Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #technologies-multimedia

Des chaussures qui rechargent votre smartphone

1 Mars 2016, 20:09pm

Publié par Grégory SANT

Des chercheurs de l'Université de Wisconsin-Madison (UWM) ont mis au point un mécanisme qui pourrait lorsque vous êtes en train de marcher, recharger la batterie de votre smartphone tout simplement en le branchant sur votre chaussure.

Une technologie innovante de récupération et de stockage de l'énergie développée par des ingénieurs en mécanique de l'UWM aurait la capacité de réduire notre dépendance vis à vis des batteries de nos appareils mobiles, et de nous assurer ainsi de l'énergie n'importe où, n'importe quand.

Dans un article publié le 16 novembre 2015, dans la revue Scientific Reports, Tom Krupenkin, un professeur de génie mécanique à l'UWM, et J. Ashley Taylor, chercheur principal au Département de génie mécanique de l'UWM, ont décrit une technologie de récupération d'énergie particulièrement bien adaptée pour capter l'énergie du mouvement humain vers des dispositifs électroniques mobiles d'alimentation.

La technologie intégrée aux chaussures permet de capturer l'énergie produite par l'homme lors de la marche avant de la stocker pour une utilisation ultérieure.

Les chaussures génératrices d'énergie pourraient être particulièrement utiles pour les militaires. En effet, les soldats portent actuellement des batteries assez lourdes capables d'alimenter leur radio, leur appareil GPS et leur lunette de vision nocturne. Ce dispositif pourrait par ailleurs fournir une source d'énergie alternative à des gens situés dans des régions éloignées voire dans des pays en développement où il manque des réseaux électriques adéquats.


Leur approche tire parti de "l'électromouillage inverse," un phénomène que Tom Krupenkin et J. Ashley Taylor ont utilisé dès 2011. Ainsi, comme un liquide conducteur interagit avec une surface revêtue de nanofilm, l'énergie mécanique est convertie directement en énergie électrique énergie.

La méthode "d'électromouillage inverse" peut produire de l'énergie utilisable, mais il nécessite alors une source d'énergie d'assez haute fréquence - comme une source mécanique qui vibre ou qui tourne rapidement. Pour surmonter ce problème, les chercheurs ont développé ce qu'ils appellent la méthode "barboteur". Celle-ci combine "l'électromouillage inverse" avec la croissance et l'effondrement de bulles.

Le dispositif de barbotage - qui ne contient aucune pièce mécanique mobile - se compose de deux plaques plates séparées par un petit espace rempli d'un liquide conducteur. La plaque du fond est recouverte de petits trous à travers desquels se forme des bulles de gaz sous pression. Les bulles grossissent jusqu'à ce qu'elles soient assez grandes pour toucher la plaque supérieure, ce qui provoque son effondrement.

La croissance rapide et répétitive suivie de l'effondrement des bulles pousse ainsi le fluide conducteur d'avant en arrière, générant une charge électrique.

Les chercheurs affirment que leur méthode pourrait potentiellement générer des densités de puissance plus élevées - beaucoup de watts par rapport à la superficie totale du générateur - permettant à des appareils plus petits et plus légers de récupérer l'énergie.

Source :enerzine.com

Voir les commentaires

Enceintes OLI par Joshua Han

22 Février 2016, 18:55pm

Publié par Grégory SANT

Joshua Han designer du studio Appart_ nous dévoile OLI, une nouvelle enceinte nomade et coloré, tel un exercice de style autour du lancement d’une nouvelle marque high tech autour du son.

Le travail du designer a été d’analyser le marché, de constater de manière synthétique deux grandes familles de marques, les anciennes jouant la carte de la qualité, des finitions, des matériaux nobles comme Bang & Olufsen et les plus récentes, comme Vifa, externalisant la technologie pour se concentrer sur le style et design de leurs enceintes.

