le nouveau-né du fabricant américain CyberPowerPC. Conçu pour les amateurs de jeux vidéo, il s’agit d’un ordinateur de bureau au design atypique. Loin des boitiers rectangulaires, ce modèle reprend la forme d’une étoile.

Ce PC Gamer doit son allure spatiale à son boitier Tristellar de chez Deepcool. On retrouve ainsi une tour composée de trois branches bien distinctes, le tout relié par un axe horizontal. Vêtue de noir, elle embarque les composants nécessaires pour faire office de PC de jeu fonctionnel. A cette fin, la première branche embarque la carte mère (une mini ITX) et le processeur. La deuxième abrite la carte graphique tandis que la dernière accueille les unités de stockage et le bloc d’alimentation. Sa structure en forme d’étoile a été pensée pour optimiser le refroidissement. Comme ses composants sont répartis dans trois compartiments, cela permet de mieux dissiper la chaleur. Enfin, le PC dispose de deux emplacements pour disque dur, trois pour SSD et un lecteur optique SLIM.

Décliné en trois modèles, Trinity est disponible à partir de 955 à 1795$ en fonction de la configuration.

im

Source : tomsguide.fr

Voir les commentaires

A quoi ressemblera l'iPhone 7

23 Avril 2015, 19:31pm

Publié par Grégory SANT

Déjà les premières spéculations concernant le prochain smartphone d'Apple commencent à filtrer.

Alors qu'Apple a présenté début septembre les nouveaux modèles d'iPhone 6 et iPhone 6 Plus, des rumeurs et documents filtrent déjà concernant la génération suivante du smartphone d'Apple, baptisée pour le moment iPhone 7.

Apple pourrait bien lancer 3 nouvelles versions en 2015, révèle le site thaïlandais Digitimes, avec notamment une nouvelle version low-cost baptisée iPhone 6C, lancée au cours de la deuxième moitié de l'année. Cela signifierait la fin de l'iPhone 5C dont l'arrêt de la production, toujours selon Digitimes, est imminent. L'iPhone 6C serait bien plus compact, avec un écran de 4 pouces, contre 6 pouces pour les deux autres versions.

Le site thaïlandais G for Games évoque l'arrivée de la technologie Force Touch sur les prochains modèles de smartphone. Cette technologie, qui sera dévoilée à l'occasion de la sortie de l'Apple Watch, permet à l'écran de distinguer le tapotement d'une pression plus forte et devrait permettre aux mobinautes de mieux interagir avec leur nouvel iPhone. Côté mensurations, le site évoque deux modèles améliorés de 4,7 et 5,5 pouces. L'écran 4 pouces devrait lui être abandonné. Le site thaïlandais précise aussi que le nouvel iPhone pourrait embarquer 2 GO de Ram au format LPDDR4. Une amélioration qui devrait sensiblement améliorer l'expérience de navigation pour des utilisateurs jusque là habitués au 1GO de Ram des précédents iPhone.

C'est le site Korea Times qui se fait l'écho d'une information surprenante selon laquelle les grands rivaux de toujours, Apple et Samsung, collaboreraient pour réaliser certains des composants du futur iPhone. Le Sud-Coréen contribuerait ainsi à la fabrication des batteries et de la mémoire RAM du prochain modèle. Une sous-traitance qui avait déjà eu lieu dans le cadre de l'iPhone 5 mais n'avait pas été renouvelée par la suite.

C'est ainsi le site Set Solution qui imagine un iPhone 7 aux formes plus carrées, au poids allégé (129 grammes) et une épaisseur de 5,4 mm. L'appareil pourrait de plus en plus lorgner du côté du format "phablette" cher à Samsung, avec une dimension qui devrait atteindre les 5 pouces. Autre grosse révolution prophétisée par le site, l'arrivée d'un deuxième écran, au dos de l'appareil. Un moyen peut-être d'améliorer la qualité des selfies en s'appuyant sur la prise de vue principale. Du côté de l'écran circule une autre rumeur : celui-ci serait doté d'un affichage 3D à en croire le journal chinois, Economic Daily News, qui affirme qu'il n'y aurait pas besoin de lunettes spéciales pour accéder à cette technologie.

