Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #technologies-multimedia

Des écrans OLED qu'on imprime

3 Mars 2008, 22:31pm

Publié par SANT

 

 
La société anglaise Cambridge Display Technology vient de faire une démonstration de la production d'écrans à matrices actives de 14" d'un genre nouveau. Non seulement ces écrans sont basés sur la technologie OLED (des surfaces organiques dont les points s'éclairent pour former une image lorsqu'il sont soumis à un courant électrique), mais ils ont surtout été produits par une "imprimante".
Ecran OLED fabriqué par impressionVia une technique de type "impression à jet d'encre", des millions de minuscules gouttes de polymères sont apposées sur une surface conductrice, pour composer un écran fonctionnel.Outre le fait que les écrans OLED ambitionnent de remplacer la plupart des écrans que nous utilisons actuellement (notamment les LCD), cette démonstration laisse présager d'une évolution majeure: la production industrialisée d'écrans de toute taille, éventuellement imprimés par "rouleaux".

A voir sur http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=1988

Voir les commentaires

Les succès électronique au Japon du début 2008

29 Février 2008, 23:05pm

Publié par SANT

Il leur a fallu un mois pour faire le tri, pointer, compter, vérifier, valider, corriger, signer et enfin divulguer, mais on les tient. Qui, ils ? Les fabricants de produits numériques japonais. Quoi ? Eh bien les chiffres, pardi ! Combien de téléviseurs, d'enregistreurs vidéo, de baladeurs, d'autoradios, d'appareils photos, d'ordinateurs et consoles de jeux de salon ont-ils été vendus en 2007 au Japon, archipel des technophiles ? Plus ou moins qu'en 2006? Bon millésime ? Tendances ? Prévisions ? Tout, on va tout vous dire puisque votre serviteur a passé une partie de la semaine à tout éplucher pour vous.

De janvier à décembre 2007, les champions nippons des équipements audiovisuels grand public ont écoulé auprès des distributeurs l'équivalent de 2 908 milliards de yens (19 milliards d'euros) de marchandises, soit une augmentation en valeur de 7,2% par rapport à l'année 2006, laquelle avait déjà connu une progression similaire, de même que 2005. Cette croissance continue est tirée depuis des années par les téléviseurs à écran plats et leurs périphériques, ainsi que par les systèmes audiovisuels de voiture, de plus en plus perfectionnés.

Les télévisions explosent les compteurs...

Au cours de l'année dernière, il s'est ainsi vendu au Japon 7,4 millions de téléviseurs à écran plat à cristaux liquides (LCD) de diagonale supérieure à dix pouces (25,4 centimètres), en hausse de 32,5% par rapport à l'année précédente, 966 000 TV à écran plasma (+25,6%), et 625.000 modèles à tube cathodique ou autre technologie (-65,3%). Résultat : 82,3% des téléviseurs écoulés au Japon en 2007 étaient des modèles LCD et seulement 10% des plasma (lesquels n'existent qu'en grandes tailles). Cela fait sept ans d'affilée que les ventes de téléviseurs LCD connaissent une progression annuelle supérieure à 10%, se félicitent les champions nippons du secteur, Sharp, Sony ou JVC. Pour la première fois en décembre, le nombre de postes TV LCD vendus en un seul mois a allègrement franchi la barre du million d'unités.

Live Japon - Ventes chiffres 2007
Live Japon - Ventes chiffres 2007


Rappelons au passage que le Japon compte grosso-modo 48 millions de foyers et 127 millions d'habitants.
Point à souligner également, la taille moyenne des TV augmente rapidement. De 32 pouces en 2005, elle est passée à 37 pouces en 2006 et tourne désormais plus autour de 42 pouces, du fait de la baisse des prix à diagonale constante. Pour faire simple, il est aujourd'hui possible d'acquérir un modèle de 42 pouces au prix auquel se trouvait un 37 pouces il y a un an ou un 32 pouces il y a deux années.

Live Japon - Ventes chiffres 2007
Live Japon - Ventes chiffres 2007


La pénurie de dalles de grande taille qui se profile dans les prochains mois, avant que les nouvelles lignes de production prévues n'entrent en service, aura pour effet de minimiser les réductions de prix. Autrement dit, il ne sert à rien d'attendre l'été pour acheter en espérant des tarifs meilleurs sur des produits nouveaux, car entre mars et juillet, ils ne devraient guère bouger, du moins selon les prévisions actuelles.

