Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #technologies-multimedia

Samsung imagine la télé qui s'adapte à votre vue

7 Septembre 2015, 19:57pm

Publié par Grégory SANT

Via des technologies de eye-tracking et de reconnaissance faciale, Samsung veut allier confort d’utilisation et véritable bien-être médical dans ses futures télévisions.

Est-ce que plutôt que de le regarder, ce sera bientôt l'écran de télévision qui nous regardera ? Cela semble en tout cas bien parti pour ! En effet, Samsung aurait déposé selon le DailyMail un brevet d'invention pour un écran de télévision s'adaptant à la vision du spectateur (ou plutôt à ses problèmes de vue) grâce à des caméras présentes au devant de cet écran et utilisant des technologies de eye-tracking et de reconnaissance faciale.

Plus concrètement, en fonction des difficultés que pourrait avoir le spectateur à visionner l'écran de sa télévision, celle-ci serait capable de zoomer automatiquement certaines parties de l'image, de changer la luminosité de l'écran et, dans le cas de sous-titres, de changer leur taille, leur couleur, leur vitesse...

Si l'on s'intéresse un peu plus en profondeur à cette technologie, on voit 2 types de capture d'image. La première serait de l'ensemble de la pièce dans laquelle se trouve le spectateur. Ainsi, la caméra pourrait évaluer si la lumière ambiante ou celle du soleil, par exemple, gêne l'image, mais également pourrait déterminer si la distance du spectateur par rapport à l'écran n'indique pas qu'il peine à bien voir ce qu'il s'y passe.

Le eye-tracking viendrait alors en second et se focaliserait sur la pupille du spectacteur. Si celle-ci est dilatée, c'est que l'écran manque certainement de luminosité et devra donc s'adapter dans ce sens. Si au contraire, il est identifié que le spectateur plisse les yeux, la technologie sera capable de comprendre que ce dernier à des difficultés à bien voir et proposera des solutions en fonction de la dilatation progressive de la pupille.

La question désormais serait de savoir si le but ultime de cette technologie ne serait pas la santé visuelle du consommateur. Le brevet déposé semble aller dans ce sens en tout cas puisqu'il laisse entendre que les données issues des zooms et autres modifications de l'écran pourrait être directement rattachées à un dossier médical en ligne adressé à son médecin. L'écran pourrait d'ailleurs même alerter le spectateur lui-même de la nécessité de consulter.

Source : atelier.net

Voir les commentaires

Revo Build par Acer présenté à l'IFA 2015

4 Septembre 2015, 19:45pm

Publié par Grégory SANT

Le Revo Build d’Acer est un PC composé de plusieurs modules, permettant de séparer les différents composants essentiels d’un PC, de façon à pouvoir les retirer et les changer en fonction des besoins de chacun.

Revo Build : Acer présente son PC modulaire à L’IFA 2015

L’intérêt d’un PC modulaire est très facile à comprendre, si l’on souhaite personnaliser ce dernier avec un disque dur plus important ou changer le bloc audio, en fonction de ses besoins réels. De plus, si une partie tombe en panne, il n’est plus nécessaire de devoir bidouiller ou de racheter l’ensemble. Le Revo Build d’Acer s’inscrit donc dans l’ère du temps !

Acer a montré lors de sa présentation à l’iFA 2015, que le Revo Build disposait de plusieurs blocs d’extension comme le Power Bank qui permet de recharger des smartphones sans fil, ou encore l’Audio Block qui contient les enceintes, le micro, etc. mais aussi le Graphic Block, le Portable Hard Drive… Aucun fil ne relie les blocs entre eux, simplement un système de broches à alignement magnétique. De plus, chaque bloc peut servir individuellement et de façon autonome sur un autre PC ! Enfin, sa dimension vraiment compacte est aussi un atout, ce PC modulaire dans sa configuration de base ne mesure que 125 x 125 mm.

Le Revo Build intègrera un processeur Intel Pentium ou Celeron, qui sera épaulé jusqu’à 8 Go de DDR4 si vous souhaitez ajouter cette configuration dans le PC. Par chance, il ne faudra pas attendre longtemps pour en disposer puisque Acer a révélé qu’il serait commercialisé dès le mois d’octobre, à partir de 199 euros.