Spécialiste des rumeurs en tous genres, le site AppleInsider dévoile, lui, les détails d'un brevet déposé par Apple permettant à son smartphone d'être équipé d'un écran Amoled souple le recouvrant dans sa totalité. De quoi permettre une navigation sur la quasi-totalité de l'appareil grâce à des technologies de reconnaissance de mouvements et aux caméras présentes dans le smartphone. Le site évoque même une possible apparition de la réalité augmentée.

Source : journaldunet.com

Voir les commentaires

L'écran tactile s'intègre partout

21 Avril 2015, 18:09pm

Publié par Grégory SANT

Imprimer son écran tactile sur une montre, une plante, un meuble. L’invention d’une équipe de chercheurs allemands promet beaucoup notamment en matière d’applications pour l’Internet des objets.

On savait les écrans tactiles malléables, flexibles et transposables sur toutes les surfaces. Seraient-ils aussi en passe d’être imprimables par n’importe qui ? C’est en tout cas ce qu’est parvenu à faire une équipe de chercheurs de l’université de Saarland. Présenté au salon Cebit de Hanovre il y a quelques semaines, le dispositif créé permet d’imprimer des surfaces tactiles luminescentes, personnalisées et pliables. Le tout à l’aide d’une simple imprimante à jet d’encre telle qu’on en trouve dans le commerce. Les chercheurs ont en fait utilisé une encre spéciale. Avec un faible courant électrique, la surface imprimée s’allume et devient tactile. Les utilisateurs créent leur forme, ou leur design sur Word ou PowerPoint par exemple. Un peu comme un document ordinaire finalement. Cela étant, on ne peut imprimer que dans une seule couleur pour le moment, les applications apparaissent donc limitées. Quoique.

L’Internet des objets dans toute la maison

Vérifier l’heure sur sa porte d’armoire, regarder la météo sur sa table de chevet, voir sa plante briller lors de la réception d’un nouveau mail… avec l’invention des chercheurs allemands on pourrait en fait transformer tous les objets du quotidien en objet connecté. Une sorte d’Internet of Things (IoT) augmenté si l’on veut. La maison dans son ensemble deviendrait connectée. À l’heure où l’IoT tend à se simplifier cependant, l’invention de l’équipe de chercheurs allemands pourrait avoir du mal à trouver un réel public. On pourrait citer le « Bttn » de la start-up The Button Corporation ou encore le système de contrôle Echo en phase de prototype chez Amazon. Deux projets qui, face à la multiplication des objets connectés de la maison, veulent simplifier ou centraliser leur utilisation. Multiplier les points de contrôle de l’IoT semble donc un peu à contre-courant de la tendance actuelle.

Le dispositif permet de transformer un bracelet de montre en surface tactile. Credit: Embodied Interaction Group

Chacun crée son interface

En revanche l’invention du tactile « fait maison » peut apporter un vrai plus pour la personnalisation des interfaces. « Jusqu’ici, les interfaces étaient produites pour les masses, jamais pour un individu isolé. » explique Simon Olberding, un des responsables du projet à l’université de Saarland. L’idée étant de laisser l’utilisateur décider du comment il veut interagir avec ses objets connectés. Ce serait ainsi lui qui ferait le choix de mettre une alerte luminescente pour les notifications sur sa cafetière par exemple au lieu d’être prisonnier des interfaces créées par Apple ou Microsoft entre autres. Rappelons tout de même que l’ensemble de ces applications restent assez hypothétiques, le projet étant toujours dans sa phase de prototype même s’il promet énormément.

Source : atelier.net

Voir les commentaires