Live Japon - Ventes chiffres 2007
Live Japon - Ventes chiffres 2007


Signalons que le parc installé de téléviseurs susceptibles de recevoir la télévision numérique terrestre (TNT) en haute-définition japonaise était fin décembre de 19 millions, nombre auquel s'ajoutent 5,5 millions d'enregistreurs compatibles, 5 millions de décodeurs TV par câble également capables de recevoir la TNT, 421.000 boîtiers tuners TNT simples, et près d'un million de PC/TV. Total: environ 30 millions d'unités. Un an auparavant, en décembre 2006, le total n'atteignait pas 18 millions. On dénombre également près de 18 millions de téléphones portables et un million d'autoradios/GPS également dotés d'un récepteur de signaux TV numériques au format mobile « One Seg ».

... les appareils complétementaires à la TV aussi

Du côté des lecteurs et enregistreurs de DVD de salon, le panorama annuel est contrasté, puisqu'on constate d'une part un recul de 14% des ventes des enregistreurs (DVD+ disque dur) par rapport à l'année 2006, mais une augmentation de 4% des achats de lecteurs simples. En revanche, un phénomène particulièrement notable est apparu sur le dernier trimestre qui dessine l'évolution à attendre dans les tout prochains mois.

Live Japon - Ventes chiffres 2007
Live Japon - Ventes chiffres 2007


Les ventes d'enregistreurs de salon sur DVD de nouvelle génération en haute-définition, principalement les appareils au format Blu-ray, ont en effet connu une réelle montée en flèche au quatrième trimestre 2007 au Japon.

Une vaste étude, menée par l'institut nippon BCN, basée sur les ventes réelles dans quelque 2 300 boutiques d'électronique du Japon, a montré une fulgurante progression des ventes d'enregistreurs sur DVD de nouvelle génération à partir d'octobre. Leur proportion dans l'ensemble des ventes d'enregistreurs sur DVD (toutes générations confondues), en nombre d'unités, est passée de 6,1% en octobre à environ 20% en novembre et décembre. Comme les modèles de nouvelle génération (formats Blu-ray ou HD DVD) sont plus chers que les enregistreurs sur DVD traditionnel, la proportion qu'ils représentent en valeur sur l'ensemble des ventes d'enregistreurs est passée de 12% en octobre à 35% en moyenne sur les deux derniers mois de l'année.

Live Japon - Ventes chiffres 2007
Live Japon - Ventes chiffres 2007


L'éventail très large des modèles au format Blu-ray, créé par Sony et soutenu par de nombreux industriels, a permis à ce standard d'écraser totalement la norme concurrente HD-DVD de Toshiba au palmarès des ventes, compte-tenu du peu de modèles d'enregistreurs de salon de type HD DVD disponibles en rayon. Ainsi, plus de 90% des enregistreurs sur DVD de nouvelle génération vendus entre octobre et décembre au Japon sont de type Blu-ray. Au « Top 10 » des ventes par modèles sur la même période, Sony occupe les trois premières marches ainsi que la sixième avec des enregistreurs sur Blu-ray, s'arrogeant 60% du marché en volume et presque autant en valeur. Son compatriote Matsushita (Panasonic), autre grand défenseur du Blu-ray, se place aux quatrième, cinquième et huitième positions, totalisant 27% du marché des enregistreurs de nouvelle génération en volume et 32% en valeur.

Le troisième grand partisan nippon du Blu-ray, Sharp, occupe les septième et neuvième rangs, contrôlant ainsi près de 10% du marché en volume et 8% en valeur. Quant à Toshiba, il arrive en dixième place et ne détient que 4% du marché des nouvelles générations d'enregistreurs sur DVD au Japon avec ses modèles au format HD DVD, selon BCN. A en croire les spécialistes, il est peut-être encore un peu trop tôt pour acheter ce type d'équipement si l'on veut bénéficier d'un très bon prix. Le meilleur moment se situerait en juin/juillet prochains.

Les notes sont bonnes pour la musique numérique

Autres produits populaires, les baladeurs audio-numériques. Il s'en est vendu 6 millions au Japon en 2007, soit 6% de moins que l'année précédente, 85% étant des modèles à mémoire flash. Ce n'est pas énorme et c'est même très peu si l'on compare avec les quelque 50 millions de téléphones portables (le plus souvent dotés de la fonction baladeur) qui ont trouvé preneurs en 2007 sur l'archipel.