Source : presse-citron.net

Voir les commentaires

Fly360 : la caméra 360°

10 Juin 2015, 17:07pm

Publié par Grégory SANT

Commercialisée à la rentrée pour 499 euros, la Fly360 est la première caméra de sport mono-lentille (8 Element Glass Ultra-Fisheye, 360° par 240° de FOV, F2.5) optimisée pour les smartphones et les réseaux sociaux. Elle est résistante à la sueur, à la pluie, à la neige, à l’eau de mer (jusqu’à 40m), sable et poussières. La Fly360 embarque également le Bluetooth Smart Device, le Wifi, une capacité de 32Go, un micro et une batterie de 1600mA (jusqu’à 2h d’enregistrement vidéo). Elle peut enregistrer des vidéos jusqu’en 1504 x 1504 @ 29.97fps (H.264) et faire des photos d’une qualité de 12.4MPx. Elle dispose de nombreux accessoires pour la fixer facilement sur des supports tels qu’un casque, une planche de surf, une voiture… Enfin, elle se commande grâce à une application qui sera disponible sous iOS et Android, permettant notamment la visualisation des vidéos en 360° ainsi que le partage.

Source : journaldugeek.com

Voir les commentaires

Nouveaux micro-écrans pour les systèmes de visualisation du futur

8 Juin 2015, 20:14pm

Publié par Grégory SANT


Nitrure de gallium Ga3+ N3-. Illustration: Wikimedia Commons

Les chercheurs du CEA ont démontré un procédé de fabrication d'écrans micro-LED très haute luminosité pour les systèmes d'affichage nomades de prochaine génération. Le procédé est adaptable à une production industrielle de circuits intégrés. La technologie, à base de nitrure de gallium (GaN), s'adresse au marché des systèmes de vision avancés, en croissance rapide.

Les systèmes de vision avancés, comme les affichages tête haute (1) ou les lunettes informatives, peuvent accroître la sécurité et la performance dans des domaines comme l'aéronautique ou l'automobile, en permettant aux pilotes et aux conducteurs de disposer de données de navigation capitales toujours dans leur champ visuel. Pour le grand public, les lunettes à réalité augmentée ou les appareils de projection nomade fournissent des itinéraires, des mises à jour de sécurité, des publicités et d'autres informations sur l'ensemble du champ visuel. Les micro-écrans LED sont idéalement adaptés à ces systèmes de vision: peu encombrants et peu gourmands en énergie, leur contraste élevé et leur forte luminosité garantissent une grande qualité d'image.

Une nouvelle technologie de microLED

Au sein de CEA Tech, la direction technologique du CEA, les chercheurs de l'institut Leti (2) ont développé une technologie LED à base de nitrure de gallium (GaN) pour produire des dispositifs de micro-écrans émissifs à très haute luminosité. Les applications de ce dispositif devraient connaître une énorme croissance dans les trois à cinq prochaines années (3).

"Les dispositifs de micro-écrans pour les lunettes informatives et applications tête haute compactes actuellement disponibles souffrent de limitations technologiques importantes, empêchant la conception de produits légers, compacts et économes en énergie", explique Ludovic Poupinet, chef du département Optique et Photonique du CEA-Leti. "Avec la première démonstration d'un écran micro-LED à très haute luminosité et forte résolution capable de surmonter ces limitations et pouvant être produit en série, le Leti a fait une avancée capitale. Cette technologie fournit une solution de pointe peu coûteuse aux entreprises évoluant sur les marchés des dispositifs des systèmes de visualisation nomades, en croissance rapide."

Une luminosité 100 à 1 000 fois supérieure aux niveaux existants

L'innovation du CEA-Leti, annoncée lors de la Display Week 2015 de San José, en Californie, s'appuie sur des matrices à micro-LED hybridées sur un circuit d'adressage en silicium. Le produit intègre d'autres innovations-clés: croissance épitaxiale de couches de GaN sur du saphir, micro-structuration des matrices de LED (pixels de 10 microns ou moins), et hybridation des matrices LED sur un circuit silicium.

Ces innovations permettent d'obtenir une luminance d'un million de cd/m² (candela par mètre carré) (4) en affichage monochrome et de 100 Kcd/m² pour les affichages couleur, d'une résolution de 2,5 millions de pixels, sur un dispositif de moins de 2,5 centimètres. Cela représente un facteur d'amélioration de 100 à 1 000 par rapport aux micro-écrans émissifs actuels, avec une excellente efficacité énergétique. La technologie permettra également de fabriquer des produits très compacts, réduisant de manière importante les contraintes d'intégration système.

Le processus de fabrication des écrans micro-LED haute densité a été développé en coopération avec le III-V Lab.

Notes:

(1) "Affichage tête haute", ou ATH ou HUD en anglais, regroupe les technologies d'affichage équipant les surfaces comme les parebrises par exemple.

(2) Laboratoire d'électronique et de technologies de l'information.