« Organized from traditional players, young players to new coming player, it is easy to notice how new comers approach or target the market differently. Unlike the traditional players, many new comers outsource the sound technology and design the product house and the functionality. It might be due the fortune it takes to develop a quality sound technology or might really be because design and method of approaching the market holds more stake than the quality of sound like the Ammunition Design Studio proposed.«

Le développement de l’offre nomade, connectée par Bluetooth représente l’avenir, optimisant le transport et utilisation, la qualité sonore n’est pas forcément au rendez-vous. OLI, tente de rectifier cela en apportant outre son style coloré et original, une qualité sonore étudiée, caisson, surface textile pour le moins de parasites possible.

« Through some small experiments and some inspirations from other products, I figured out that putting the speaker inside a hard box made the sounds louder and deeper. However, there were some unpleasant sounds through out the music but it was perfect for listening to music with low frequencies and beats which I love. Secondly, I figured out that placing some soft fabric in front of the speaker also made the sound more pleasant to hear«

Reposant sur son piètement de bois, chaque enceinte peut recevoir sa propre déclinaison de couleur, pour l’enceinte et piètement, propulsant OLI en objet non dissimulée de la décoration de votre intérieur mais bel et bien en acteur attirant votre regard.

Il y a, selon nous, de la place pour tout le monde, un marché offrant un large panel d’offres, mais avec de bonnes idées et un peu d’originalité comme chez La Boite Concept, on peut se développer et imposer sa vision, car ce fossé présenté plus haut, tend à disparaitre par la remise.

Source : blog-espritdesign.com

Voir les commentaires

Piqo One : l'ordinateur français ultra compact

22 Février 2016, 18:49pm

Publié par Grégory SANT

Les ordinateurs ultra compacts sont très à la mode depuis quelques années et il existe actuellement des dizaines de modèles différents sur le marché.

La concurrence est rude, donc, mais Emilien Court pense qu’il reste encore de la place pour un nouveau challenger et c’est précisément ce qui l’a poussé à lancer son tout premier mini-ordinateur, le Piqo One.

La Piqo One se base sur un Raspberry Pi

Il se présente sous la forme d’un boitier blanc compact mesurant environ 9 centimètres de longueur pour 7 centimètres de largeur.

Grâce à ses dimensions réduites, il sera parfaitement possible de le glisser dans la poche d’une veste ou même dans une besace.

Emilien n’a pas cherché à réinventer la roue et le Piqo One se base ainsi sur un Raspberry Pi. Il a donc surtout travaillé sur son conditionnement afin d’en faire un produit aussi accessible que possible. Cet ordinateur ne cible effectivement pas les Geeks, mais plutôt le grand public.

Pas grand chose à dire au niveau de la connectique en tout cas puisque l’appareil est équipé de quatre ports USB, d’un port Ethernet, d’une sortie HDMI et d’une prise d’alimentation. La machine consomme peu d’énergie et elle ne dépasse ainsi pas les 10 watts, contre une moyenne de 300 watts pour une unité centrale traditionnelle.

Sous le capot, on retrouve une Xubuntu avec une sélection de logiciels libres axés sur la bureautique, les courriels et la navigation web.

La fiche technique est assez modeste et on trouve ainsi quatre coeurs ARM Cortex-A7 cadencés à 900 MHz et 1 Go de RAM. Au maximum, la machine pourra afficher une définition en 1080p, soit du 1 920 x 1 080.

Sans surprise, le Piqo One coûte un peu plus cher qu’un Raspberry Pi et la version 8 Go est ainsi proposée à 79,90 €, contre 99 € pour le modèle équipé de 32 Go de stockage et 119,90 € pour la version 64 Go. Emilien est plutôt content de lui car il a réussi à écouler pas moins de 160 pièces en l’espace de quelques semaines.