Rappelons que plus de 90% de la musique achetée en ligne au Japon l'est depuis les téléphones mobiles, tant en volume qu'en valeur. Ces données incluent toutefois les extraits payants qui peuvent aussi servir de sonneries.



Audio toujours avec les lecteurs de CD pour automobiles : 6 millions d'unités vendues en 2007, dix fois plus que les lecteurs de CD de salon! S'y ajoutent 4,5 millions de systèmes de radionavigation GPS, dont 2,8 millions d'appareils à disque dur et 1,6 million de modèles à cartographie sur DVD. Notons que moins de 4 millions de véhicules neuf ont été vendus au Japon en 2007. Les autoradios/GPS, qui permettent de se connecter à internet par réseau cellulaire de troisième génération (3G) pour bénéficier de mises à jour rapides des cartes et de divers services en ligne (sites de conseils pratiques ou d'informations, téléchargement de contenus audio-vidéo, etc.), connaissent un engouement croissant, selon les constructeurs qui proposent ce type de plates-formes.



Des chiffres pour un cliché... net !

Au rayon des appareils photos numériques, le boom des modèles à visée reflex et objectif interchangeable s'est amplifié au cours de l'année 2007, se félicitent les fabricants nippons qui dominent le secteur. Ce type de boîtiers a enregistré l'an passé une progression des ventes de 49% par rapport à 2006. Sur onze millions d'appareils photos numériques vendus au Japon en 2007 (+16%), près d'un dixième est désormais constitué de modèles reflex.



Les petits boîtiers reflex simples d'emploi récemment lancés par Nikon et Canon séduisent les femmes et les retraités des deux sexes qui sont des fanatiques des photos de nature, de famille ou de festivités diverses. Les Japonais n'hésitent pas en outre à payer cher pour s'offrir un appareil de qualité. Le D3 de Nikon, un reflex professionnel à près de 500.000 yens (3.300 euros) sorti il y a quelques semaines, fait un carton !



Entre décembre 2006 et le même mois de 2007, la proportion d'appareils reflex de plus de 200 000 yens achetés est passée de 12% du total à 28,5%, selon BCN qui s'appuie sur les ventes réelles constatées dans 2.300 enseignes d'électronique ! La moitié des modèles reflex achetés au Japon se situent dans une fourchette de prix allant de 60 000 yens à 160 000 yens, ce que reflète le « Top 10 » des ventes en décembre dans lequel Nikon se taille la part du lion puisqu'il en occupe cinq places. Canon est toutefois numéro un avec l'EOS Kiss (68 000 yens) devant les D40x et D80 de Nikon (75 000 et 100 000 yens).



L'Alpha 100 de Sony est huitième (60 000 yens), le D300 de Nikon (221 000 yens) se glisse en cinquième place et l'onéreux D3 (532 000 yens) est neuvième. Aucun modèle de marque non-japonaise n'apparaît dans la liste des vingt reflex les plus vendus. La même chose est d'ailleurs aussi vraie pour les modèles compacts dont le prix d'achat moyen est de 27 000 yens (175 euros). Il s'est vendu environ dix millions de ces petits boîtiers automatiques au Japon en 2007, alors même que 80% des autochtones ont en permanence sur eux un téléphone portable doté d'une fonction photo quasi-équivalente à celle d'un compact de moyenne gamme.

Dans le palmarès de décembre des appareils photos non-reflex, c'est Canon avec son modèle IXY-D910 (32 000 yens) qui s'offre la première place, devant le Lumix FX33 de Matsushita/Panasonic (28 500 yens) et le Cyber-Shot T70 de Sony (26 700 yens).

Ordinateurs portables et consoles de jeux progressent

Concernant les ordinateurs, là encore, les marques étrangères sont peu présentes. Sur une douzaine de millions d'unités vendues en 2007, les trois quarts des produits sont des portables ou ultra-portables, gamme d'engins dont les japonais NEC, Toshiba, Fujitsu et Sony se partagent le marché, laissant à l'américain Apple seulement 4% du total. Même si le PDG de cette firme, Steve Jobs, a sorti récemment d'une enveloppe surprise un modèle ultra-fin, les Japonais ne se jetteront pas forcément dessus, car ils ne le trouvent pas si bluffant que cela, étant depuis belle lurette habitués à des produits très minces, avec lecteur de DVD, et encore moins pesants que le dernier né de la firme à la pomme.