(3) Par exemple, le cabinet de recherche marketing MarketsandMarkets prévoit que le seul marché des affichages tête haute passe de 1,37 milliards de dollars en 2012 à 8,36 milliards en 2020.

(4) Une bougie ém
ettant environ 1 cd.

Source : techno-science.net

Voir les commentaires

Le wifi recharge les smartphones

8 Juin 2015, 20:10pm

Publié par Grégory SANT

Et si le WiFi ne servait pas qu’à connecter les appareils à Internet ? Des chercheurs de l’université de Washington planchent actuellement sur un système appelé « Power over Wi-Fi », dont le but est ambitieux : permettre de recharger des batteries, sans fil

Source : tomsguide.fr

Voir les commentaires

Compute Plug l'ordinateur compact par Quanta

8 Juin 2015, 20:02pm

Publié par Grégory SANT

Quanta était présent sur la Computex 2015 la semaine dernière et la société taïwanaise a profité de l’occasion pour lever le voile sur un nouvel ordinateur au format totalement atypique.

Le Compute Plug ne ressemble effectivement pas à un PC traditionnel. Il est extrêmement compact et son encombrement se rapproche de celui de nos chargeurs de téléphone. Fait amusant, le constructeur a d’ailleurs fait le choix d’intégrer la prise secteur au boitier pour enfoncer encore un peu plus le clou.

Le Compute Plug fera la part belle au contrôle vocal

Sans surprise, la connectique est assez limitée mais le boitier est tout de même pourvu de deux ports USB 3.0 et d’une sortie HDMI. Il sera donc possible de le connecter à une télévision, à un écran, à une imprimante ou même à un ensemble souris / clavier.

Autre point et pas des moindres, sous le capot, nous allons aussi retrouver une puce WiFi et une puce Bluetooth. Le Compute Plug n’aura donc pas besoin d’être physiquement relié au routeur domestique pour accéder au web et au réseau local.

Quanta n’a pas révélé la fiche technique de l’appareil mais PC World pense qu’elle devrait se rapprocher de celle du NH1. Cet appareil embarque un SoC Intel Bay Trail T-CR(Z3735F)7 avec 2 Go de mémoire vive en DDR3L et un espace de stockage compris entre 16 Go ou 64 Go suivant les modèles.

Le meilleur reste à venir. Le Compute Plug sera effectivement livré avec Windows 10 et il mettra le paquet sur Cortana puisqu’il pourra être entièrement piloté à la voix. Il faudra simplement connecter un casque équipé d’un microphone et lui dicter nos ordres pour qu’il les exécute. Grâce à ce système, il sera par exemple possible de lancer Netflix en un instant et sans avoir besoin de poser les doigts sur le mulot.

Pour le moment, le constructeur n’a pas révélé le prix de la machine, pas plus que la date à laquelle il sera possible d’en profiter. Il faudra donc attendre quelques jours ou quelques semaines de plus pour y voir plus clair.

Source : presse-citron.net

Voir les commentaires

Un moteur haptique dans le nouvel iPhone 6 ?

27 Mai 2015, 18:32pm

Publié par Grégory SANT

Apple devrait bien intégrer un moteur haptique sur la prochaine déclinaison de son iPhone, l’iPhone 6s, qui devrait être, par ailleurs, assez strictement identique en apparence à l’actuel iPhone 6. C’est ce qu’annonce, en tout cas, l« ’informateur bien informé qui sait des choses », que cite 9To5Mac à l’appui de ses révélations du jour. C’est également ce que pronostiquait Ming-Chi Kuo de KGI Securities, tandis que le Wall Street Journal, lui, estimait que le fabricant dudit moteur serait TPK.

Le Force Touch de l’iPhone 6s serait plus destiné aux "power users", en ce sens que son utilisation serait, comme sur le nouveau MacBook, destinée à réaliser plus vite certaines tâches, comme par exemple réorganiser les icônes des applications en les passant en mode "je gigote", qu’on pourrait obtenir par un appui fort, au lieu de prolongé. Le gestion de Force Touch devrait logiquement débarquer dans iOS 9, et Apple ouvrira l’accès à son API pour les développeurs tiers. Pour ce qui concerne iOs lui même, le Force Touch serait utilisé comme il l’est sur Os X. Un appui fort pour placer un repère dans Plans, ou pour trouver une définition dans un traitement de texte, ou prévisualiser un lien web, par exemple.

Apple, sinon, travaillerait à raffiner son clavier, ajoutant des options d’édition en mode paysage, et mettant plus en avant le mode suggestion ou Quick Type. iMessage pourrait de son côté connaître quelques ajustement également, notamment la possibilité d’accusé de réception dans les discussions de groupe. iOS 9 pourrait également entériner la mort de Game Center le logiciel de mise en relation des joueurs sur iOs, qui est loin d’être un modèle du genre, il est vrai.