Source : prese-citron.net

Voir les commentaires

Un disque dur de 360 To inusable

17 Février 2016, 18:50pm

Publié par Grégory SANT

Des chercheurs de l’Optical Research Center de l’Université de Southampton, au Royaume-Uni, viennent de présenter un prototype de disque optique capable de stocker jusqu’à 360 To de données. De plus, sa composition en nanostructure de verre lui permettrait de conserver ces données pendant plusieurs milliards d’années, et de résister à des températures atteignant 1000 degrés Celsius.

Qu’il semble loin, le temps des CD sur lesquels on ne pouvait graver que quelques centaines de Mo, et qui devenaient inutilisables après quelques années. La technologie présentée par les chercheurs de l’Université de Southampton utilise un laser spécifique, capable de graver avec une finesse de l’ordre du nanomètre. La gravure est effectuée sur une des trois couches pouvant contenir l’information : la position d’un point dans l’espace ainsi que son orientation sont donc autant d’informations qui peuvent ensuite être lues en analysant la manière dont lesdits points changent la polarisation de la lumière traversant le disque.

L’équipe à l’origine de ce projet s’était déjà illustrée en 2013, alors qu’elle présentait un système similaire et montrait sa possibilité en gravant 300 Ko de données sur un disque de ce type. Désormais, ils sont parvenus à améliorer le procédé pour stocker une quantité d’informations beaucoup plus conséquente sur un disque qu’ils n’hésitent pas à qualifier « d’éternel », puisqu'il pourrait conserver ses données durant plus de 13 milliards d'années. Leur disque contient notamment la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le livre Opticks d’Isaac Newton, la Magna Carta et la Bible du roi Jacques dans leur intégralité.

Source : tomsguide.fr

Voir les commentaires

Samsung Forum 2016

15 Février 2016, 18:10pm

Publié par Grégory SANT

Retour sur l’édition 2016 du Samsung Forum du côté de Monaco, lieu où la marque fait son show devant journalistes et partenaires à la recherche de nouveautés et découvertes high-tech.

Malheureusement précédé par le CES 2016 et suivi par le MWC 2016 à Barcelone, nous resterons sur notre faim quant aux exclusivités (Galaxy S7 ?), mais la démarche est ailleurs, tant le panel de collections, gammes, nouveautés est importante chez Samsung, nous sommes loin de toutes les connaitre et de les avoir prises en main.

Quand certaines marques high-tech peinent à avancer, Samsung semble toujours avoir en ligne de mire l’innovation, en s’ouvrant à des domaines de plus en plus larges, pour preuve : Lunettes de réalité augmentées, aspirateur autonome, frigidaire connecté, dalle incurvée pour téléviseur, sonorisation, mobilité en allant jusqu’à des dispositifs de climatisation professionnelles…

A noter, le développement de frigidaires toujours plus connectés, avec écran, connexion, système acoustique et caméra intégrée permettant de visualiser en un instant se que vous avez à disposition dans votre frigo.

L’innovation originale, Add wash, où comment ajouter durant votre machine des vêtements en cas d’oubli. Astucieux ? Certainement, utile ? Peut-être…

De quoi repartir avec la folle envie de faire son marché, en gardant en tête ces modèles de téléviseurs incurvés aux résolutions impressionnantes renvoyant nos télés actuelles aux oubliettes. Une attention toute particulière a également été porté à l’arrière des écrans, qui en fonction des configurations de votre intérieur et des dalles incurvées deviennent de plus en plus visibles.

Source : blog-espritdesign.com

Voir les commentaires

Google contre Apple

2 Février 2016, 18:55pm

Publié par Grégory SANT

Pour mieux concurrencer Apple, Google songerait à développer en interne ses smartphones haut de gamme.

En 2016, Google va-t-il fabriquer ses smartphones de bout en bout? C'est l'hypothèse avancée par le site américain The Information. Depuis 2010, sa gamme Nexus propose des smartphones commandés par Google à des fabricants comme HTC, LG ou Huawei. Bien que le géant américain leur soumette une feuille de route, ces derniers restent maîtres de la production et apposent leur marque sur l'appareil. C'est précisément ce à quoi Google voudrait mettre fin.