Sur le volet des ordinateurs de bureau, NEC et Fujitsu devancent de très loin les suivants, avec chacun plus de 20% de parts de marché, laissant à Sony 11% du total, 9% à Apple et autant à Gateway. Les quelques 30% restant se répartissent entre une pléiade d'acteurs, japonais ou non, dont chacun n'obtient que des miettes du marché.

Au rayon des consoles de jeux, la firme de Kyoto,
Nintendo, a battu à plates-coutures son adversaire et compatriote Sony au palmarès des ventes en 2007 au Japon, mais la PS3 de Sony a néanmoins sauvé l'honneur en dépassant sa rivale Wii au mois de novembre.

Nintendo a écoulé quelque 8 millions de consoles de poche DS Lite et 3,63 millions de modèles de salon Wii au cours de l'année dernière dans l'Archipel, où les Japonais se sont arraché ces petites machines pour tous les publics. De nombreuses boutiques ont affiché « rupture de stock » durant plusieurs semaines. Dans le même temps, la PS3 de Sony, sortie simultanément, a séduit 1,21 million de foyers nippons en 2007, soit exactement trois fois moins que la Wii, selon les statistiques de la société japonaise Enterbrain, laquelle conduit des études et édite des magazines sur le secteur du jeu vidéo.

Playstation 3
Nintendo DS Cobalt/black


Pour les seules fêtes de fin d'année, les ventes de Wii au Japon ont été plus de trois fois plus importantes que celles de PS3, avec respectivement 774 000 et 232 000 exemplaires. Toutefois, grâce à une importante baisse de prix, la PS3 avait devancé fugitivement la Wii au cours du mois de novembre. Sony a en outre notablement réduit ses pertes sur la PS3 au cours du quatrième trimestre 2007, de sorte que son activité jeux vidéo, plongée dans le rouge depuis deux ans, est redevenue nettement bénéficiaire entre octobre et décembre. Par ailleurs, Sony continue de vendre des centaines de milliers d'exemplaires de sa précédente console de salon, la PlayStation 2 (PS2), dont 816 500 unités ont trouvé preneurs au Japon en 2007.

Quant à la
XBox 360 de l'américain Microsoft lancée fin 2005, elle est toujours autant boudée par les Japonais. A peine 260 000 unités se sont vendues en 2007 au pays de Nintendo et de Sony. Ce dernier s'est pour sa part venté d'avoir vendu quelque 1,2 million de PS3 sur le marché américain uniquement au cours des fêtes de fin d'année. Et vlan !

Pour conclure ce chapitre, sachez que Sony a cessé de livrer aux magasins nippons les deux premières moutures de sa PlayStation 3 (PS3) lancées fin 2006, pour concentrer ses efforts sur la plus récente version mise en vente fin 2007. Sony avait initialement commercialisé le 11 novembre 2006 sur le marché nippon deux modèles de PS3, l'un intégrant un disque dur de 20 Gigaoctets (Go) et l'autre doté d'un disque de 60 Go. Ce sont ces deux versions initiales que le groupe ne fournit plus aux distributeurs depuis le jeudi 31 janvier, les ventes s'arrêtant naturellement une fois épuisés les stocks en boutiques.

Sony veut en effet mettre le paquet sur la nouvelle variante de sa console high-tech, mise en vente fin 2007. Cette dernière est plus fine, grâce aux progrès techniques accomplis dans le laps de temps et à des modifications de configuration destinées à la rendre plus compétitive. Mais contrairement aux précédentes PS3, la nouvelle mouture 2007, qui comporte un disque dur de 40 Go, n'est pas compatible avec les anciens jeux de PlayStation 2. Du coup, des petits malins se sont rués sur les PS3 premières versions encore disponibles et les revendent au prix fort sur internet pour ceux qui ont une
logithèque PS2 dont ils aimeraient bien profiter aussi sur PS3.

Live Japon - Ventes chiffres 2007


STOP, fini pour cette semaine. Promis, la prochaine fois on parlera de choses plus divertissantes que tous ces chiffres. Ces derniers ont toutefois le mérite de confirmer la vigueur du marché high-tech nippon, laquelle se voit aussi en fin de journée et le week-end dans les empires de l'électronique de Tokyo et des autres mégapoles du pays.