Enfin, dernière petite rumeur, Apple préparerait l’intégration d’Apple Pay pour le Canada, au sein d’iOS 9, même s’il semble loin d’être assuré que la fonctionnalité sera lancée rapidement dans le pays.

Source : macplus.net

Voir les commentaires

Concept iPhone 7 Edge

25 Mai 2015, 18:09pm

Publié par Grégory SANT

Présenté à l’IFA 2014 comme une expérience, l’adoption d’un écran courbé est en 2015 un signe distinctif du haut de gamme de la marque. Est-il possible qu’Apple décide d’adopter la même stratégie dans l’avenir avec par exemple l’iPhone 7 Edge ? Voici un rendu 3D de cet hypothétique smartphone.

Cette année, le géant de Cupertino devrait lancer de nouveaux iPhone mais il est peu probable qu’une révolution au niveau de l’écran ait lieu. En 2016 par contre, Apple pourrait adopter une autre approche pour ne pas réitérer son erreur d’avoir été trop longtemps têtu sur la question de la taille de l’écran. Si la mode Edge, initiée par Samsung rencontre du succès, il est possible que l’iPhone profite de cette technologie.

Source : ginjfo.com

Voir les commentaires

Endless : l'ordinateur accessible à tous

25 Mai 2015, 17:52pm

Publié par Grégory SANT

Le constat a été simple : Alors que la plupart de familles modestes habitant dans des pays émergents possédent un téléviseur, elles peuvent difficilement se payer un ordinateur. Après avoir réalisé cela lors d’un voyage en Inde, l’entrepreneur Matt Dalio a créé Endless.

Endless est un ordinateur destiné à la classe moyenne des pays émergents. Il se sert de l’écran de télévision comme moniteur et contient 150 applications (dont Wikipedia) qui fonctionnent indépendamment d’une connexion à Internet. Son prix est de 169 dollars et sa technologie est intuitive. Les individus peu exposés aux technologies peuvent s’en servir facilement sans avoir besoin d’une formation complexe ou pesante. Une belle initiative pour démocratiser l’accès à l’information et à la technologie.

Source : maddyness.com

Light Phone va assurément satisfaire les tenants du "Low Tech". En effet, ce nouveau téléphone minimaliste en pleine campagne de financement sur Kickstarter veut vous faire décrocher de votre smartphone. Il ne se concentre que sur l'essentiel : la portabilité, le design et ne proposera que des appels vocaux. Le Light Phone est l'anti-smartphone par excellence. En effet, ce téléphone minimaliste ne supporte que les appels vocaux et permettra à ses utilisateurs de se détacher du mode de vie sur-connectés pour "faire une pause et apprécier la vie autrement qu'à travers un écran", comme le soutient Joe Hollier, co-créateur de la startup Light qui a lancé le financement de son projet sur Kickstarter. Des dimensions de cartes de crédits Pourquoi Light Phone ? D'abord, ce terminal a les dimensions d'une carte de crédit et pourra être glisser facilement dans un portefeuille. De plus, il est imprimé en 3D avec du plastique très léger (38.5 grammes). Il est donc tout sauf encombrant et conviendra parfaitement à un sportif en session d'entrainement, à un voyageur en mouvement ou même à un enfant en tant que premier téléphone, par exemple. Le "low-tech" design Light Phone n'est pas une invention unique, mais surfe sur la nouvelle tendance du "low-tech". Celle-ci se développe de plus en plus outre-atlantique et commence à avoir quelques adeptes en France. Le principe : retrouver un équilibre sain entre plaisir, travail et vie privée en réduisant son utilisation des nouvelles technologies. Le design au cœur de la stratégie Mais pour Light, se déconnecter n'oblige pas à se munir d'un vieux téléphone à clapet (l’emblème incontestable du téléphone 90's) au design largement passé de mode. Le design est donc au cœur de la stratégie de la startup qui propose son Light Phone épuré mais tout à fait efficace. Concernant ses caractéristiques, il dispose d'un processeur Mediatek sans puce graphique, d'une mémoire interne capable d'enregistrer 10 numéros, d'une antenne GSM compatible partout et d'une batterie lui offrant une autonomie de 20 jours. Il a donc tout pour plaire à ceux qui recherche un peu de tranquillité tout en restant branché. Appareil principal ou d'appoint Compatible avec les mini-SIMs, le Light Phone pourra être totalement indépendant. Il permettra de passer des appels et d'en recevoir sans problème. Seul petit bémol, il n'est capable d'enregistrer qu'un nombre restreint de numéro et obligera surement ses utilisateurs à remettre les mains sur leurs vieux répertoires oubliés dans un coin. Autre élément intéressant : il peut tout à fait servir de téléphone d'appoint en étant couplé avec un smartphone principal grâce à une application. Tous les appels reçus sur l'appareil principal pourront donc être redirigés vers le Light Phone. Il est donc idéal pour ne plus succomber à l'envie de vérifier son téléphone toutes les 5 minutes sans toutefois perdre le fil. Un franc succès sur kickstarter Le Light Phone a trouvé l'intégralité de son financement le 22 mai 2015 et pourra être commercialisé dès 2016. Vous pourrez vous procurer un exemplaire pour 89 euros (sans compter les frais de ports). Attention toutefois, Light ne prévoit pas la livraison d'une carte SIM pour les achats à l'international et il faudra donc prévoir l'acquisition d'une SIM française.