Pouvoir répondre directement à Apple

Selon The Information, c'est la stratégie d'Apple qui inspirerait cette volonté de changement. Contrairement aux millions d'appareils Android, l'iPhone est spécifiquement conçu pour fonctionner sous iOS et vice-versa. Les utilisateurs d'appareils signés Samsung, LG et consorts doivent quant à eux faire avec les multiples versions de l'OS de Google en circulation.

Android n'est jamais complètement optimisé pour un appareil spécifique, même si la gamme Nexus le propose en version "nue". On pourrait donc voir arriver des smartphones dont le design, la fiche technique, voire les processeurs eux-mêmes seraient conçus directement par la firme de Mountain View. Mais pour Google, l'enjeu serait surtout d'avoir la main sur les innovations techniques et de pouvoir ainsi répondre plus vite et plus directement à Apple sur le haut de gamme.

HTC en simple assembleur

Toujours selon le média californien, c'est HTC qui pourrait faire office de sous-traitant pour les appareils à venir. Si la rumeur du partenariat entre Google et le fabricant taïwanais circulait depuis quelques jours, le rôle de ce dernier pourrait donc n'être que celui d'un assembleur, comme l'est le chinois Foxconn pour Apple.

Ces rumeurs sont crédibilisées par les dernières sorties de Google, notamment la Pixel C, une tablette créée de A à Z par l'entreprise et sortie fin 2015. Si un "Pixel Phone" devait débarquer en 2016, l'avenir de la gamme Nexus deviendrait de facto plutôt incertain.

Source : 01net.com

Voir les commentaires

iPhone 6 à interface sans contact

2 Février 2016, 18:42pm

Publié par Grégory SANT

L’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus ont innové avec le 3D Touch. Apple veut pousser le concept encore plus loin. Imaginez un iPhone en main, en train de pianoter dans le vide devant l’écran. Vous bougez la main, votre smartphone réagit, comme si vous en étiez le chef d’orchestre.

Un tout nouveau genre d’interface. C’est ce vers quoi Apple aimerait mener ses futurs smartphones. Manipuler l’affichage de votre iPhone sans même avoir à le toucher, comme par magie, vous interagissez avec l’écran à distance.

Bien évidemment, cette technologie est loin d’être une idée nouvelle. Plusieurs moyens de contrôler un écran sans contrôles physiques ont déjà été mis au point, quand bien même l’application sur un appareil aussi miniature est plus récente. Sur smartphone aussi, des modèles capables de capter les mouvements des doigts à distance ont déjà été mis au point.

PUBLICITÉ

Toutefois, Apple aimerait de toute évidence pousser cette technique au niveau supérieur, avec des photodiodes et autres capteurs, marchant de concert avec un affichage traditionnel multitouch. Grâce à cela, vous pourriez entre autres pousser des boutons dans l’air et transférer l’énergie dans des composants physiques plus que d’autres. Les limites de ces fonctions, s’arrêtera à celle de l’imagination des développeurs.

Une telle technologie ajoutée à vos iPhone pourrait ouvrir la porte à de nouvelles applications et jeux, avec de tout nouveaux types d’interfaces.

Avant que cette invention ne sorte des laboratoires Apple, un certain temps risque de s’écouler cependant. Donc, mieux vaut ne pas trop attendre sa sortie, et profiter d’un 3D Touch qui est loin d’avoir fini de se développer.

Source : journadugeek.com

Voir les commentaires

Chargeur de batteries Thino

1 Février 2016, 17:25pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

Le chuchotement reconnu par les téléphone samsung

29 Janvier 2016, 17:31pm

Publié par Grégory SANT

Samsung pourrait bientôt proposer une fonction de reconnaissance des chuchotements pour son assistant vocal.