Source : Clubic

Voir les commentaires

Appareil photo hélicoptère

29 Février 2008, 22:58pm

Publié par SANT


Tiré d’un jeu d’enfance typiquement asiatique, cet “appareil-photo hélicoptere” prend des photos de… vous-meme, en contre-plongée apres avoir été projeté en l’air grace a l’énergie synétique créée par le frottement de vos mains. Des photos sont ensuite prises a intervalle régulier, ou plutot “seraient” car cette idée n’est qu’un concept design (Designer: Tsunho Wang)…

 

flying stick

flying stick

flying stick

Source : Yanko design

Voir les commentaires

Manipuler en 3D vos légos suur un ordinateur

29 Février 2008, 22:56pm

Publié par SANT

 

 

Un kit de construction high tech permet de reproduire une structure physique en modèle 3D et de répercuter en temps réel les manipulations de l'utilisateur sur ce dernier.

Smart legoLe renouveau de l'interaction homme-machine pourrait venir d'un "lego intelligent". Des chercheurs de l'université de Pittsburgh ont mis au point un kit de construction pouvant communiquer à distance avec un système informatique. L'intérêt de ce dernier est qu'une fois constituée, la structure désirée est reproduite sous forme de modèle 3D sur l'écran de l'ordinateur. De cette manière, l'utilisateur est capable d'influer sur le modèle tridimensionnel en manipulant directement l'objet qu'il tient en main. Un système qui peut trouver des applications dans le jeu vidéo ou encore dans la recherche médicale.

Structure technologique complexe

Le modèle constructible conçu par les chercheurs américains revêt l'aspect d'un personnage nommé Posey. Celui-ci est composé de différentes pièces de plastique colorées s'imbriquant parfaitement les unes aux autres. Chacune des pièces est dotée de capteurs permettant de définir les angles d'inclinaison existant entre elles. Une mesure qui permet à la partie logicielle de modéliser la forme de l'ensemble à paraître sur la reproduction en 3D. Chaque pièce du "puzzle" Posey intègre également une puce qui se charge de recueillir et de traiter les données à travers le corps du personnage.

Communication temps réel

Le tout est transmis à l'ordinateur via le protocole sans-fil basse consommation Zigbee. Un mode de communication qui permet la répercussion en temps réel des mouvements sur le jumeau numérique de Posey. La synchronisation des mouvements entre la structure physique et sa déclinaison virtuelle apporte un réel avantage en terme de maniabilité, selon les chercheurs impliqués dans le projet. "Posey offre un excellente ergonomie, bien plus que la manipulation d'une souris ou de frapper les touches d'un clavier", indique Frank Marchese, professeur en informatique.

Julien François

Smart lego 2

 Source : l'Atelier.fr

Voir les commentaires

Une imprimante photo sans encre

29 Février 2008, 22:29pm

Publié par SANT

imprimante Polaroid Zink
Un an après la présentation d'un premier prototype, voici enfin venue l'heure de la commercialisation pour l'imprimante sans encre de la société Zink (abréviation de Zero Ink). Issue d'un partenariat avec Polaroid, cette imprimante « de poche » est décrite par ses concepteurs comme « le moyen le plus simple et le plus rapide pour partager les photos prises avec un téléphone portable ».

Pour délivrer ses clichés, l'imprimante fait appel à un papier qui contient des cristaux de couleur (jaune, magenta et bleu) protégés par une couche protectrice et révélés ensuite au moyen d'une technologie thermique. Cette
imprimante imprime donc véritablement sans encre et épargne ainsi aux utilisateurs toute la manutention liée aux cartouches. L'appareil photo et l'imprimante (de même que le téléphone portable et l'imprimante) communiquent soit par Bluetooth, soit par les connecteurs PictBridge et USB. En tout et pour tout, l'imprimante a besoin de moins d'une minute pour délivrer un cliché, soit un délai moindre que celui requis par les Polaroid traditionnels qui nécessitent plutôt de 3 à 5 minutes pour se révéler.

Très compacte, l'imprimante ne délivrera pas des clichés au format 10 x 15 cm (le format photo le plus classique) mais au 5 x 7,6 cm (plus facile à ranger ensuite dans son portefeuille), soit un format qui respecte le ratio 3:2 des images produites par les reflex. Le papier conditionné par paquets de 10 feuilles devrait être commercialisé au prix de 3 à 3,5 dollars ce qui ramènerait le tirage à environ 30 cents. A noter que ces imprimantes, si elles venaient à se généraliser, pourraient bien faire de l'ombre aux imprimantes photos 10 x 15 qui, malgré leurs petites dimensions et leur poignée intégrée, n'ont vraiment de portable que le nom.