En savoir plus : http://www.gentside.com/light-phone/light-phone-le-telephone-minimaliste-qui-veut-vous-eloigner-de-votre-smartphone_art69217.html
Copyright © Gentside

Voir les commentaires

L'e-paper vers le low-cost ?

11 Mai 2015, 19:39pm

Publié par Grégory SANT

Un papier électronique à bas coût, supportant l’écriture manuscrite et pouvant se déployer sur une grande surface. Le projet de l’université de Tokyo est ambitieux, trop peut-être.

« Faire du neuf avec du vieux. » L’expression pourrait caractériser en grande partie le travail des chercheurs de l’université de Tokyo sur le papier électronique. Ceux-ci ont en effet repris et retravaillé une technique développée dans les années 1970. Pour schématiser, le procédé exploite un stylo équipé d’un aimant qui fait réagir une série de minuscules « twisting balls » (la charge négative de l’aimant fait ressortir la couleur noir, comme le montre le schéma).

L'e-paper de l’université de Tokyo utilise un aimant associé à de minuscules « twisting balls ».

La surface en noir et blanc ainsi recréée permet un coût bien inférieur aux techniques actuelles et un déploiement sur de grandes surfaces comme les tableaux. Actuellement utilisé principalement pour les lecteurs d’e-books, l’e-paper pourrait donc s’étendre à d’autres domaines, et notamment aux tableaux connecté, grâce à la découverte des chercheurs japonais.

Des tableaux connectés low-cost

L’idée de l’équipe du professeur Komazaki a été d’appliquer cette découverte pour réaliser des tableaux connectés low-cost. « Les tableaux blancs électroniques traditionnels sont équipés de cristaux liquides ou de projecteurs et sont très chers, peu visibles à la lumière du jour, lourds et gros consommateurs d’énergie. » explique le professeur. En conséquence l’e-paper magnétique à bas coût de l’université de Tokyo pourrait permettre de réelles économies dans les classes et les environnements professionnels. Cela étant, le dispositif en noir et blanc peut difficilement concurrencer les projecteurs en couleur capables de diffuser des vidéos notamment ou les dernières avancées en matière de tableaux intelligents comme le déjà low-cost Smartkapp. Pour ce qui est du domaine publicitaire – application possible de l’invention – la finlandaise Posterfy s’était déjà positionnée sur le créneau proposant des écrans à encre électronique low-cost.

Pour une ambition inarrêtable

Malgré ces obstacles, l’ambition des chercheurs japonais ne s’arrête pas aux tableaux connectés. « Un jour, le papier électronique supportant l’écriture manuscrite pourrait même remplacer le papier » affirme le professeur Komazaki dans le communiqué de l'université. Selon lui, sa découverte étant proche d’une feuille traditionnelle et peu chère, elle pourrait remplacer nombre d’utilisations de papier dans le but de faire des économies pécuniaires et environnementales.

« Un jour, le papier électronique supportant l’écriture manuscrite pourrait même remplacer le papier »

Serait-on donc à l’aune d’une révolution des usages qui remplacerait définitivement le papier par l’e-paper ? Si l’on jette un œil aux inventions dans le domaine ces dernières années, le constat est sans appel : les technologies visant à remplacer entièrement le papier ne décollent pas dans l’ensemble. On pourrait ainsi citer le e-paper coloré et flexible de LG qui est loin d’avoir révolutionné les usages. D’ailleurs, dès 2012, une étude de l’université de Waterloo soulignait le fort attachement des étudiants pour le papier traditionnel.

Source : atelier.net

Voir les commentaires