Les constructeurs de smartphones se tirent la bourre afin de savoir qui proposera le meilleur assistant vocal. Cortana, Siri et Google Now sont autant de noms qui se sont imposés dans nos usages quotidiens et que l’on aime parfois taquiner avec des requêtes farfelues (que celui qui n’a jamais dit de gros mots à Siri nous jette la première pierre).

Si les assistants vocaux s’avèrent très pratiques au quotidien, il est parfois gênant de les utiliser à voix haute en public (« Dis Siri, fais-moi penser à acheter du laxatif en rentrant… »). Pour éviter ces moments de solitude, Samsung vient de déposer un brevet qui permettra bientôt à votre smartphone de reconnaître vos chuchotements.

Vous pourrez bien chuchoter des mots doux à votre smartphone

Il faut bien l’avouer, Samsung est un peu à la traîne en matière d’assistant vocal. Pour rattraper son retard sur la concurrence, S-Voice donc pourrait bientôt se doter d’une fonctionnalité de reconnaissance des murmures.

Les équipes de Sammobile.com ont en effet mis la main sur un brevet déposé par le géant coréen auprès du bureau de la propriété intellectuelle de son pays.

Une implantation prochaine ?

Le brevet n’apporte pas énormément de détail sur la technologie employée, on apprend juste que le smartphone serait doté d’un capteur qui détectera le chuchotement de l’utilisateur. Il suffirait ensuite d’un geste sur l’écran tactile pour que le smartphone passe un mode chuchotement.

Pour le moment, nous n’en sommes qu’au stade du brevet et il est bien entendu impossible de voir la fonctionnalité débarquer sur le prochain Samsung Galaxy S7 qui devrait être présenté lors du MWC 2016. Il se peut même qu’elle ne voie jamais le jour comme de nombreux brevets déposés sur le marché.

Source : begeek.fr

Voir les commentaires

La recharge de batterie d'iPhone sans fil et sans contact

29 Janvier 2016, 17:28pm

Publié par Grégory SANT

Apple travaille à une solution de recharge sans fil et sans contact pour ses iPhone, avec l'objectif de l'intégrer dans des produits lancés l'année prochaine, explique Bloomberg.

Le principal problème réside dans la perte de puissance au fur et à mesure que l'on s'éloigne de la source d'énergie, ce qui se traduit par un temps de remplissage de la batterie allongé. Apple cogite sur la question avec des spécialistes américains et asiatiques mais la décision de proposer ou non ce système n'a pas encore été validée, précise l'article.

Contrairement à l'induction employée pour la petite base de recharge de l'Apple Watch, Apple aimerait une solution sans contact direct avec le téléphone. Fin 2013, un brevet en ce sens était apparu — basé sur la résonance magnétique en champ proche (NFMR) — où un iMac faisait office de source de diffusion de l'énergie. Une démonstration de ce principe avait été réalisée par la startup WiTricity deux ans plus tôt (lire Apple brevette un système de recharge sans fil).

Avant l'annonce des iPhone 6, une rumeur avait couru sur l'arrivée conjointe de la NFC (ce fut le cas) et d'une recharge sans fil. Un an plus tôt, Phil Schiller avait justifié l'absence de ce type de technologie dans le nouvel iPhone 5 alors qu'on la voyait utilisée par d'autres fabricants comme Nokia et même Palm avant cela.

Pour lui, ce sans fil se traduisait surtout par la nécessité d'un bloc de recharge supplémentaire : « Avoir à créer un autre appareil qu'il faut brancher à une prise est en fait plus compliqué dans la plupart des situations », alors autant s'en tenir au bon vieux câble qui lui aussi est branché sur le secteur, à défaut de mieux et de plus transparent.

Bloomberg rappelle au passage que Qualcomm a annoncé l'été dernier la mise au point d'une solution pour assurer une recharge sans fil d'un appareil même s'il est doté d'un châssis métallique.

Source : igen.fr

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>