L'imprimante « Zéro encre » devrait être disponible au cours du second trimestre et proposée au prix de 110 euros. 

Source Clubic

Voir les commentaires

Mac Book Air

29 Février 2008, 22:26pm

Publié par SANT

Au Macworld, Apple a présenté le MacBook Air, le portable le plus fin du monde. En son point central, il mesure 1,9 cm d’épaisseur, 4 mm seulement aux extrémités. Egalement très léger, cet ordinateur portable ne pèse que 1,36 kg.

Très beau, le MacBook Air porte indéniablement la patte du design Apple, qu'on remarque particulièrement grâce au travail effectué sur les courbes. Le constructeur a pour l'occasion délaissé le blanc immaculé qu'il affectionne tant, pour un gris métallisé.


Le MacBook Air est doté d'un très grand trackpad multi-touch, et du même clavier que le MacBook classique. A la différence près que celui-ci est équipé d'un capteur de lumière ambiante, capable de rétro-éclairer le clavier lorsque la luminosité faiblit.
© Apple
MacBook Air : trop léger ?

Ecran économique

Clavier éclairé

Source JDN

Voir les commentaires

LaTV devient nomade

29 Février 2008, 22:24pm

Publié par SANT

Fini. Les copies sont ramassées, il est trop tard pour postuler. Les candidats à la diffusion d'une chaîne de télévision sur un canal numérique terrestre à destination des téléphones portables, baladeurs audio-vidéo et autres récepteurs nomades avaient jusqu'à mardi 15 janvier pour se faire connaître. Ils n'ont maintenant plus qu'à défendre oralement leur dossier et à patienter quelques semaines pour savoir si leur(s) chaîne(s) sera (seront) parmi la quinzaine prévue fin 2008... en France ! Car au Japon, la TV numérique terrestre mobile (TNT mobile) existe depuis le mois d'avril 2006, soit près de deux ans. La pionnière en la matière avait été la Corée du Sud.

Baptisé « One Seg » (un segment) au pays du Soleil-Levant, ce mode de diffusion numérique hertzien tire son nom commercial abstrus de la technique employée, ce qui, au Japon, n'effraie pas les gourous du marketing, la complexité technologique étant parfois au contraire un puissant argument de vente (même pour des pneus!). Passons. La désormais populaire TNT mobile nippone s'appelle donc « One Seg » parce que le signal qui la porte correspond à un des treize segments occupés par un canal TV... pour faire simple.

Une histoire de normes et de technologies

Contrairement à la France qui a choisi le DVB-Handheld (DVB-H) et devra faire d'importants ajouts matériels sur l'infrastructure numérique existante (DVB-T), le Japon avait d'emblée conçu un standard global, l'ISDB-T, capable de transporter à la fois des images numériques en haute-définition, pour les postes larges fixes, et des signaux compressés (en MPEG4 H.264 AVC) pour les appareils nomades. C'est que Nippon futé avait à l'époque (il y a des années) jugé que la diffusion numérique n'avait de raison d'être que si elle apportait, au moins, ces deux avantages (haute-définition, mobilité) par rapport à la TV analogique.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



On ne va pas refaire l'histoire (D2Mac-paquet, Muse...), mais le fait est que cette approche a permis aux Japonais de prendre une certaine longueur d'avance. Peut-être trop d'ailleurs, car faute d'avoir alors pu travailler de concert avec les étrangers (qui ne voyaient pas les choses ainsi) et de peser suffisamment dans les instances de normalisation internationales, les Japonais sont désormais les seuls à employer leur norme ISDB-T « made in Japan ». Tout juste ont-ils réussi à la vendre au Brésil qui l'a acceptée en échange de l'implantation d'usines nippones high-tech sur son sol. C'est de bonne guerre. Pour autant, cette absence de massifs marchés étrangers n'empêche pas les industriels nippons de développer des puces tuners ISDB-T qui se vendent comme des petits pains au Japon, vu qu'elles peuvent être greffées dans une foultitude d'objets.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



Des produits qui peuvent recevoir la TV

Ainsi, depuis deux ans, voit-on sans arrêt apparaître de nouveaux produits tout fiers de porter le logo « One seg » pour qu'on comprenne bien que ce sont aussi des TV, vu que cela ne tombe pas forcément sous le sens. En effet, comme la fonction de réception de la TNT mobile fait vendre, les industriels du pays s'ingénient à nicher un tuner dans une multitude d'appareils dont ce n'est pas la première vocation, tant s'en faut.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



Les premiers engins à accueillir ce composant, pas plus gros qu'une pièce de 10 centimes d'euro, ont bien évidemment été les téléphones portables. Ils captent ainsi directement les signaux diffusés gratuitement par le réseau hertzien de télévision. Les chaînes (nationales et régionales) sont identiques à celles destinées aux traditionnels téléviseurs fixes. L'infrastructure cellulaire n'est quant à elle utilisée que pour les fonctions interactives associées. Des dizaines de modèles de « keitai » (mobiles) proposés par les trois principaux opérateurs japonais (NTT DoCoMo, KDDI, Softbank) permettent ainsi de regarder la télé à tout bout de champ et sans bourse délier.

Du succès de la TV sur les téléphones mobiles nippons

A ce jour, plus de 15 millions de téléphones capables de recevoir la télévision numérique terrestre mobile sont en circulation au Japon, sur un total d'environ 105 millions. Le récepteur TNT « One seg » devient presque une fonction standard dans un pays où les téléphones sont très sophistiqués et où la troisième génération (3G) a déjà été adoptée par près de quatre utilisateurs sur cinq. L'intégralité des téléphones cellulaires proposés aujourd'hui au Japon par les trois principaux opérateurs sont des modèles de troisième génération ou plus (3,5G). La proportion d'appareils intégrant un tuner TNT « One Seg » est montée à 60% dans le total des ventes enregistrées au cours du mois de novembre 2007 (dernier mois pour lequel les statistiques sont connues au jour d'écriture de ces lignes).

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



« L'augmentation des ventes de terminaux en 2007 par rapport à 2006 résulte de la sortie de modèles haut de gamme avec TV », affirment les fabricants regroupés en association. Il se vend grosso-modo 50 millions de téléphones mobiles chaque année au Japon. « La fonction télévision devient un critère de plus en plus important dans le choix des mobiles », confirme un vendeur de l'hypermarché de l'électronique Bic Camera dans le centre de Tokyo. Ainsi voit-on de plus en plus souvent dans les cafés ou sur les quais de gares des salarié(e)s, étudiant(e)s, lycéen(ne)s ou oisives personnes regarder le journal télévisé ou autres programmes sur leur téléphone.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



Devant cet engouement croissant, les mastodontes de l'industrie des semi-conducteurs et de l'électronique n'hésitent plus à mettre des TV partout. Toshiba a ainsi ajouté cette fonction à des baladeurs audio-vidéo numériques, différentiant ainsi ses produits des populaires iPod de l'américain Apple. L'hybride téléphone/baladeur du même Apple est quant à lui hors course, puisque, n'étant pas 3G, il n'est pas encore disponible au Japon, et qu'en l'état actuel il ne fait pas non plus office de récepteur de signaux de télévision numérique hertzienne. Les appareils de Toshiba étant pour leur part également dotés d'un disque dur de large capacité, ils permettent d'enregistrer des dizaines d'heures de programmes télévisés en appuyant sur une touche au moment de la diffusion ou par programmation.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



Sony a de même commercialisé récemment le plus petit baladeur/TV du moment, de la taille d'un iPod Nano, un joli objet qui attire bien des regards dans les magasins. Beaucoup se laissent tenter, sauf ceux qui ont un iPod quelconque et sont coincés, ayant dépensé des fortunes pour acheter des titres sur iTunes Store afin de l'alimenter. Pas de polémique, s'il vous plaît.Poursuivons.

La TV est décidément partout

Dans la foulée de ces téléphones et baladeurs (la liste est longue) sont arrivées les mini-TV (Sanyo, Sony etc.) dont des modèles étanches pour salle de bain. Puis sont apparues des clefs USB/TV pour ordinateur portable, accessoires que l'on trouve notamment chez le spécialiste Buffalo. Il suffit de relier ce petit périphérique à un PC et d'installer un logiciel pour le transformer en téléviseur/enregistreur. On peut même s'offrir une antenne d'intérieur pour mieux capter dans les immeubles où les ondes ont du mal à se frayer un chemin. Fujitsu, NEC, Sony ou encore Kohkinsha proposent quant à eux une série de PC ultra-portables avec télévision intégrée et bien sûr enregistreur sur disque dur.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



Le pionnier nippon des téléviseurs à écran à cristaux liquides (LCD), Sharp, rencontre pour sa part un succès inattendu avec sa nouvelle série de dictionnaires électroniques enrichis de la fonction télévision. Il révolutionne ainsi un marché déjà massif. Ces encyclopédies, qui stockent entre autres la liste des milliers de « kanji » (les idéogrammes japonais), des manuels en tous genres et autres livres de référence, constituent en effet un objet vital pour une majorité de Japonais, de l'écolier au retraité. L'ajout de la fonction TV rend ces appareils un peu plus divertissants.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



Le groupe Matsushita (plus connu pour sa marque Panasonic qui deviendra bientôt son nom), a, lui, choisi de glisser une puce TNT dans ses autoradios/DVD/GPS et lecteurs de DVD portables, à l'instar de Pioneer, Clarion, Kenwood ou encore Sanyo, lequel a également inclus cette fonction dans un terminal de radionavigation par satellite (GPS) de poche. Sont enfin apparus plus récemment en rayons des accessoires optionnels pour muer en téléviseurs les archi-prisées consoles de jeu portables DS/DS Lite de Nintendo et PSP de Sony.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



La possibilité d'intégrer une puce dans une liste déjà bien garnie d'appareils découle directement des prouesses techniques des industriels en matière de miniaturisation. « Nous sommes parvenus a créer un module de réception de 7,3 millimètres de côté », s'est tôt vanté Sharp qui produit désormais ces circuits intégrés en série. Ainsi est né en l'espace de quelques mois un nouveau marché lucratif de composants (tuner, antennes, mini-écrans, etc.) dont la montée en puissance est telle qu'elle oblige les fabricants à doper leur production plus vite que prévu.

Des contenus TV enrichis

Selon un institut d'études marketing, mi/fin 2008 plus de 35 millions d'appareils en circulation au Japon, dont environ 30 millions de téléphones portables, pourront recevoir la TNT mobile. Cette dernière s'accompagne en outre d'un guide électronique de programmes très complet, et, en bas d'écran TV, d'informations textuelles interactives destinées aux appareils disposant d'une voie de retour, ce qui est le cas pour les téléphones portables via le réseau cellulaire.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



Du coup, les chaînes enrichissent leurs images de liens vers des sites internet mobiles, qui pour faire du commerce, qui pour interroger ses téléspectateurs mobiles ou encore pour les inviter à jouer. Toutefois, jusqu'à récemment, en cliquant sur un lien pour visiter un site associé, l'écran de TV disparaissait au profit de la page Web, ce qui ne permettait pas à un téléspectateur mobile de participer à un jeu ou de répondre à toute autre sollicitation interactive tout en continuant de regarder le programme. Cette lacune vient d'être résolue par le groupe d'électronique nippon NEC. La solution n'est pas encore généralisée, mais est employée depuis cette semaine par une chaîne de la région nippone d'Hiroshima. Cette dernière diffuse une émission que ses téléspectateurs peuvent regarder sur leur téléphone portable en même temps qu'ils pianotent sur leur clavier pour intervenir sur un site communautaire allant de pair. Les mobilautes peuvent ainsi continuer à suivre sur une moitié d'écran le programme « Diginama, banana chousadan » (un talk-show populaire à la japonaise), pendant qu'ils lisent sur l'autre moitié les contributions déposées en ligne ou répondent à des sondages.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



L'association entre une émission et un site communautaire permet ainsi à la chaîne de savoir quels types de téléspectateurs sont actifs devant leur petit écran grâce aux informations personnelles communiquées par ces derniers lors de leur inscription, obligatoire, au réseau communautaire.

L'initiative de la chaîne d'Hiroshima est un prélude à une flopée de services du même acabit qui devraient prochainement déferler, de nouveaux canaux devant être libérés d'ici peu pour permettre la diffusion de programmes spécifiquement conçus pour les téléspectateurs mobiles. Les opérateurs (NTT DoCoMo et KDDI en tête) se sont préparés en s'associant aux groupes de télévision privés. On en reparlera le moment venu.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile



D'ici là, pour rassurer ceux qui rêvent de voir en France des accessoires, mini-TV et autres appareils comme il en existe à la pelle au Japon, sachez que les industriels du pays du Soleil-Levant n'ont pas attendu qu'on vienne les supplier pour développer des puces au format DVB-H à intégrer dans une diversité d'engins électroniques qu'ils se feront un plaisir de vous proposer en temps utile.

Live Japon - TV sur téléphone mobile
Live Japon - TV sur téléphone mobile

Source CLUBIC

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85